Test DVD : Les Bouchetrous

0
420

Les Bouchetrous

États-Unis, Chine : 2021
Titre original : Extinct
Réalisation : David Silverman, Raymond S. Persi
Scénario : Derek Kolstad
Acteurs (VO) : Adam DeVine, Rachel Bloom, Zazie Beetz
Éditeur : M6 Vidéo
Durée : 1h21
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 26 mai 2021
Date de sortie DVD : 6 octobre 2021

Vous n’avez jamais entendu parler des Bouchetrous ? Pourtant, ces étonnantes créatures, aussi maladroites que joueuses, coulent des jours paisibles sur une île perdue depuis des millions d’années. Jusqu’au jour où d’étranges bestioles débarquent dans leur île : des humains ! Quittant leur île, les Bouchetrous partent à l’aventure et déboulent dans d’immenses villes, découvrant cette curieuse civilisation humaine, et ses animaux de compagnie. Les Bouchetrous se laisseront-ils apprivoiser par ces drôles d’humains ?

Le film

[3/5]

Co-production sino-américaine, Les Bouchetrous est un film d’animation auquel les français de SND ont donné sa chance dans les salles lors du déconfinement de mai 2021, en balançant le film sur 463 copies malgré une configuration de reprise un peu complexe. Même Warner avait vu moins gros pour son Tom et Jerry, sorti dans 310 copies la semaine précédente. Vu de l’extérieur, et malgré la très importante combinaison de salles, on ne peut se débarrasser de l’impression tenace que SND cherchait à se débarrasser rapidement des Bouchetrous.

On ne sait pas si le distributeur français croyait réellement dans le potentiel commercial de son film, mais le fait est que le traditionnel casting composé de célébrités populaires auprès des jeunes avait été mystérieusement refusé aux Bouchetrous. On attendait Louane, Soprano, Jenifer ou deux trois influenceuses à la mode afin d’assurer le doublage de ce nouveau film d’animation, on n’a finalement eu personne de plus prestigieux que Christophe Lemoine, la voix de Sam dans Le Seigneur des Anneaux. Un doubleur talentueux, mais dont le nom n’attire pas les foules.

Cela dit, que SND ait cru dans Les Bouchetrous ou pas, la grosse combinaison de salles et le design attachant des personnages a fait que le film a tout de même réuni 425.000 spectateurs en France, et s’avère d’ores et déjà un gros succès dans les cours de récré de maternelle. Étant donné la période compliquée durant laquelle le film a été exploité, le petit film d’animation n’a probablement pas à rougir de sa prestation. La sortie du film aux États-Unis, prévue à la mi-octobre, risque par ailleurs d’attirer à nouveau l’attention sur Les Bouchetrous ; en cas de succès, il est fort possible qu’une suite et/ou une série TV dérivée du film voie le jour rapidement.

Les Bouchetrous suit donc les aventures de petites créatures duveteuses en forme de donuts qui tentent d’empêcher l’extinction de leur espèce à l’aide d’une fleur magique leur permettant de voyager à la fois dans l’espace et dans le temps. Le film les fera, pour l’essentiel, alterner entre les îles Galapagos au XIXème siècle et le Shanghaï contemporain (peut-être même un peu futuriste).

Film d’animation à destination des plus petits, Les Bouchetrous bénéficie néanmoins d’un design général à la beauté contagieuse, même si on regrette que certaines idées soient exploitées de façon un peu fainéante ; ainsi, les différentes époques au cœur desquelles peuvent se projeter les petites boules de poil du film sont visualisées à l’écran sous la forme d’un simple carré bleu, ce qui pourra être un peu déroutant pour les très jeunes téléspectateurs, qui ne comprendront pas forcément certaines blagues, telles que le running-gag concernant Mozart.

Si certaines plaisanteries s’avèrent donc plutôt à destination des adultes, l’intrigue des Bouchetrous est suffisamment linéaire et comporte suffisamment de gags spécifiquement destinés aux enfants pour que ces derniers s’amusent pendant une heure et demie. On notera par exemple que les Bouchetrous font équipe avec plusieurs animaux disparus, dont un dinosaure évoquant fortement le Rex de Toy Story.

Le DVD

[4/5]

D’une façon assez curieuse étant donné les chiffres qu’il a réalisé en salles, Les Bouchetrous ne sort aujourd’hui en vidéo qu’au format DVD, chez M6 Vidéo – un sort traditionnellement plutôt réservé aux films ayant réalisé moins de 100.000 entrées dans les salles. Cependant, il ne s’agit pas là d’un quelconque mépris de la part de l’éditeur vis-à-vis du consommateur ou du film en lui-même – il s’agit là d’une habitude éditoriale de M6 Vidéo depuis quelques années : pas d’édition Blu-ray pour les films ayant réalisé moins de 600.000 entrées en salles, et pi c’est tout. Exit le Blu-ray et la 4K donc.

Dix ans après la généralisation de la HD, l’éditeur semble ainsi toujours considérer le Blu-ray comme un produit d’exception, « Haut de gamme », et préfère donc presque tout naturellement réserver ce format à l’élite de son catalogue, comme par exemple le dernier spectacle des Bodin’s. Aux parents maintenant de faire preuve de pédagogie, et d’expliquer à leurs enfants le fonctionnement du marché de la vidéo physique quand les adorables têtes blondes demanderont pourquoi l’image du film est « toute moche avec des gros points » sur un écran 4K, et qu’il va falloir plutôt « le regarder sur la petite télé ».

Pour autant, et tant que vous fassiez le choix de visionner Les Bouchetrous sur un diffuseur approprié, M6 Vidéo nous permet de découvrir ce petit film d’animation dans des conditions absolument satisfaisantes. Il faut de toutes façons avouer que l’éditeur est rodé au format DVD, et nous propose une nouvelle fois un master sans faille : définition, piqué et couleurs composent plutôt bien avec les limites d’un encodage en définition standard. Côté son, le film est proposé en VF et VO en Dolby Digital 5.1, dans un mixage dynamique et bien enveloppant. Mais M6 n’oublie pas les cinéphiles qui visionnent leurs films à domicile sans utiliser de Home Cinema, et l’éditeur nous propose également un mixage Dolby Digital 2.0, acoustiquement plus cohérent si vous visionnez Les Bouchetrous sans bénéficier d’un système de spatialisation du son. En guise de bonus, l’éditeur nous propose la traditionnelle bande-annonce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici