Test Blu-ray : Jamais entre amis

0
638

Jamais entre amis

 
États-Unis : 2015
Titre original : Sleeping with other people
Réalisateur : Leslye Headland
Scénario : Leslye Headland
Acteurs : Alison Brie, Jason Sudeikis, Jordan Carlos
Éditeur : TF1 Vidéo
Durée : 1h41
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 9 septembre 2015
Date de sortie DVD/BR : 3 février 2016

 

 

Jake et Lainey ont perdu ensemble leur virginité sur un coup de tête à l’université. Quand ils se recroisent 12 ans plus tard à New York, ils réalisent tous les deux qu’ils sont devenus des champions de l’infidélité. Prêts à tout pour trouver des solutions à leur problème, ils s’engagent dans une relation platonique sans tabous afin de s’entraider dans leur quête du véritable amour…

 

 

Le film

[3/5]

Sorti au mois de septembre dans l’indifférence quasi-générale, Jamais entre amis n’aura réuni que 85.000 personnes dans les salles françaises. Il est donc assez étonnant, surtout en cette période d’extrême frilosité du marché de la vidéo, que TF1 Vidéo décide de sortir le nouveau film de Leslye Headland (Bachelorette) sur support Blu-ray. La tendance est en effet plutôt inverse depuis quelques mois, de gros éditeurs tels que la branche française de Warner bros ayant récemment renoncé à sortir sur galettes Haute Définition des films semblant à priori avoir un potentiel commercial un peu plus élevé : on pense par exemple au dernier film de Will Ferrell En taule : mode d’emploi, ou encore à la comédie Vive les vacances, qui avait attiré cet été plus de 272.000 français dans les salles.

Il convient donc de saluer le courage de TF1 Vidéo, d’autant que cette comédie romantique 2.0 ne propose aucune tête réellement connue et appréciée des français. Bien sûr, les amateurs de comédie U.S savent pertinemment que le film est produit par Adam McKay et Will Ferrell, et connaissent forcément une partie des membres du casting, de Jason Sudeikis (Comment tuer son boss) à Alison Brie (5 ans de réflexion), en passant par Jason Mantzoukas (Le dictateur) ou Adam Scott (Frangins malgré eux). Écrit et réalisé par Leslye Headland, Jamais entre amis n’évite cependant pas l’hypocrisie générale des « nouvelles » comédies romantiques, qui sont d’apparence plus modernes (ça parle de cul dans tous les sens, en live mais aussi par texto et sur Facebook, et les personnages ont tous tendance à facilement aller au lit) mais qui au final en reviennent toujours à la même et simple équation selon laquelle 1 garçon + 1 fille = une seule possibilité, l’amour, « le vrai », éclipsant toujours les passades et autres coups d’un soir.

Au final, Leslye Headland nous livre une énième variation très orientée « sitcom » sur un thème vu et revu, mais Jamais entre amis bénéficie heureusement du charme et de la fraîcheur de son couple d’acteurs principaux, qui nous permettront d’aller au bout de cette bluette pour cop-copines sans risquer de tomber dans la léthargie ou le sommeil profond.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Comme d’habitude avec TF1 Vidéo, il n’y a pas grand chose à dire concernant le Blu-ray du petit dernier de Leslye Headland : Jamais entre amis s’offre un écrin HD du tonnerre, aussi sublime du point vue de l’image que vraiment épatant côté son. Définition, piqué, niveau de détail, couleurs, profondeur de champ, tout est parfait, et la galette respecte à la lettre la très belle photo du film signée Ben Kutchins. Côté son, les deux versions (VF et VO) sont naturellement proposées en DTS-HD Master Audio 5.1, finement et habilement spatialisées, même s’il ne s’agira en aucun cas d’en mettre plein les oreilles comme avec le premier blockbuster venu.

Rayon suppléments, on sera assez étonnés –vu le côté finalement assez « confidentiel » du film– de trouver une longue sessions d’interviews avec l’équipe, et plus précisément avec Leslye Headland, Jason Sudeikis et Alison Brie, qui reviennent pendant une quarantaine de minutes sur leurs personnages respectifs ainsi que sur le ton général du film. Enfin, des images de tournage du film nous donneront un large aperçu de la préparation et de la mise en boite de la scène de « danse » prenant place pendant la fête d’anniversaire. Enfin, la traditionnelle bande-annonce fermera la section « bonus ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici