http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 11 septembre 2018
Test Blu-ray : Action ou vérité

 
États-Unis : 2018
Titre original : Truth or dare
Réalisation :
Scénario : , , Jeff Wadlow,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h40
Genre : Horreur, Thriller
Date de sortie cinéma : 2 mai 2018
Date de sortie DVD/BR : 11 septembre 2018

 

 

Un simple jeu innocent d’Action ou Vérité entre amis se transforme en cauchemar sanglant quand quelqu’un – ou quelque chose – commence à punir ceux qui mentent – ou refusent de jouer…

 

 

Le film

[3/5]

Créé par en 2000, Productions produit depuis maintenant plus de quinze ans des films d’horreur à budget restreint, privilégiant une ambiance oppressante et efficace à de quelconques -et coûteux- artifices de mise en scène. S’offrant très régulièrement d’énormes succès dans les salles obscures, Blumhouse n’a cependant jamais changé son fusil d’épaule et continue, encore aujourd’hui, de miser sur de petits budgets, permettant à des cinéastes de bénéficier d’une certaine liberté créative (dans la mesure où celle-ci n’est pas trop bridée par les limites budgétaires), et donc à la boite d’enchaîner les bonnes surprises pour les spectateurs et les gros succès publics.

Que l’on apprécie ou pas les productions orientées fantastique / horreur issues du giron Blumhouse Productions, qui « trustent » littéralement nos multiplexes depuis quelques années, il faudra au moins avoir l’honnêteté de reconnaître que Jason Blum et ses équipes créatives livrent avec une belle régularité des produits carrés et qui, quand ils ne se contentent pas d’exploiter un simple « filon » horrifique, jouent clairement la carte de l’originalité en exploitant, de façon plus ou moins approfondie, des concepts forts et inattendus. Ainsi, après la démonologie pour les nuls dans et Ouija 2, les transplantations à motif racial de Get out, après le slasher coincé dans une boucle temporelle d’, le pitch du jour, c’est un jeu d’Action ou vérité qui dégénère dans le nouveau film de Jeff Wadlow (Cry Wolf).

De l’aveu même de Jason Blum, Action ou vérité est un film dont l’idée est née dans les bureaux des services marketing d’Universal, quelqu’un ayant lancé à Blum que ça l’arrangerait bien de travailler sur un film appelé Action ou vérité. La naissance de certains projets cinématographiques tient parfois à peu de choses… Quelques mois et quatre scénaristes plus tard (!!), voici donc que le film débarque sur les écrans du monde entier.

Et si au final le film peine certes à dépasser son simple « concept », on arguera cependant que c’est souvent le cas avec les films de chez Blumhouse, dont le premier film sert surtout à « poser » un univers et à le « tester » commercialement parlant. Ouija aussi était un film qui peinait à dépasser son simple pitch, mais entre les mains de Mike Flanagan, Ouija : Les origines s’est imposé comme un excellent petit film horrifique. De la même façon, Happy birth dead ne cassait pas trois pattes à un canard, mais on suppose que sa suite explorera de façon beaucoup plus approfondie les possibilités de son « pitch ». Avec presque 100 millions de dollars de recettes pour un budget initial de 3,5 millions, Action ou vérité s’est imposé comme un carton au box-office – on espère donc que sa suite développera les possibilités complètement folles de son pitch à la fois très con et 100% fun (un jeu d’action ou vérité en mode global, qui te suit partout dans le monde et te force à relever des défis morbides).

Car un concept aussi chtarbé que celui d’Action ou vérité nécessitait une folie furieuse et décomplexée, qui aurait été propice aux dérives et aux excès en tous genres, que le film de Jeff Wadlow se refuse obstinément à délivrer. Restent donc quelques idées très fun et grosso modo le brouillon d’un film d’horreur jouissif et délirant… qui reste encore à réaliser.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Le Blu-ray d’Action ou vérité édité par Universal Pictures est, comme toujours avec l’éditeur, globalement très soigné. L’image est précise, et on ne déplore aucun problème notable d’encodage. Le piqué est d’une redoutable précision, les couleurs sont vraiment pétantes, et les noirs très profonds. Niveau son, comme d’hab avec Universal, seule la VO est encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, dont le dynamisme explose littéralement sur les passages les plus flippants du film, qui bénéficient d’une spatialisation assez folle dans son genre. On notera cependant que la VF mixée en DTS 5.1 s’avère convaincante, et propose une immersion parfaite, moins tonitruante que sa grande sœur la VO, mais sans la moindre fausse note non plus.

Côté suppléments, on commencera avec un intéressant commentaire audio assuré par le réalisateur Jeff Wadlow et l’actrice principale Lucy Hale. Disponible en VOST, ce commentaire s’avère assez enthousiasmant : les deux intervenants commencent leur commentaire par une bordée de « fuck » et de « shit » (sous prétexte qu’ils commentent la version « non censurée » du film), et évoquent par la suite le ton autant que la structure du film ; les différents thèmes et les scènes de mises à mort sont également abordés, l’ambiance est décontractée, et l’ensemble demeure très agréable à écouter, même si le doigt n’est jamais très loin du bouton « avance rapide » de la télécommande. On terminera ensuite avec deux featurettes qui nous donneront l’occasion d’entendre s’exprimer Jason Blum et les acteurs, avec un focus tout particulier sur le tournage des scènes de « morts ».

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles