Accueil Tags Elsa Zylberstein

Tag: Elsa Zylberstein

Test DVD : Anya

1
Anya est adapté d’un livre de Michael Morpurgo, sorti en France en 1992. Surtout connu pour ses ouvrages de littérature « jeunesse », souvent liés à des événements historiques, Morpurgo avait déjà eu les honneurs de se voir adapté au cinéma avec Cheval de guerre

Sortie DVD : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

0
Commencé sur le ton de la comédie, le film devient beaucoup plus sombre peu après son mitan, la réalisation d'Arnaud Viard ne présentant aucune faiblesse dans un domaine comme dans l'autre.

Disponible en VOD : Selfie

0
Habilement sous-titré « De l’influence du numérique sur les honnêtes gens », Selfie est un film à sketches nous donnant à suivre cinq histoires assez différentes les unes des autres, ayant pour dénominateur commun notre addiction aux nouvelles technologies.

Test Blu-ray : Tout le monde debout

0
« Will success spoil Rock Hunter ? » nous demandait Frank Tashlin en 1957. On n'en sait rien concernant le film avec Jayne Mansfield, mais en revanche, on avait l'impression diffuse qu'avec le succès, depuis une quinzaine d'années, on avait un peu perdu de vue Franck Dubosc. Même si cette sensation était peut-être erronée, ses errances cinématographiques au cœur de comédies oubliables et toutes ressemblantes entre elles (Bis, Le marquis, Fiston, Pension complète…), l'étrange expérience Cinéman, un Disco et trois Camping nous avaient confortés dans l'idée que l’on ne retrouverait peut-être bien jamais celui que l’on avait découvert, discret, aux côtés d’Elie Semoun dans ses petites annonces au milieu des années 90, puis rue Pierre Demours sur la scène de Comédie à roder les sketches qui composaient son premier spectacle en solo.

Test Blu-ray : A bras ouverts

0
Si en France les humoristes semblent avoir retrouvé depuis quelques années une certaine tranquillité d’esprit grâce à la personnalité de Dieudonné, qui concentre à lui-seul toute l’attention des médias dominants (et même des politiques), la situation est encore un peu différente à la télévision et au cinéma : depuis quelques mois, le présentateur / producteur Cyril Hanouna paie le dur prix de son succès et se voit crucifié en place publique par le CSA et les réseaux sociaux pour une série de vannes considérées comme stigmatisantes et homophobes, et le cinéaste Philippe de Chauveron est devenu la victime des foudres des critiques avec Qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu ? (2015) et A bras ouverts (2017), considérés comme de dangereux pamphlets racistes, donnant du grain à moudre aux extrémistes de tous poils.

Critique : A bras ouverts

0
Pourquoi changer une formule qui marche ? Après tout, le public français cherche à se divertir sans trop d'effet de nouveauté, comme le démontre l'audience de plus de six millions de téléspectateurs le week-end dernier lors de l'énième diffusion de La Grande vadrouille de Gérard Oury.

Test DVD : Les têtes de l’emploi

0
S'il tient clairement du grand écart artistique, le parcours cinématographique d'Alexandre Charlot et Franck Magnier semble avoir toujours été tourné vers le divertissement populaire. Après quelques années passées en tant qu'auteurs pour Les guignols de l'Info, les duettistes quittent Canal + au tournant des années 2000 afin d'écrire le film d'horreur Maléfique pour Eric Valette, pour qui ils signeront également le scénario d'Une affaire d'état en 2009. Entre temps, ils avaient également signé le scénario et les dialogues d'Astérix aux jeux olympiques et de Bienvenue chez les Ch'tis, dont la paternité et le mérite reviendront, dans l'inconscient général, à Dany Boon et à lui-seul. Après un passage par Exbrayat (Imogène McCarthery, 2010) et un nouveau crochet par la bande dessinée franco-belge avec Boule & Bill en 2013, Charlot et Magnier reviennent en 2016 à leurs premières amours : avec Les têtes de l'emploi, ils retrouvent enfin la féroce satire socio-politique de leurs débuts aux Guignols, et forts de presque vingt ans d'expériences diverses et variées au cœur du cinéma français, livrent probablement leur film le plus drôle, le plus abouti et le plus intéressant.

Prix Lumières 2016 : les nominations

4
Les Américains ne sont pas les seuls à récompenser ce qu’ils considèrent comme le meilleur du cinéma 2015 en ce début d’année. Du côté français, il se passe également des choses, telle l’annonce hier des nominations pour les 21èmes Prix Lumières, attribués par les représentants de la presse étrangère en France.

Reda Kateb et Adèle Haenel, Prix Patrick Dewaere et Romy Schneider...

2
Les acteurs césarisés cette année pour Hippocrate de Thomas Lilti (second rôle masculin) et Les Combattants de Thomas Cailley (actrice) sont une nouvelle fois...
Photo Les Tribulations d'une caissière Déborah François belle

Les Tribulations d’une caissière

0
Solveig, caissière dans un grand magasin, tient un blog qui finit par mettre le milieu de la grande distribution en émoi car elle y dévoile les dessous pas toujours très affriolants de son métier. Pas même soupçonnée par ses collègues, elle mène une existence pas facile jusqu’au jour où un beau jeune homme vient à sa rencontre... Un film certes agréable et au parti pris de mise en scène totalement assumé mais où l’absence de charge subversive finit par faire défaut. Le sujet est noyé dans une histoire d’amour et la comédie sentimentale écrase le pamphlet social. Les comédiennes, dont la toute jeune Alice Belaïdi (qu’ont applaudie des salles entières dans « Confidences à Allah » au théâtre) mais aussi Déborah François sont excellentes. Marc Lavoine, en guest star, est parfait.

Les Tribulations d’une caissière

0
Il y a bientôt 4 ans, sortait Les Tribulations d’une caissière, un livre écrit par Anna Sam, une caissière de supermarché titulaire d’un DEA de lettres, une diplomée bac +5 qui s’était rendue célèbre en 2007 en ouvrant un blog sur Internet, blog dans lequel elle racontait au jour le jour son quotidien de caissière.