Accueil Tags Stanley Tucci

Tag: Stanley Tucci

Test Blu-ray : Sacrées sorcières

0
Avec Sacrées sorcières, l'idée de Robert Zemeckis et de ses co-scénaristes Guillermo del Toro et Kenya Barris était sans doute de recentrer l'intrigue sur le roman de Roald Dahl. Cela dit, le mot d'ordre à Hollywood étant "jeunesse et diversité", quelques modifications seront tout de même apportées au récit...

Revu sur Warner Bros. TV : Fusion The Core

0
A quand la prochaine renaissance du genre coriace du film catastrophe ? Depuis leur décennie faste dans les années 1970, ces aventures riches en péripéties apocalyptiques pointent en effet leur nez à intervalles réguliers sur les écrans du monde entier.

Test Blu-ray : Incidents de parcours

1
Résolument à part dans la filmographie de George A. Romero, Incidents de parcours est un film méconnu, et encore relativement « mal aimé » de nos jours, probablement parce qu’il n’appartient pas à la partie « zombiesque » qui occupe les trois quarts de l’œuvre du papa de La nuit des morts vivants. Bien qu'il ait quasiment créé à lui seul un phénomène culturel avec sa saga des morts-vivants, Romero –tout comme d’autres « Masters of Horror » de sa génération– n’a finalement jamais réussi à convaincre le public en dehors des chemins balisés de ses films de zombies. Pire encore, il n’est jamais parvenu non plus à percer à Hollywood, et à obtenir des studios la liberté artistique à laquelle il aurait pu (et dû) pouvoir prétendre. Les dures règles du business en somme, auxquelles n’ont jamais réellement su s’adapter les cinéastes frondeurs du cinéma fantastique des années 70. Ainsi, si Incidents de parcours a été produit par le studio Orion, le « final cut » a finalement été bricolé par des exécutifs en col blanc au mépris des souhaits de Romero, afin notamment de lui imposer, à l’issue d’une série de projections tests, un épilogue en forme de « happy end » absolument ridicule, contraire à l’ambiance développée par le cinéaste pendant tout le reste du film.

Berlinale 2017 : Alberto Giacometti The Final portrait

0
Le cinéma et la peinture ne font pas toujours bon ménage. Quelques éléments existent dans le processus de création de ces deux arts, qui rendent tout mélange sinon impossible, au moins problématique. Rares sont ainsi les réalisateurs qui ont sérieusement tenté de fixer les traits de pinceau des plus grands artistes sur l’écran filmique.

Une première bande annonce de chair et d’acier pour Transformers 5...

0
La toute première bande annonce de Transformers 5 est tombée aujourd'hui même. Optimus Prime, Bumblebee et les autres jouets de Michael Bay se dévoilent...

Festival de Deauville 2016 : le palmarès

0
La 42e Festival du Cinéma Américain de Deauville s'est achevée hier avec la remise du palmarès par le jury présidé par Frédéric Mitterrand, entouré...

Festival de Deauville 2016 : ça a commencé hier

0
Premières photos de Tapis Rouge de la 42ème édition du Festival du Film Américain sur la page Facebook officielle. De dos et de profil...

Festival de Deauville 2016 : la sélection

1
La 42ème édition du Festival du Film Américain de Deauville se déroule du 2 au 11 septembre prochain. Le programme complet vient d'être annoncé...

Test Blu-ray : Spotlight

0
« Le cinéma hollywoodien réagit toujours avec un retard relativement important aux sujets d’actualité les plus brûlants. Ce décalage récurrent peut être imputé à bon nombre de raisons d’ordre économique ou logistique, mais ce qu’il traduit surtout, c’est un tempérament frileux lorsqu’il est question de prendre les armes filmiques pour une cause dont l’issue reste incertaine. Rien de mieux pour créer l’unanimité – et par conséquent la reconnaissance commerciale – que d’attendre dix, quinze ans, voire plus, avant d’oser aborder une thématique sur laquelle tout le monde aura eu le temps de se mettre d’accord depuis son avènement. C’est exactement le cas de figure qui s’est produit avec Spotlight. Il s’agit certes d’un pamphlet filmique entièrement respectable, mais qui arrive après la bataille que d’autres formes d’expression cinématographique, tel le documentaire bouleversant de Amy Berg, Délivrez-nous du mal, sur un sujet très proche, ont courageusement livré avant lui. La perspective de l’enquête journalistique, adoptée pendant l’immense majorité du récit, tend à mettre le scandale sur l’abus sexuel systématique d’enfants par des prêtres catholiques dans un contexte plus universel. Un parti pris narratif qui rend cette affaire révoltante plus factuelle, au détriment de notre engagement émotionnel dans l’intrigue.

Critique : Transformers : l’âge de l’extinction

0
Michael Bay met de l'eau dans son coca-cola (ou pepsi?) et, après le déjà très réussi No pain no gain, redonne un nouveau sens, peut-on l'espérer, à cette série jusqu'ici plus ennuyeuse que passionnante et à sa filmographie. Il glisse même des commentaires antimilitaristes à l'opposé de ses précédents films complaisants à cet égard. Certains se sont formalisés des placements de produits mais ceux impliquant une boisson énergétique, une ligne de lingeries ou une marque de bière sont plutôt amusantes en fait...

Nouvelle video promo Hunger Games La Révolte première partie

0
Le Président Snow (Donald Sutherland) s'adresse une nouvelle fois au bon peuple de Panem, accompagné une nouvelle fois de Peeta (Josh Hutcherson) mais aussi...

Le 5ème pouvoir

0
En rendant publics des documents confidentiels, ils ont fait vaciller les plus grands pouvoirs de la planète. La révélation d’informations ultra-secrètes explosives a mis en lumière un monde jusque-là inconnu. WikiLeaks a changé la donne à jamais. Comment Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, et Daniel Domscheit-Berg, ont-ils pu obtenir ces documents ? Comment est né leur site qui, en quelques mois, a réussi à révéler bien plus de secrets que tous les plus grands médias officiels réunis ?