Accueil Tags M6 Vidéo

Tag: M6 Vidéo

Test Blu-ray : Les dents, pipi et au lit

0
Si l’on ne mettra pas en soute la sincérité d’Emmanuel Gillibert, qui semble porter le projet depuis fort longtemps dans son cœur, à l’heure où Les dents, pipi et au lit est débarqué sur les écrans français, il n’a finalement fait « que » s’ajouter à une longue, très longue liste de ce qu’on pourrait qualifier de « comédies de séparation » ; on pourrait même ajouter une sous-catégorie à ce nouveau genre : celui de la comédie de séparation « de garde alternée ». Papa ou maman, Tout pour être heureux, Daddy cool, Sous le même toit, Mon poussin, Les ex… Autant de comédies romantiques développant le même humour potache tendant vers le « trash familial » –avec un attachement tout particulier à faire rire avec des enfants– et dressant le même constat social concernant la régression de la gent masculine vers un état d’éternel adolescence. On notera d’ailleurs qu’en règle générale, l’évolution des personnages masculins dans ce genre de films se fait par le biais des enfants, qui, paradoxalement, amènent les hommes à « grandir ».

Test Blu-ray : Open water 3 – Les abîmes de la...

0
Petit film d’horreur aquatique sorti en 2003, Open water avait engrangé rien de moins que 55 millions de dollars de recettes au box-office mondial, récoltant de fois quasiment 11.000 fois sa mise de départ. Rentabilité optimale donc pour un found footage tourné en DV, à la croisée des chemins entre deux succès de l’année 1999 (Blair witch project et Peur bleue), qui avait le mérite d’avoir su capter l’air du temps, tout en réussissant à développer dans son dernier tiers une tension bien réelle. On était en présence d’une honnête série B, mais en toute honnêteté, les longueurs et le peu d’intérêt de la première partie du film n’incitaient pas forcément à une deuxième vision. Quatorze ans plus tard, c’est donc avec une certaine surprise que l’on accueillera la sortie d’Open water 3 – Les abîmes de la terreur ; cette sortie paraitra d’autant plus étonnante que bien des cinéphiles ignoraient jusqu’à l’existence d’un deuxième opus… Alors, s’agit-il d’une facétie, à la manière de celle orchestrée par James Huth et Jean Dujardin avec leur Brice 3 ?

Test Blu-ray : 24H limit

0
Le style de Smrz est novateur et efficace, même si on le sent fortement influencé par un cinéaste tel que John McTiernan. Après seulement deux films, et alors qu’il n’a pas encore réellement abordé le côté « action à mains nues » (il lui faudrait pour cela signer un film mettant en scène quelques grandes figures du cinéma d’action, comme Jason Statham, Scott Adkins, Jean-Claude Van Damme ou Dolph Lundgren), on commence néanmoins à se dire qu’il sera bientôt facile de repérer sa « patte » au premier coup d’œil, comme dans le cas de maestros de l’action tels que John Woo ou Isaac Florentine. En attendant qu’il obtienne ses galons de superstar du cinéma d’action, on aura tout le loisir de voir et revoir cet excellent 24H limit, qui s’impose derechef comme un des meilleurs films découverts cette année.

Test Blu-ray : Normandie nue

0
Depuis de nombreuses années maintenant, Philippe Le Guay est parvenu à s’imposer comme un des grands artisans français d’un certain cinéma populaire « à l’ancienne ». A ce titre, on pourra, peut-être à tort, le cataloguer au sein d’un certain registre, aux côtés de cinéastes tels que Pascal Thomas ou Jean Becker, comme les représentants d’un cinéma de qualité française dont les œuvres semblent avant tout destinées à un public de « séniors », et dont les ambitions formelles surpassent rarement celles d’un téléfilm tourné pour France 3. Qu’à cela ne tienne cependant – son dernier long-métrage en date, Normandie nue, est une œuvrette qui a, tout comme ses films précédents, parfaitement su trouver son public dans les salles (presque 600.000 entrées tout de même !) et qui ne déstabilisera à priori pas trop les amoureux de son cinéma. Car malgré son sujet « sulfureux » en apparence, cette comédie paysanne est avant tout une nouvelle occasion pour le réalisateur / scénariste de constater une nouvelle fois à quel point la France contemporaine va à vau-l’eau, et à quel point tout était beaucoup mieux avant, ma bonne dame.

