Accueil Tags Raphaël Personnaz

Tag: Raphaël Personnaz

Dinard 2019 : jury, invités et sélection

0
Année particulière pour le nouveau Dinard Film Festival. La manifestation dédiée au cinéma britannique célèbre sa trentième édition du 25 au 29 septembre. Le...

Test Blu-ray : Nicky Larson et le parfum de Cupidon

0
Projet porté par la nostalgie, développé autour du désir d'une bande de presque-quarantenaires de porter à l'écran une adaptation « live » de leur dessin animé d'enfance, Nicky Larson et le parfum de Cupidon semblait l'occasion idéale afin de reformer à l'écran la fameuse « Bande à Fifi », troupe de comiques créée en 2005 par Philippe Lacheau (Fifi), Tarek Boudali, Reem Kherici, Julien Arruti (Juju), Pascal Boisson (Paco) et Patrick Mbeutcha (Patou). Si Patou avait quitté l'aventure bien avant Babysitting, le premier film officiel de la bande, aucun projet de cinéma n'était pour le moment parvenu à réunir les cinq membres « historiques » de la troupe – ceux qui tenaient l'affiche de « Qui a tué le mort ? » au Splendid en 2008.

Test DVD : l’affaire SK1

0
SK1 : la première empreinte génétique d'un Serial Killer en France. Le cinéma français a toujours aimé raconter les affaires criminelles qui ont secoué le pays. Celle du tueur de l'est parisien est restée dans les mémoires. Scénarisé par Frédéric Tellier et David Oelhoffen, à partir du livre « Guy Georges, la traque » de Patricia Tourancheau, "L'affaire SK1" s'inscrit sans conteste parmi les meilleures réussites du genre.

Reda Kateb et Adèle Haenel, Prix Patrick Dewaere et Romy Schneider...

2
Les acteurs césarisés cette année pour Hippocrate de Thomas Lilti (second rôle masculin) et Les Combattants de Thomas Cailley (actrice) sont une nouvelle fois...

Critique : Une nouvelle amie

1
Deux ans après Laurence Anyways de Xavier Dolan, c’est à François Ozon de s’intéresser au personnage d’un homme qui se travestit en femme. C’est-à-dire de mettre en scène un être qui n’est pas né femme, mais qui cherche à le devenir. Romain Duris incarne là le plus beau personnage féminin du film, et joue peut-être aussi l’un des meilleurs rôles de sa carrière.

Quai d’Orsay

0
Alexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Sa crinière argentée posée sur son corps d’athlète légèrement halé est partout, de la tribune des Nations Unies à New-York jusque dans la poudrière de l’Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Alexandre Taillard de Vorms est un esprit puissant, guerroyant avec l’appui de la Sainte Trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il y pourfend les néoconservateurs américains, les russes corrompus et les chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d’âme de la France, son art se sent à l’étroit enfermé dans l’hexagone. Le jeune Arthur Vlaminck, jeune diplômé de l’ENA, est embauché en tant que chargé du “langage” au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l’entourage du prince, se faire une place entre le directeur de cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d’Orsay où le stress, l’ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu’il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l’inertie des technocrates.

Les sorties du 16 octobre

0
Il y a du lourd en films français cette semaine ! 9 mois ferme le nouveau Dupontel est plutôt réjouissant. Turbo l'escargot, dans la lignée des bons divertissements de Dreamworks Animation. En suite une triplette qui sortira sur une faible combinaison de salles : Gabrielle, Salvo et Omar. Si les deux premiers n'ont pas particulièrement retenu notre attention, Omar, vu à Cannes, est un film d'une grande force ! À découvrir.

Les sorties du 02 janvier

0
Début d’année calme dans les salles avec aucun film pouvant s’apparenter à un blockbuster. Les écrans se partageront essentiellement entre comédie et horreur, sans oublier pour les Parisiens le festival de la bande annonce. Demandez le programme !

Trois mondes

0
Al, un jeune homme d’origine modeste, est sur le point d’épouser la fille de son patron et de succéder à ce dernier à la tête de sa concession automobile. Une nuit, après l’enterrement de sa vie de garçon, il renverse un inconnu mais, poussé par ses deux amis d’enfance, il abandonne le blessé et s’enfuit. Le lendemain, rongé par la culpabilité, il décide de prendre des nouvelles de l’accidenté. Ce qu’il ignore, c’est que la nuit de l’accident, une jeune femme, Juliette, a tout vu depuis son balcon. Descendue porter secours à la victime, Juliette s’est mise en tête d’aider sa femme, Vera, une Moldave sans-papiers. Mais lorsque Juliette reconnait dans un couloir de l’hôpital l’homme qu’elle a vu s’enfuir après l’accident, elle est incapable de le dénoncer…