Accueil Tags Michael Shannon

Tag: Michael Shannon

À (re)voir en VOD : Bad boys II – Harder better...

0
Provocateur et complètement barré, Bad boys II se pose en film-kamikaze, voué à tout détruire sur son passage et à provoquer et à donner du grain à moudre aux détracteurs de Michael Bay.

Test Blu-ray : À couteaux tirés

0
L’œuvre d'Agatha Christie, composée de 66 romans et un peu plus de 150 nouvelles, a déjà donné naissance à plus de 160 adaptations au cinéma et à la télévision. On se souvient par exemple, dans les années 70/80, d'une série de films basés sur ses œuvres les plus célèbres, portés par des castings prestigieux. Cette tradition, qui avait disparue dans les années 90 au profit de nombreuses adaptations télévisuelles, a été relancée en 2017 avec succès par Kenneth Branagh avec Le crime de l’Orient-Express, qui sera bientôt suivi par une nouvelle adaptation d'une enquête d'Hercule Poirot, Mort sur le Nil, qui devrait sortir à l'automne 2020.

Test Blu-ray : La forme de l’eau

0
Sur critique-film, on ne fait pas les choses à moitié, et à l’occasion de la sortie en Blu-ray / DVD de La forme de l'eau, qui a raflé quatre Oscars l'année dernière, dont celui du meilleur film, on s’est dit qu’un seul avis ne suffisait pas, et que même deux, c’était un peu juste afin d’évoquer la dernière œuvre de Guillermo Del Toro. Ce sont donc les avis de trois rédacteurs que vous pourrez découvrir dans les lignes qui suivent. Trois avis qui finalement dessineront peut-être l’esquisse des contours d'un film qui, s’il nous a tous paru très joli, parfaitement interprété et mis en scène, ne semble paradoxalement pas avoir trouvé le chemin de nos cœurs de façon franche et définitive…

Test Blu-ray : Horse soldiers

0
Si les événements du 11 septembre 2001 ont clairement changé la face du monde, il était inévitable que le cinéma américain s’en voie également profondément modifié : très rapidement, on a pu voir se dessiner un « avant » et un « après » World Trade Center dans le traitement des intrigues contemporaines, même quand ces dernières ne traitaient pas frontalement de l’attentat sur les tours jumelles. Comme pour dresser un rempart contre la barbarie, les studios se sont pour la plupart réfugiés derrière la bannière étoilée, brandissant haut et fort un patriotisme propre à réunir la nation contre la violence aveugle. Dans un réflexe de défense, et en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre, tout un peuple semble donc s’être uni, la main sur le cœur et l’hymne national aux lèvres. Et si les actes terroristes sur les tours du World Trade Center l’ont peut-être exacerbé, on admettra tout de même que le patriotisme a toujours été une valeur forte –sinon fondamentale– aux Etats-Unis, et de fait, a également toujours été très présent dans le cinéma américain, au point que de nombreux observateurs extérieurs lui confèrent parfois des visées « impérialistes » pas forcément très pertinentes.

Cannes 2018 : Fahrenheit 451 (Ramin Bahrani)

0
Édité au début des années 1950, le roman d'anticipation « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury avait marqué les esprits à cette époque-là. Dans la foulée, cette histoire pessimiste sur une société, où la littérature est considérée comme le mal absolu, avait été adaptée au cinéma par François Truffaut en 1966.

Critique : La Forme de l’Eau

0
Enfin récompensé par l'Oscar du Meilleur film , Guillermo Del Toro semble avoir convaincu tout le monde avec La Forme de l'Eau. Porté par Sally Hawkins (Elisa), ce film permet un véritable retour aux sources pour le cinéaste mexicain qui n'a pas volé les quatre Oscars (film, réalisateur, musique, décors) reçus pour sa nouvelle production américaine.

Test Blu-ray : Nocturnal animals

0
Soyons direct : le nouveau film de Tom Ford est une réussite, au niveau de sa mise en scène, de sa photographie, de ses interprètes et de ses dialogues. On ne peut qu’être transporté et touché par cette œuvre qui tape là où ça fait mal. Nocturnal Animals est une œuvre coup de poing qui pourra peut-être laisser sur le carreau les personnes qui aiment les films prémâchés mais qui parlera à toutes les autres qui aiment se remettre en question

Oscars 2017 : les nominations

0
Les nominations pour les 89èmes Oscars viennent d’être annoncées. Pour la première fois, l’Académie du cinéma américain a fait l’impasse sur sa tradition de la petite cérémonie matinale au cours de laquelle le président de l’Académie et un acteur lisent la liste des nominations devant une assemblée de journalistes. C’est donc au cours d’une vidéo préenregistrée de vingt minutes que les candidats ont été annoncés, entrecoupée de la publicité officielle pour la cérémonie du dimanche 26 février et un court reportage sur les producteurs et le maître de cérémonie Jimmy Kimmel.

Critique : Nocturnal Animals

0
Soyons direct : le nouveau film de Tom Ford est une réussite, au niveau de sa mise en scène, de sa photographie, de ses interprètes et de ses dialogues. On ne peut qu’être transporté et touché par cette œuvre qui tape là où ça fait mal. Si l'on peut reprocher au réalisateur d’être quelques fois trop vague sur le message qu’il désire faire passer, l'on est forcé de se sentir concerné. Car nous avons tous vécu des relations qui se sont terminées abruptement, tous voulu éviter de ressembler à nos parents sans y parvenir et surtout tous mal interprété les signaux de notre partenaire, un jour ou l’autre.

Bilan : les acteurs & actrices qui ont fait 2016

0
C'est une grande actrice française qui a vécu une belle année qui arrive en tête de notre classement des meilleurs interprètes de l'année. Remarquée...

Critique : Salt and fire

0
Le paradoxe du mysticisme naturaliste, d’habitude si cher à Werner Herzog, risque sans cesse de faire capoter son nouveau film de fiction. Principalement actif dans le domaine du documentaire ces dernières années, le réalisateur allemand revient en effet avec Salt and fire à une forme de récit, qui est avant tout vecteur de folie.

Test Blu-ray : Midnight special

1
Jeff Nichols s’est imposé comme l’un des plus grands jeunes cinéastes américains contemporains comme l’ont établi ces trois grands moments de cinéma que furent Shotgun stories (déjà révélé à Berlin), Mud et surtout Take shelter dont le OK final a durablement marqué les esprits. Il dirige à nouveau son acteur fétiche Michael Shannon et pendant une bonne partie de son nouveau film (l’un des plus attendus de la Berlinale 2016), l’on espère retrouver son talent indéfectible. Hélas, si c’est le cas en termes de mise en scène, sa première incursion dans la science-fiction est une déception.