DVD — 05 décembre 2015
Test Blu-ray : Ant-Man

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , , ,
Acteurs : Paul Rudd, ,
Éditeur :
Durée : 1h57
Genre : Action, Aventures, Comédie
Date de sortie cinéma : 14 juillet 2015
Date de sortie DVD/BR : 2 décembre 2015

 

 

Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

 

 

Le film

[4/5]

Petit à petit, les films se déroulant dans l’univers Marvel commencent à envisager l’humour de façon franche, tout comme dans les comics qui leur servent de modèles. Si la grande majorité des films tournant autour de super-héros conservent toujours un ton très sérieux (ce qui est assez absurde quand on considère la nature même des personnages qu’ils mettent en scène), ils le font dans une optique de dresser quelques fantastiques épopées autour de personnages phares. Mais le comique, voire la parodie, ne sont pas exclus de l’univers Marvel, bien au contraire. Après Les gardiens de la galaxie l’année dernière, et en attendant les aventures du mercenaire disert l’année prochaine dans Deadpool, la comédie Marvel de l’année arrive donc dans le costume de Ant-Man, l’homme fourmi.

Écrit, pour la partie « comédie », par Paul Rudd et Adam McKay (collaborateur régulier de Will Ferrell), et pour la partie « fantastique » par les duettistes Edgar Wright / Joe Cornish (déjà ensemble au scénario des Aventures de Tintin – Le secret de la Licorne, et auteurs, séparément, des formidables Shaun of the dead et Attack the block), le film est réalisé par Peyton Reed, réalisateur quant à lui plutôt attaché à la comédie. Et drôle, Ant-Man l’est assurément – voire même imparable lors de certaines séquences. Ce qui n’empêchera pas Peyton et ses scénaristes de nous proposer quelques scènes d’action, même si elles ne sont probablement pas le principal intérêt du film : on se régalera plutôt d’assister à la naissance d’un super-héros décalé, puisque le personnage incarné par Paul Rudd et son équipe de braqueurs / bras cassés (dont Michael Peña, hilarant à contre-emploi) ont plutôt tout des anti-héros de base.

Au final, Ant-Man se révèle donc la parfaite comédie familiale du samedi soir, spectaculaire, fun et par moments vraiment drôle. Impossible ou presque de ne pas penser à Chérie j’ai rétréci les gosses, autre excellent film tous publics écrit et imaginé par des grosses pointures à priori spécialisées dans un tout autre genre (Stuart Gordon et Brian Yuzna, les « papas » de Re-Animator). On attend maintenant avec une certaine impatience la suite du film, Ant-Man & the Wasp (L’homme-fourmi et la guêpe) annoncée pour 2018.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Comme d’hab avec les Blu-ray de chez Marvel, avant même de mettre la galette dans le lecteur je savais qu’il me faudrait sortir le dictionnaire des synonymes de « magnifique » pour commencer à évoquer l’image que nous propose l’éditeur sur Ant-Man. Et ça ne loupe pas : l’image du Blu-ray est donc tout simplement superbe, qu’il s’agisse du piqué, du niveau de détail, des couleurs, de l’encodage ou de la gestion des contrastes, l’ensemble est donc admirable, auguste, beau, épatant, majestueux, noble, olympien, remarquable, somptueux, splendide, sublime… Côté son, c’est également du lourd avec deux bandes-son proposées en Haute Définition : la VO explosera tout sur son passage dans un mixage DTS-HD Master Audio 7.1 d’un dynamisme à couper le souffle, et la version française n’aura pas à rougir de la comparaison. Mixée en DTS-HD High Resolution Audio 5.1, elle nous offre un rendu sonore tout aussi époustouflant, avec une répartition des bruitages sur tous les canaux et des basses redoutables. On notera juste que comparé à des galettes récemment, le son semble mixé un peu bas, et nécessitera de monter un peu le volume pour profiter pleinement du spectacle.

Du côté des suppléments, on trouvera tout d’abord un commentaire audio (sous-titré) de Peyton Reed et Paul Rudd, puis on poursuivra avec plusieurs featurettes. La première intitulée « Le manuel du casse » fera office de court making of, tandis que le module « En route vers l’infiniment petit » se concentrera quant à lui sur les effets visuels du film. Le reste s’avère plus amusant : le module « WWIH NewsFront » présente une sélection d’extraits de faux journaux télévisés présentés par Leslie Bibb, ayant rapport avec l’univers Marvel, une courte poignée de scènes coupées ou étendues (avec commentaire audio optionnel) complète quelques ellipses dans la narration, notamment concernant la mise au placard de la tenue d’Ant-Man. Un bêtisier et la bande-annonce de Avengers- L’ère d’Ultron complètent le tour du propriétaire.

 

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles