Test Blu-ray : L’assaut des jeunes loups

0
269

L’assaut des jeunes loups

 
États-Unis, Italie : 1970
Titre original : Hornet’s nest
Réalisation : ,
Scénario : S.S. Schweitzer,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h50
Genre : Guerre
Date de sortie cinéma : 14 juillet 1971
Date de sortie DVD/BR : 23 mai 2017

 

 

En 1943, un petit village italien est décimé de ses habitants adultes par les Nazis, ainsi qu’un commando de parachutistes américains venu les secourir. Uniques survivants, le Capitaine Turner et les enfants du village (majoritairement adolescents et pré-adolescents) s’allient pour se venger et forment un commando. Une femme médecin, engagée de force par la Gestapo, se retrouve incluse dans le groupe. Cette dernière fait tout son possible pour convaincre Turner d’abandonner ses projets avec les enfants. Mais il est déjà trop tard. Rongé par la haine, le groupe met en place des plans d’attaques d’une grande ampleur pour décimer tous les militaires Allemands du secteur…

 

 

Le film

[4/5]

Co-production entre les États-Unis et l’Italie, L’assaut des jeunes loups s’inscrit dans une sous-catégorie du film de guerre : celle du film de commando et/ou de mercenaires, hérité du modèle des Douze salopards (Robert Aldrich, 1967), que l’on retrouvera les années suivantes dans beaucoup de films très tournés vers l’action, tels que Le dernier train du Katanga (Jack Cardiff, 1968), Commandos (Armando Crispino, 1968) ou encore De l’or pour les braves (Brian G. Hutton, 1970). Le film de Phil Karlson propose néanmoins une grande originalité : pour mener à bien sa mission de sabotage, le soldat incarné par Rock Hudson devra s’allier avec une horde d’adolescents dont la seule motivation est de venger dans le sang la mort de leurs parents froidement abattus par les nazis. En échange de leur aide, il les aidera en retour dans leur croisade sanglante…

Ce point de départ, dont le film ne déviera pas d’un iota malgré la présence d’un personnage essayant en vain de dissuader les hommes de s’enfermer dans le cercle vicieux de la violence et de la mort, réservera bien des surprises au spectateur, qui ne cessera de se dire tout au long du déroulement du film que ce genre de spectacle violent et subversif serait absolument impossible à monter au cinéma de nos jours.

Mort, désolation, perte de l’innocence : L’assaut des jeunes loups jongle donc dans la violence avec des thèmes difficiles, et prend le parti de toujours aller de l’avant, dans une logique de film d’action d’exploitation – qui n’empêche bien sûr en aucun cas la réflexion, mais évite de s’appesantir sur le sordide avec un film « à message » explicite et plombant. Spécialiste du film brutal et sans concession (on aimerait qu’un éditeur se penche sur ses deux derniers films, Justice sauvage et La trahison se paie cash, tous deux inédits en DVD / Blu-ray en France), Phil Karlson se refuse par exemple à juger les enfants qu’il met en scène, et en particulier Aldo, jeune garçon ayant perdu tout repère et menaçant, dés les premières minutes du film, de tabasser et violer -avec l’aide de ses petits camarades- le personnage incarné par Sylva Koscina. Et si Rock Hudson intervient in extremis pour la sauver, [ATTENTION SPOILERS] Karlson le nihiliste nous montrera quelques minutes plus tard que la nature humaine ne vaut rien, puisqu’elle finira tout de même violée, mais par Hudson lui-même, héros du film, et modèle quasi-paternel des enfants qui le suivent et l’admirent. [FIN DES SPOILERS]

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Movinside inaugure le 23 mai une nouvelle collection de Blu-ray / DVD consacrée au « Film de Guerre ». Les quatre premiers titres de la collection sont Opération Torch (George King, 1944, DVD), La bataille des V-1 (Vernon Wells, 1958, DVD), Le baron rouge (Roger Corman, 1971, Blu-ray & DVD) et L’assaut des jeunes loups (Phil Karlson, 1973, Blu-ray & DVD).

Un grand bravo à Movinside qui a récemment acquis les droits de L’assaut des jeunes loups et a eu l’excellente idée de le sortir sur support Haute-Définition. Et dès les premiers plans, on constatera que la technique est au rendez-vous : le grain d’origine est bien là, le piqué est d’une belle précision, et les couleurs sont naturelles et rendent hommage à la belle photo du film signée Gábor Pogány. Bref, on est en présence d’un très beau Blu-ray, même si on constate un léger bruit vidéo durant les scènes en basse lumière. Côté son, VF et VO sont toutes deux proposées en mono d’origine et mixées en DTS-HD Master Audio 2.0. Les deux versions restituent les dialogues avec la plus parfaite clarté, et les scènes d’action et de suspense affichent un certain punch. Les sous-titres ne posent aucun problème particulier. Pas de bonus à se mettre sous la dent, mais la découverte du film se suffit à elle-même !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici