DVD — 21 juin 2015
Test Blu-ray : 3h10 pour Yuma


États-Unis : 1957
Titre original : 3:10 to Yuma
Réalisateur :
Scénario : , d’après une nouvelle de
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h32
Genre :
Date de sortie cinéma : 30 octobre 1957
Date de sortie DVD/BR : 24 juin 2015

 

 

Suite à l’attaque d’une diligence, Ben Wade, un hors-la-loi bien connu de l’Arizona, est fait prisonnier. Le shérif décide de remettre le malfaiteur aux mains de la justice mais doit agir en toute discrétion pour ne pas croiser la bande de Wade, bien décidée à délivrer leur chef. Dan Evans, un fermier endetté, se porte volontaire pour accompagner le prisonnier jusqu’à Contention City, où les deux hommes doivent prendre le train de 3h10 pour Yuma…

 

 

Le film

[5/5]

3h10 pour Yuma est un des films les plus connus de Delmer Daves, et probablement un des westerns les plus brillants des années 50. Visuellement superbe, ce western psychologique mâtiné de film noir porte en lui les germes de ce que sera Apocalypse now vingt ans après : le film de Daves montre en effet le cheminement intérieur d’un homme qui finira par se métamorphoser au fil du film en sa « Némésis ». Car au départ, tout oppose Dan, fermier de son état, et Ben le tueur. Formellement très habile, Delmer Daves jouera des oppositions comme des ressemblances entre les deux personnages, notamment dans les cadrages ou l’agencement des plans / jeux d’ombres, jusqu’à un final bluffant qui n’a pas fini, plus de cinquante ans après, d’interpeler le spectateur.

Plus complexe que son scénario linéaire ne pouvait le laisser imaginer au préalable, 3h10 pour Yuma est définitivement un chef-d’œuvre du western à l’ancienne. Le remake du film, réalisé par James Mangold en 2007, confirmera d’ailleurs cet état de fait en évitant la refonte frontale, puisque le scénario du film, certes moins brillant mais intéressant, se concentrera d’avantage sur la nouvelle d’Elmore Leonard en explorant d’autres pistes, très éloignées du film de Delmer Daves.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Quelques années après son arrivée sur support Blu-ray chez Criterion aux États-Unis, 3h10 pour Yuma débarque donc dans l’hexagone, sous les couleurs de Carlotta Films, qui nous offre un master sublime, au grain scrupuleusement respecté et aux contrastes d’enfer, renforçant encore l’impact visuel des plans composés par Delmer Daves et son directeur photo . La restauration a vraiment fait des merveilles. La définition est irréprochable, le piqué d’une précision étonnante, bref, c’est un superbe boulot. Côté son, on évitera la V.O proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 (certes dynamique mais un peu « gadget ») pour se concentrer sur les deux pistes en DTS-HD Master Audio 1.0 mono d’origine. Dans les deux cas, les dialogues sont clairs et les ambiances bien restituées, sans souffle ni aucun parasite d’aucune sorte.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose de découvrir la première partie d’un documentaire intitulé Delmer Daves par Michael Daves (en HD et VOST), dans lequel le fils du réalisateur revient sur la carrière de son père, avant de s’attarder plus particulièrement sur le film et son tournage. La deuxième partie du doc se trouve en fait sur le Blu-ray de Cow-boy, que Carlotta Films nous propose également dans les bacs à partir du 24 juin. Passionnant également, le sujet suivant s’intitule The shadows of Noir et laisse la parole à Phedon Papamichael, directeur photo sur le remake du film évoqué un poil plus haut. Ce dernier y revient en détail sur la photo du film, en tentant d’expliquer sa démarche sur le remake. Un superbe hommage à Charles Lawton Jr et un passionnant état des lieux du boulot abattu par Papamichael sur le remake. Une bande-annonce ferme la section.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *