Accueil Tags Jonah Hill

Tag: Jonah Hill

Harley Quinn, Clint Eastwood et les autres, déjà en VOD

0
Victime collatérale de la situation sanitaire liée à la crise du COVID-19, la chronologie des médias, règle définissant l'ordre et les délais dans lesquels les diverses exploitations d'une œuvre cinématographique peuvent intervenir, a largement été assouplie. La loi du 23 mars 2020, dite « d’urgence pour faire face à l’épidémie du Covid-19 », a en effet ouvert la voie à de possibles dérogations au système actuel de chronologie des médias.

Test Blu-ray : Dragons 3 – Le monde caché

0
Développé par Joseph Campbell dans son livre « Le héros aux mille et un visages » paru en 1949, le concept du monomythe (monomyth) avance l'idée que tous les mythes du monde racontent essentiellement la même histoire, dont ils ne seraient que des variations. Campbell y exposait donc une « structure universelle » en cinq grandes étapes qui composent le voyage initiatique du héros. L'américain Christopher Vogler a subdivisé l'ensemble en douze étapes destinées au cinéma dans A Practical Guide to the hero with a thousand faces ainsi que ainsi que dans son ouvrage « The writer's journey : Mythic structure for storytellers and writers ». Des sagas telles que Star Wars, Harry Potter, Le seigneur des anneaux ou encore Dragons suivent plus ou moins à la lettre la structure narrative mise en évidence par Campbell.

Berlinale 2018 : Don’t worry he won’t get far on foot

0
Il est loin, le temps où Gus Van Sant était l'une des figures de proue du cinéma indépendant américain, irrespectueux, inventif et fièrement gay. Aussi nostalgique cette phrase sonne-t-elle, l'évolution de Van Sant en tant que cinéaste doit au moins autant aux influences extérieures, telles que ses rendez-vous souvent manqués avec Hollywood, qu'au processus de mûrissement que chaque artiste, voire chaque personne, est censé accomplir au cours d'une vie.

Test Blu-ray : Sausage Party – La vie privée des aliments

0
Le concept de Sausage Party – La vie privée des aliments est simple : puisque le cinéma d’animation nous permet de découvrir depuis quelques années la vie « secrète » des animaux, des jouets ou encore des voitures, Seth Rogen et Evan Goldberg ont décidé de nous proposer de découvrir les pensées qui animent les aliments que nous mangeons. A la différence près que leur angle d’attaque se fait dans une optique de comédie trash et très orientée cul : à la façon de Team America World Police ou des films de Ralph Bakshi ou de Picha dans les années 70, Sausage Party n’est donc, derrière ses airs innocents, définitivement pas un film pour les enfants !

Test Blu-ray : War dogs

0
Sans vouloir verser dans l'anti-américanisme primaire, l'idée de l'American Way of Life, du rêve américain, et de la réussite personnelle au pays des « opportunités » semble tout de même souvent s'amalgamer avec une obsession assez malsaine de l'argent et des armes. Qu'il s'agisse de la culture « rap » ou du culte autour de Scarface, gros billets et grosses pétoires font souvent la paire dans l'imaginaire aux États-Unis, le pays de la libre entreprise et de l'ultra-capitalisme, qui est aussi le pays où le deuxième amendement de la Constitution garantit pour tout citoyen américain le droit de porter des armes.

Golden Globes 2017 : les nominations cinéma

0
Ordre inversé cette année, puisque contrairement à décembre 2015, l’annonce des nominations pour les Golden Globes, attribués par la presse étrangère à Hollywood, a précédé ce jour celle de la Screen Actors Guild, qui aura lieu après-demain.

Festival de Deauville 2016 : films d’ouverture et de clôture

1
Le Festival du Cinéma Américain de Deauville vient de dévoiler les films d’ouverture et de clôture de sa 42e édition qui aura lieu du...

News de la planète ciné (24 avril 2016, semaines 15-16)

3
Quelques brèves de l'actualité cinéma de ces deux dernières semaines autour de Avatar, Han Solo, Galaxy Quest, Lucas Belvaux et quenlques autres petites brèves...

Jonah Hill derrière la caméra

1
Jonah Hill, longtemps membre de «l'écurie Appatow» vole désormais de ses propres ailes comme l'attestent ses deux nominations à l'Oscar du meilleur acteur dans...

Berlinale 2016 : Ave César

2
Quoi de mieux pour démarrer un des plus prestigieux festivals du monde sur les chapeaux de roue qu’un film qui célèbre toutes les facettes du Septième art sous un jour irrévérencieux ? Le nouveau film des frères Coen – qui vient de faire l’ouverture de la 66ème édition de la Berlinale – répond parfaitement à la tâche ardue de ravir les cinéphiles nostalgiques de la grande époque des studios hollywoodiens au début des années 1950, tout en mettant le doigt là où ça fait mal, à savoir dans la nature profondément artificielle et hypocrite de l’usine à rêves.

Trailers des nouveaux Coen, Hillcoat, Inarritu

0
Après le western True Grit, l'errance mélancolique et introspective de Inside Llewyn Davis et une présidence de jury à Cannes en mai dernier, les...

Critique : True story

0
Les deux institutions de leur civilisation dont les Américains se montrent particulièrement fiers sont la justice et la presse. L’indépendance supposée de ces piliers de l’idéal américain, basé sur la liberté d’entreprendre et de penser, est un point d’honneur incontournable pour quiconque réclame son appartenance au peuple de l’Oncle Sam.