Test Blu-ray : Le grand jeu

0
Au cœur de la « hype » cinéphile depuis sa participation au film de David Fincher The social network, Aaron Sorkin a rapidement été désigné « roi du biopic » à Hollywood, et enchaine maintenant depuis quasiment une dizaine d’années les scénarios inspirés d’histoires vraies. Après Charlie Wilson, Mark Zuckerberg, Billy Beane et Steve Jobs, c’est aujourd’hui à Molly Bloom qu’il consacre son nouveau scénario, Le grand jeu, qui lui permet d’ailleurs de passer pour la première fois derrière la caméra.

Test Blu-ray : Rendel

0
La tradition du « super-héros » n'a jamais été très vivace en France. Si bien sûr quelques exemples de super-héros français existent dans la bande dessinée et même à la télé (la série Hero Corp), la France ne peut pas pour le moment se targuer d'avoir « son » super-héros local ; il en va de même pour de nombreux autres pays d'Europe, le mythe du surhomme en collant étant surtout une des caractéristique de la culture populaire américaine. Et le cinéma US ayant mis plus de cinquante ans avant de trouver « LA » recette afin d'adapter au cinéma les aventures de leurs super-héros de papier, on avait tendance à se dire que ce n'était pas demain la veille que l'on verrait sur grand écran un film de super-héros européen. Monumentale erreur, car à notre époque de mondialisation galopante, et probablement grâce au concours d'un crowdfunfing de masse, on vient donc de voir débarquer en Blu-ray et DVD Rendel, le premier film de super-héros... finlandais !

Jeu concours DVD : Z NATION – Saison 4

2
À l’occasion de la sortie en DVD et Blu-Ray de la quatrième saison de la série Z Nation le 28 mars 2018, Critique-film.fr vous propose de participer à un jeu concours pour gagner des coffrets DVD de la saison 4

Test Blu-ray : The square

0
Le 28 mai 2017, The square est entré dans l'Histoire du cinéma en remportant la Palme d'or lors de la 70ème édition du Festival de Cannes. Elle a été remise par Juliette Binoche et le président du jury Pedro Almodóvar. Pourtant, le film « divise » les spectateurs, et jusque dans les rangs des critiques officiant dans les colonnes de critique-film.fr, on ne sait réellement sur quel pied danser avec le film de Ruben Östlund.

Test DVD : Ôtez-moi d’un doute

0
Un film drôle et émouvant, à voir et à revoir.

Test DVD : 7 jours pas plus

0
7 jours pas plus s'avère une œuvre globalement sympathique et marque la naissance d'un cinéaste à suivre, même si on attend surtout que Reyes se débarrasse de ses quelques tics d’écriture : on est sûr que s’affranchir du « politiquement correct » lui permettrait de trouver un nouveau souffle ! Un sentiment que partage assurément notre rédacteur en chef Pascal Le Duff, qui écrivait lors de la sortie du film dans les salles françaises

Test Blu-ray : Seven sisters

0
Si l’on considère volontiers que la présence de Noomi Rapace au générique d’un film est une raison suffisante pour se plonger dans n’importe quel long-métrage, on peut déjà d’entrée de jeu aligner sept bonnes raisons de voir Seven sisters : l’actrice d’origine suédoise y incarne non pas un mais rien de moins que sept personnages… Sept rôles de sœurs jumelles et « hors-la-loi » dans un film de science-fiction nous présentant un monde dystopique au cœur duquel un seul enfant par couple est permis, et les fratries sévèrement réprimées par le pouvoir en place. Sur ce point de départ ambitieux, cette co-production européenne s'avère une parfaite démonstration d'un certain savoir-faire dans le genre. A la croisée des chemins entre des films tels que Les fils de l'homme ou Soleil vert et le blockbuster pur et dur à l'Hollywoodienne, Seven sisters s'avère une belle réussite, portée non seulement par son actrice principale, mais également par la virtuosité de la mise en scène, que l'on doit à Tommy Wirkola.

Test Blu-ray : La planète des vampires

0
Si d'aventure il vous arrivait de rencontrer un cinéphile qui vous raconterait, la voix encore remplie de souvenirs émus, comment il a découvert La planète des vampires en 1966-67 au Lynx, à l'Omnia ou au Brady après l'avoir découvert en couverture de Midi-Minuit Fantastique, vous pourrez en être certain : vous avez affaire à ce qu'on appelle dans le jargon un « gros mytho ». Car si on a bien parlé du film de Mario Bava dans Midi-Minuit Fantastique, il aura en revanche fallu attendre 1992 – soit 27 ans après la réalisation du film ! – pour enfin découvrir La planète des vampires en France, dans le cadre du Cinéma de quartier de Jean-Pierre Dionnet sur Canal +.