Test Blu-ray : La sentinelle

0
254


Bahamas : 2014
Titre original : Dying of the light
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , Anton Yelchin, Alexander Karim
Éditeur :
Durée : 1h34
Genre : Action
Date de sortie DVD/BR : 15 juillet 2015

 

 

Evan Lake est un agent de la CIA désormais affecté à des tâches administratives et souffrant de graves troubles neurologiques. Un faisceau d’indices lui laisse à penser que son ennemi juré, un jihadiste qui l’a retenu en otage plusieurs années avant, serait encore en vie. Contre l’avis de sa hiérarchie et avec l’aide d’un jeune agent, il va retourner sur le terrain afin de traquer le fantôme de son passé…

 

 

Le film

C’est peu dire que l’on ne s’y attendait pas réellement, mais on risque de reparler de durant cet été 2015, et ce pour deux raisons. La première est, bien sûr, que Schrader, alors en pleine vague de succès avec le scénario de Taxi driver, a signé en 1977 le scénario de , qui vient de débarquer en Blu-ray chez Wild Side Vidéo (lire notre article). La seconde raison est que son dernier effort en tant que scénariste / réalisateur, intitulé , arrive également dans les bacs de vos revendeurs DVD / Blu-ray en ce beau mois de Juillet.

Patriotique à fond les ballons, républicain jusqu’au bout des ongles (les tacles à la politique d’Obama en matière de sécurité nationale sont légion), met très en avant son côté jusqu’au-boutiste et badass, à un tel point qu’il serait même permis de se demander si ses auteurs n’en feraient pas volontairement trop pour décrédibiliser un peu les propos tenus -tout autant que les actes entrepris- par les personnages du film. Dans le rôle de l’agent solitaire agissant « pour son pays » dans le dos de son employeur la CIA, en fait des caisses dans le côté badass et borderline : son personnage est présenté comme littéralement fou à lier, et rien ne le fera dévier de sa quête de justice. Assumant son vieillissement avec panache, l’acteur de 51 ans arbore aujourd’hui des cheveux grisonnants qui lui en donnent dix de plus : son objectif caché ne serait-il pas, au final, d’intégrer la bande des Expendables de Sylvester Stallone, qui se réunira à nouveau en 2016 pour un nouveau (ultime ?) baroud d’honneur.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté technique, le Blu-ray édité par rend honneur à chaque cadrage, chaque choix esthétique étant parfaitement retranscrit grâce à une galette HD affichant de superbes contrastes, un niveau de détails sidérant, des noirs impériaux et une vaste colorimétrie divinement pointue. Un léger grain cinéma et une méticulosité de tous les instants viennent renforcer un transfert impeccable. Côté audio, l’éditeur nous livre comme à son habitude deux pistes DTS-HD Master Audio 5.1 soignées, précises et hautement restitutives. Pas de fausse note, les canaux sont idéalement sollicités, permettant de profiter de dialogues toujours limpides et d’une jolie utilisation des surrounds. Du beau travail. On notera que le doubleur habituel de , Dominique Collignon-Maurin, se met au diapason du jeu de son modèle en nous proposant une prestation aux limites de l’hystérie totale.

Dans la section suppléments, on trouvera tout d’abord une poignée de bandes-annonces de l’éditeur, auxquelles viendront s’ajouter une featurette sur les coulisses du film, un peu trop orientée promo pour s’avérer vraiment marquante et, plus intéressant, une longue série de scènes coupées (22 minutes tout de même). On se demande pourquoi certaines d’entre elles l’ont été, puisqu’elles auraient probablement un peu « équilibré » un métrage trop constamment sur le fil entre le sérieux et le grotesque pour convaincre à 100%.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici