Parenthood Saison 4 Episode 8 – One More Weekend With You

On a connu plus en forme qu’avec ce One More Week End With You. Dense et déséquilibré, cet épisode n’est sauvé que par sa fin plus maîtrisée. Trop tard, l’ennui s’était déjà installé !

Après sa première séance de chimiothérapie, Kristina, qui se pensait à l’abri, est terrassée par les effets secondaires du traitement. Adam complètement désemparé face à la souffrance de sa femme essaie tant bien que mal de faire tourner la maison. Amber accompagne Ryan à l’enterrement d’un ami, ancien soldat également, et découvre le jeune homme sous un autre jour. À trop se concentrer sur Victor, Julia et Joel n’ont pas réalisé qu’ils avaient délaissé leur fille, Sydney. Enfin, Sarah et Mark connaissent leur première dispute de « famille » à propos de Drew.

est un épisode étrangement écrit. De son début, on ne retiendra qu’une succession de scènes frénétiques et brouillonnes. Sa fin, en revanche, plus posée permet de rattraper la qualité d’un épisode autrement médiocre. Le problème avec Parenthood c’est que le nombre important de personnages ne permet pas, en 42 mn, d’accorder du temps d’écran à chacun d’eux. Dans ce chapitre, par exemple, ou aurait préféré que l’intrigue sur Jasmine et Crosby, amusante mais inutile, passe à la trappe pour laisser aux autres histoires l’opportunité d’être plus développée.

Mais malgré la qualité moyenne de ce chapitre, deux actrices parviennent à tirer leur épingle du jeu : et . La première dans son rôle de super maman dépassée par une maladie qu’elle pensait pouvoir vaincre sans même se battre est touchante de détresse. La seconde refait dans cet épisode un retour en force. Depuis la venue de Victor, Joel et Julia s’étaient focalisés sur le bien-être de leur fils au détriment de leur fille, Sydney. Et dans une scène d’une étonnante maîtrise émotionnelle pour une actrice aussi jeune, Savannah Rae nous entraîne sans mal dans le plaidoyer d’une petite fille qui se sent délaissée par ses parents.

Du côté de Sarah et d’Amber les problèmes sont liés à des histoires de cœur. Amber accompagne Ryan à l’enterrement d’un des ses amis soldats et découvre que son petit ami est encore très traumatisé par la guerre. Mais au lieu de fuir, la jeune femme reste et soutient le jeune homme dessinant ainsi une histoire d’amour qui prend de la force à chaque épisode. A contrario, le couple Sarah/Mark est, lui, plutôt sur une phase descendante. Les problèmes qu’ils rencontrent par rapport à Drew ne sont que la partie visible de l’iceberg et il ne serait pas étonnant de voir, dans les prochains épisodes, leurs différences les éloigner de plus en plus…

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.