Accueil Tags Emmanuelle Seigner

Tag: Emmanuelle Seigner

Test Blu-ray : J’accuse

0
Multi-récompensé à la Mostra de Venise (4 prix) ainsi qu'aux César (2 prix), J'accuse a permis à Roman Polanski d'obtenir le dixième César de sa carrière (le cinquième en tant que meilleur réalisateur depuis 1980), sous les huées et les protestations en tous genres. La polémique, née de sa condamnation par la justice américaine dans les années 70 ainsi que les différentes accusations publiques dont il a été l’objet au fil des années (parmi lesquelles une seule plainte judiciaire, n’ayant donné lieu à aucune poursuite), a toujours accompagné la carrière de Polanski, même si, parallèlement, les récompenses obtenues par ce film consacré à l'affaire Dreyfus font monter à 93 le nombre de récompenses internationales obtenues par le cinéaste. Avec J'accuse, Roman Polanski évoque les dérives de toute forme de chasse aux sorcières en décortiquant un fait historique que tout le monde croit connaître, devenu symbole de l’antisémitisme en France. Ci-dessous, vous pourrez découvrir la critique du film, signée par notre rédacteur en chef Pascal Le Duff au moment de la sortie du film dans les salles.

Nouveaux membres de l’Académie : la promotion 2018

0
L'initiative de l'ancienne présidente de l'Académie du cinéma américain Cheryl Boone Isaacs, de promouvoir la représentativité au sens large des membres de cette vénérable institution, a pour le moins été pérennisée par son successeur, le chef opérateur John Bailey. En effet, le nombre des nouveaux membres de l'Académie, dont la liste a été annoncée hier, a une fois de plus fait un bond spectaculaire, puisqu'il s'établit désormais à 928, c'est-à-dire 150 de plus qu'en l'année record 2017.

Critique : Le Divan de Staline

0
Le camarade Joseph Staline exerce un étrange pouvoir de fascination sur le cinéma français. Il n’y figure certes pas avec la même régularité que les icônes populaires de la république, de Coluche à Dalida, en passant par Yves Saint Laurent et Claude François. Mais dans le domaine historique et politique, le despote russe a le don de nous interpeller curieusement à chacune de ses apparitions dans des productions loin de sa terre natale.

Critique : Réparer les vivants

2
Plaidoyer très utile en faveur du don d'organe, "Réparer les vivants" ne peut pas, pour autant, être considéré comme un grand film de cinéma, des faiblesses scénaristiques et de trop nombreuses baisses de régime interrompant régulièrement l'intérêt qu'on peut lui porter.

Les Anniversaires de la semaine 25 / 2016

1
Voici la liste des personnalités du cinéma qui célébreront un anniversaire important pendant cette semaine, entre le 20 et le 26 juin 2016 :

Programme télé du lundi 6 juin

1
Le Grand Bleu Réalisé par Luc BESSON Avec Jean Reno, Rosanna Arquette Drame / France, Italie / 1988 / 2h40 20h50 sur France Ô Classique incontestable du cinéma de...

News de la planète ciné 2016, semaines 1 – 2

1
Au programme de cette salve de news en bref : Alex Garland, Emma Stone, Ryan Coogler et Sylvester Stallone, Luc Besson et Valerian, Fanny...

Les sorties du 13 novembre

0
Nous avons vu deux films cette semaine. Tout d'abord La Venus à la Fourrure, passé par Cannes et le festival Paris Cinéma. Le film de Roman Polanski, entièrement basé sur l'interprétation de ses deux acteurs vedettes est pour le moins intriguant. Ensuite Il était une forêt, le nouveau conte de Luc Jacquet qui s'intéresse cette fois aux arbres dans un documentaire lyrique.

La Vénus à la Fourrure

0
Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…