DVD — 02 novembre 2018
Test Blu-ray : Les fêtes galantes

 
France, Roumanie : 1965
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : René Clair
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h32
Genre : Aventures, Comédie
Date de sortie cinéma : 14 avril 1966
Date de sortie DVD/BR : 7 novembre 2018

 

 

Au XVIème siècle, vaincu par le prince de Beaulieu, le maréchal d’Alemberg s’enferme dans une forteresse avec ses soldats et sa nièce, la princesse Hélène. De l’autre côté, les assiégeants mènent une vie joyeuse. Ils organisent des spectacles où brille la comédienne Divine, en attendant que la faim oblige l’ennemi à se rendre. Ainsi, combats et intrigues amoureuses se forment à travers les misères de la guerre…

 

 

Le film

[3,5/5]

La glorieuse tradition du cinéma de genre n’a jamais été extrêmement développée à l’intérieur des frontières françaises. Néanmoins, dans les années 50/60, à la faveur de quelques productions internationales (franco-italiennes surtout) made in Cinecittà, le cinéma français s’est laissé aller à quelques titres flirtant volontiers avec le cinéma de genre tendance populaire. Ainsi, les films de cape et d’épée et autres romances historiques ont fait durant de nombreuses années la joie des cinémas de quartier.

Grand défenseur du cinéma populaire « de patrimoine » en France, Gaumont semble bien décidé à nous rappeler que le dernier film tourné par René Clair était également un fier représentant de ce genre quasi-disparu : Les fêtes galantes est donc en effet un « enfant » du Bossu (1959), du Capitan (1960) ou du Capitaine Fracasse (1961), mis en scène par un René Clair en fin de carrière au détour d’une coproduction non plus avec l’Italie mais avec la Roumanie. Les amoureux des films en costumes, et de l’ambiance si particulière développé au fil de ces bandes désuètes remercient donc à nouveau Gaumont pour cette nouvelle déclaration d’amour au cinéma populaire…

Placé sous le signe de l’action et de l’humour, Les fêtes galantes fait preuve, dès ses premières minutes, d’une atmosphère détendue et très familiale. Le héros et son faire-valoir comique ne sont donc pas Jean Marais et Bourvil mais Jean-Pierre Cassel et Philippe Avron, et le ton est d’avantage enclin à une forme de dérision très théâtrale que dans les films d’André Hunnebelle, qui restaient dans l’ensemble très premier degré. Le personnage incarné par Cassel sous ses airs de roublard bien éloigné de la « droiture » et du sens de l’honneur d’un Jean Marais, sait également faire preuve du charme irrésistible et du sourire enjôleur indispensable au héros de l’époque, de même qu’il se révèle plein de prestance et d’habileté au combat. L’intrigue est par ailleurs assez solide dans son genre, et le tout s’avère relevé par l’irrésistible présence comique de Philippe Avron et de la mécanique du gag éculée mais pleine de charme de l’ensemble, qui semble à la croisée des chemins entre le dessin animé de type Tom & Jerry et le théâtre de boulevard.

Si bien sûr le « réalisme » historique n’est pas vraiment de rigueur, on ne pourra tout de même que souligner le soin apporté à la reconstitution de l’époque (décors, costumes…), qui rappellera aux enfants le charme de leurs livres d’images.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Et de 25 ! Quatre ans et demi environ après le lancement de sa collection «  » (également appelée «  »), l’éditeur français est arrivé, lentement mais sûrement, à sa vingt-cinquième vague de films de patrimoine proposés en Haute Définition sur support Blu-ray. Soit plus de 160 films, parmi lesquels une poignée de classiques du cinéma français, mais aussi quelques pépites plus rares et quasi-oubliées, telles que Les fêtes galantes, dernier film du cinéaste-culte René Clair. Ouvrant les hostilités de cette 25ème vague « Blu-ray Découverte », le film de René Clair s’offre donc un lifting Haute Définition qui lui permet de retrouver tout l’éclat de sa présentation d’origine.

Ainsi le film est-il présenté au format 1.66 respecté et en 1080p, et bénéficie d’une image restaurée de toute beauté, aux contrastes fins et affirmés et au grain argentique d’origine scrupuleusement préservé. Si le master semble débarrassé de tous les dégâts infligés par le temps (poussières, taches, griffes)., les plans « à effets » – fondus enchaînés, mentions écrites – apparaissent forcément plus doux que les autres, mais l’ensemble est remarquablement tenu : la restauration est de qualité, et le résultat est extrêmement satisfaisant. Côté son, la bande-son est proposée en français et DTS-HD Master Audio 2.0, mono d’origine. Les dialogues sont clairs et bien découpés, et l’ensemble ne souffre d’aucun problème particulier.

Rayon suppléments, l’éditeur nous propose un très intéressant entretien avec Noël Herpe, durant lequel ce spécialiste de René Clair prend grand soin de remettre Les fêtes galantes dans son contexte de tournage, tout en revenant sur les qualités et les défauts du film (et notamment sur ce qu’on aura pu lui reprocher à l’époque). Enfin, et outre la traditionnelle bande-annonce, le Blu-ray édité par Gaumont nous propose également de découvrir un sujet sur la restauration du film, sur le mode toujours efficace du « avant / après ».

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *