Sortie DVD : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

0
853

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

France : 2019
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Arnaud Viard, , et , d’après le recueil de
Interprètes : , , , ,
Editeur :
Durée : 1h25
Genre : Drame, romance
Date de sortie cinéma : 22 janvier 2020
Date de sortie DVD (et VOD) : 27 mai 2020
Date de sortie EST : 22 mai 2020

Dans la belle maison familiale, à la fin de l’été, Aurore fête ses 70 ans, entourée de ses 4 enfants, tous venus pour l’occasion. Il y a là Jean-Pierre, l’aîné, qui a endossé le rôle de chef de famille après la mort de son père ; Juliette, enceinte de son premier enfant à 40 ans et qui rêve encore de devenir écrivain ; Margaux, l’artiste radicale de la famille, et Mathieu, 30 ans, angoissé de séduire la jolie Sarah.
Plus tard, un jour, l’un d’eux va prendre une décision qui changera leur vie…

Le film

[3.5/5]

Ecrit par Anna Gavalda, édité en 1999, le recueil de 12 nouvelles ayant pour titre « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » fut à l’époque un énorme succès de librairie. Le tour de force réalisé par les quatre scénaristes est d’avoir réussi à construire une histoire qui « tienne la route » en allant picorer dans ces nouvelles pour y trouver les personnages et les événements qui leur arrivent. Le résultat est un film choral sur une famille, avec aussi bien l’amour qui lie tous ses membres que les brouilles passagères qui, parfois, les séparent. Il y a là Aurore, la mère, qui fête ses 70 ans, Jean-Pierre, le fils aîné, commercial dans une maison de Champagne et qui, depuis la mort du père, se considère comme étant le chef de famille, Juliette, une professeure de lettres qui aspire à faire publier son premier roman, Margaux, une photographe qui refuse tout compromis dans la pratique de son art, Mathieu, amoureux de sa collègue Sarah mais qui n’arrive pas à croire à sa propre séduction. Commencé sur le ton de la comédie, le film devient beaucoup plus sombre peu après son mitan, la réalisation d’Arnaud Viard ne présentant aucune faiblesse dans un domaine comme dans l’autre. Il faut dire qu’il est bien aidé par une distribution « 5 étoiles » qui arrive à faire rire sans vulgarité, à émouvoir sans plonger dans le pathos. Même si c’est faire preuve d’injustice de ne pas tous les citer, on retient particulièrement Jean-Paul Rouve (Jean-Pierre), Aurore Clément (La mère), Alice Taglioni (Juliette), (Celle dont Jean-Pierre était et est toujours amoureux)  (Sarah) et Camille Rowe (Margaux).

Vous pouvez aller lire ici la belle critique écrite par Tobias au moment de la sortie en salles de Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici