Accueil Tags Yolande Moreau

Tag: Yolande Moreau

Test Blu-ray : Rebelles

0
Dans le monde très codifié du polar contemporain, le fait d'hériter d'un sac rempli à craquer de billets de banque n'augure généralement rien de très bon pour la suite des événements. La teneur des quiproquos qui s’enchaineront par la suite pourra s’avérer encore plus radicale quand le magot disparu échoue entre les mains de « pieds nickelés » à l’intelligence limitée, n’ayant aucune connaissance des arcanes du crime organisé ou ne s’avérant pas particulièrement doués dans l’Art de la dissimulation. Très influencé par des cinéastes tels que les frères Coen ou Quentin Tarantino, Allan Mauduit décide de jouer avec les codes du cinéma américain, et compose avec Rebelles sa propre conception du polar teinté d’humour noir.

Critique : Rebelles

1
"Rebelles" fait plutôt bonne figure dans un genre qui sourit rarement au cinéma français, la comédie présentée comme étant déjantée,

Critique : Les Estivants (Deuxième avis)

0
Dans "Les estivants", tous les défauts de la réalisatrice sont présents à 200 % : lourdeur, prétention, narcissisme.

Critique : I feel good

0
Quand la marque de fabrique de l'univers de Benoît Delépine et Gustave Kervern, l'absurdité subversive, rencontre une manifestation concrète d'humanité altruiste, cela donne un film comme I feel good. Le choc des cultures entre la raillerie de haut vol de la fiction et le besoin réel de redonner du sens à la vie pour ceux et celles qui ont tout perdu ne se passe en effet pas sans quelques accrocs au fil d'une intrigue puisant tant bien que mal son énergie dans ce décalage exacerbé.

Test DVD : Crash Test Aglaé

0
C'est par un mélange très réussi de comédie décalée et de roadmovie qu'Eric Gravel a choisi d'aborder le sujet, par ailleurs très sérieux, des délocalisations, le symbole peut-être le plus visible d'un monde économique qui, pour le réalisateur, est devenu totalement fou et dont l'indécence le met souvent en colère.

Critique : De toutes mes forces

0
Au travers de "De toutes mes forces", Chad Chenouga a tenu à rendre un hommage chaleureux aux enfants et adolescents vivant dans des foyers.

Test DVD : Une vie

0
Espérons que ce DVD permette à un large public de vérifier, une fois de plus, combien Maupassant et le cinéma ont la très bonne habitude de faire bon ménage.

Critique : Une vie

0
Avec "Une vie", Stéphane Brizé réussit haut la main son examen de passage parmi les grands réalisateurs d'adaptations cinématographiques de classiques de la littérature.

Critique : Le tout nouveau testament

0
Avec "Le tout nouveau testament", Jaco Van Dormael prouve, une fois de plus, combien le cinéma belge sait être inventif. Conte fantastique, comédie désopilante, film plein de saveur et d'intelligence, "Le tout nouveau testament" devrait faire un tabac dans les salles, permettant à celles et ceux qui ont un travail d'aborder la reprise post-congés avec un moral en béton. Reste à espérer que la gent religieuse, même la plus radicale, ait suffisamment d'humour pour accepter de voir Dieu en slip sale s'amuser à pourrir la vie de ses fidèles.

Ablations – Festival de Gérardmer 2014

0
Pastor Cartalas se réveille dans un terrain vague, sans aucun souvenir de la veille avec une cicatrice au bas du dos. Une ancienne maîtresse, chirurgienne, lui apprend qu’on lui a volé un rein. Obnubilé par ce vol, il va tout sacrifier pour le retrouver : sa famille, son travail… jusqu’à sombrer dans la folie.

Critique : Henri

0
Henri, la cinquantaine, d’origine italienne, tient avec sa femme Rita un petit restaurant près de Charleroi, "La Cantina". Une fois les clients partis, Henri retrouve ses copains, Bibi et René, des piliers de comptoirs ; ensemble ils tuent le temps devant quelques bières en partageant leur passion commune, les pigeons voyageurs. Rita meurt subitement, laissant Henri désemparé. Leur fille Laetitia propose alors à Henri de se faire aider au restaurant par un "papillon blanc", comme on appelle les résidents d’un foyer d’handicapés mentaux proche de "La Cantina". Rosette est de ceux-là. Elle est joyeuse, bienveillante et ne voit pas le mal. Son handicap est léger, elle est simplement un peu "décalée". Elle rêve d’amour, de sexualité et de normalité. Avec l’arrivée de Rosette, une nouvelle vie s’organise.

Festival de Gardanne 2013 : soirée d’ouverture

0
C'est à Henri, le nouveau film de la comédienne belge Yolande Moreau, que revenait l'honneur d'ouvrir le 25ème Festival Cinématographique d'Automne de Gardanne. Peut-être un clin d’œil à la dernière Quinzaine des Réalisateurs de Cannes, où ce film était projeté lors de la soirée de cloture ! A Gardanne, le film était projeté simultanément dans 2 salles, toutes les 2 pleines et archi-pleines ! Il faut dire qu'à 2 jours près, on fêtait le 9ème anniversaire de la sortie de Quand la mer monte, la première réalisation de Yolande Moreau, partagée avec Gilles Porte. D'où une certaine impatience !