Test Blu-ray 4K Ultra HD : Monty Python – Le sens de la vie

0
1070

Monty Python – Le sens de la vie

Royaume-Uni : 1983
Titre original : Monty Python’s the Meaning of Life
Réalisation : Terry Gilliam, Terry Jones
Scénario & Acteurs : Graham Chapman, John Cleese, Terry Gilliam, Eric Idle, Michael Palin, Terry Jones
Éditeur : Universal Pictures
Durée : 1h47
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 22 juin 1983
Date de sortie DVD/BR : 28 septembre 2022

Les vieux employés d’une compagnie d’assurances se révoltent contre les jeunes loups qui les asservissent. Telle est la séquence d’ouverture de cette satire loufoque sur l’existence, de la vie à la mort, en passant par la religion, le mariage, la guerre…

Le film

[5/5]

S’il marque un retour des Pythons au film à sketches non-sensiques des débuts, Monty Python – Le Sens de la vie se révélera pourtant la dernière œuvre vraiment et purement « collective » de la troupe anglaise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que quarante ans après sa création, le film n’accuse en rien le poids des années : d’une modernité en tous points remarquable, poussant loin le bouchon de la subversion et des outrances en tous genres (gore, sexe, absurde), et surtout constamment hilarant, Monty Python – Le Sens de la vie est peut-être, mine de rien, l’œuvre la plus aboutie, la plus folle, la plus ambitieuse, la plus délirante et la plus drôle des joyeux rosbifs.

De plus, revoir Monty Python – Le Sens de la vie en 2022, alors que le monde tremble régulièrement sous les menaces de fin du monde – menaces boursières, sanitaires ou tout simplement guerrières – est un véritable régal : les événements qui secouent le monde donnent à plusieurs séquences du métrage (et même au court-métrage de Terry Gilliam ouvrant le film, intitulé The Crimson Permanent Assurance) une résonance toute particulière, achevant, si besoin en était, de lui donner le statut d’œuvre culte et d’ultime chef d’œuvre visionnaire.

Alors, oui, il est vrai qu’évoquer en société le délicat dilemme du « meilleur » film des Monty Python n’est pas chose aisée, et peut même parfois se révéler fâcheux, voire catastrophique : lors du réveillon de Noël 1988, un père de famille contrarié par sa fille, qui affirmait préférer le gag de « Biggus Dickus » dans La vie de Brian au passage mettant en scène le Chevalier noir dans Sacré Graal, a massacré toute sa famille avant de se rendre aux autorités. Pour mettre fin à toute discussion ultérieure, il suffira donc de le clamer haut et fort : Monty Python – Le Sens de la vie est le meilleur film des Monty Python. Cela ne pourra souffrir d’aucune discussion. C’est comme ça et pi c’est tout. Ou je vous bute.

Le Blu-ray 4K Ultra HD

[4/5]

Naturellement tourné en 35MM, Monty Python – Le Sens de la vie s’offre aujourd’hui un master resplendissant en Blu-ray 4K Ultra HD : le rendu visuel est assez époustouflant dans son genre, affichant une précision de tous les instants, avec un grain fin parfaitement préservé. L’ampleur indéniable du film – quelle ambition pour une comédie ! – s’en voit encore renforcée : costumes, décors et même effets spéciaux apparaissant ici dans ce qu’ils ont de plus impressionnant. Le HDR-10 permet aux couleurs et aux contrastes de retrouver un éclat inédit, avec une restitution absolument sublime des jeux de lumières. Les couleurs sont saturées de façon vive, bref, c’est tout simplement superbe. Côté son, la VO nous est proposée en DTS-X (11.2), qui sera, faute de matériel adéquat, décodé dans un DTS-HD Master Audio 7.1 et qui permettra au spectateur de se plonger au cœur du film de la façon la plus efficace possible. Le mixage n’est certes pas révolutionnaire, mais s’avère fin et très spectaculaire, proposant une étonnante répartition des voix et des effets. Les canaux arrières sont bien utilisés, de même que le caisson de basses, qu’il s’agisse des scènes les plus calmes ou des puissantes scènes de batailles. La version française, proposée en DTS 2.0, ne démérite pas, et se démène même comme une sacrée bougresse dans son genre en termes d’immersion et de rendu acoustique, mais pour de simples et évidentes raisons artistiques, on préférera visionner le film en version originale (impossible de visionner un film des Monty Python en VF).

Du côté des suppléments, le Blu-ray 4K Ultra HD de Monty Python – Le Sens de la vie recycle les suppléments déjà disponibles sur le Blu-ray « Édition 30ème Anniversaire » de 2013. On retrouvera donc tout d’abord « Le Sens des Monty Python, 30 ans après Le Sens de la Vie » (1h01) avec John Cleese, Michael Palin, Terry Jones, Terry Gilliam et Eric Idle (en vidéoconférence). Il s’agit d’une discussion informelle sur le film ainsi que sur la nature même de la comédie en général. L’ensemble est très amusant, la troupe est de bonne humeur et les différents membres dissèquent leur processus d’écriture, la qualité des différents sketches et évoqueront également les idées abandonnées en cours de route. On continuera ensuite avec un commentaire audio de Terry Gilliam et Terry Jones (les deux intervenants ont été enregistrés séparément, mais le tout est monté de manière fluide), un commentaire audio pour les solitaires, assuré par Michael Palin pour ceux qui regardent le film seuls à la maison (en VO), et un prologue du film par Eric Idle (en fait un poème obscène utilisé pour vendre le film à Universal Pictures), une poignée de scènes coupées (18 minutes) ou encore un intéressant making of (49 minutes). Le Blu-ray était également l’occasion de réunir une poignée de conneries et de petits sketches souvent très drôles signés Michael Palin et John Cleese, tels que « Conseils éducatifs pour se préparer à vivre dans le monde réel » (6 minutes), ou « Un Film de John Cleese ». On trouvera également un sujet pour de rire consacré à la restauration du film (8 minutes), qui nous donnera à voir Terry Jones et Terry Gilliam nettoyant les éléments d’origine, une reformation virtuelle des Monty Python (3 minutes) ainsi qu’une longue séquence d’aquarium (16 minutes) faisant écho à la première scène de Monty Python – Le Sens de la vie. On terminera enfin avec deux numéros musicaux (12 minutes), des versions alternatives des chansons du film par Eric Idle (9 minutes), ainsi qu’avec les traditionnelles bandes-annonces et spots TV.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici