Panorama du Cinéma Français en Chine 2020 : ça a commencé hier

0
526

© 2020 Tous droits réservés

Pour diverses raisons, la Chine n’a pas vraiment bonne presse en ce moment en Europe en général et en France en particulier. Et inversement, que pensent les Chinois des Français ? Que savent-ils de nous ? Afin de maintenir un échange culturel constructif, Unifrance, l’organisme chargé de la promotion du cinéma français à l’international, organise depuis le début du siècle son Panorama en Chine. Dans cet immense pays au marché du cinéma toujours assez bien portant depuis la réouverture des salles fin juillet, les productions étrangères ont en effet du mal à se faire leur petite place. Initialement prévue pour le mois de juin mais repoussée à cause de la crise sanitaire du coronavirus, la 17ème édition du s’est ouverte hier à Pékin. Elle voyagera ensuite jusqu’à la mi-janvier 2021 dans dix villes chinoises, dont Chengdu, Shanghai et Wuhan.

Tandis que l’ambassadeur du festival, l’acteur et producteur chinois (Un grand voyage vers la nuit de Bi Gan), a bien été fait chevalier des Arts & Lettres par l’ambassadeur français en Chine lors de la cérémonie d’ouverture, d’autres aspects de ce festival promotionnel se sont avérés plus problématiques cette année. Car la semaine dernière, il disposait encore d’une marraine en la personne de l’actrice française Juliette Binoche, présente sur le matériel de communication de l’événement. On ne peut qu’émettre des hypothèses sur les raisons de son retrait de cette fonction symbolique. Scrupules politiques pour cette personnalité très engagée dans toutes sortes de causes humanitaires et écologiques ou bien d’autres obligations professionnelles ? Mystère ! Toujours est-il que l’organisation de ce type de festival, comme en Allemagne la semaine dernière ou au Japon à partir de jeudi prochain, se passe généralement de façon plus fluide pour Unifrance.

A l’abordage © 2020 Geko Films / arte Cinéma France Tous droits réservés

Quel type de films les spectateurs chinois sont-ils censés apprécier ? Le programme de cette édition s’annonce assez hétéroclite à la fois en termes d’ancienneté des films et de leurs genres respectifs. Sur les huit titres retenus, deux n’ont ainsi pas encore eu l’honneur d’une sortie en salles en France. Alors que ce n’est plus qu’une question de semaines pour de Emmanuel Courcol, encensé depuis sa sélection au Festival de Cannes qui n’a pas eu lieu, on attend toujours en vain qu’un distributeur veuille bien s’occuper de A l’abordage de Guillaume Brac. La sortie sur les écrans français qui remonte le plus en arrière serait de Justine Triet, distribué en parallèle de sa présentation en compétition au Festival de Cannes en 2019.

Sinon, les vedettes mondialement connues du cinéma français comme Catherine Deneuve – à deux reprises, rien que ça ! – et Daniel Auteuil côtoient ici les talents de demain de notre production nationale, comme le jeune espoir du cinéma d’animation Jérémy Clapin. On notera tout de même l’absence de quelques grands succès prestigieux de ces douze à dix-huit derniers mois, comme ceux qui avaient trusté la cérémonie des César l’hiver dernier (Les Misérables de Ladj Ly, Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma et J’accuse de Roman Polanski). Comme quoi les films au potentiel socialement engagé sont toujours aussi peu les bienvenus sur le territoire chinois, passablement cadenassé.

J’ai perdu mon corps © 2020 Xilam Animation / Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma / Rezo Films Tous droits réservés

La sélection 2020 du Panorama du Cinéma Français en Chine

A l’abordage de Guillaume Brac, avec Eric Nantchouang et Salif Cissé, sans date de sortie en France

de Nicolas Bedos, avec Daniel Auteuil et Guillaume Canet

de Cédric Kahn, avec Catherine Deneuve et Emmanuelle Bercot

J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

de Philippe Garrel, avec Logann Antuofermo et Oulaya Amamra

Sibyl de Justine Triet, avec Virginie Efira et Adèle Exarchopoulos

Un triomphe de Emmanuel Courcol, avec Kad Merad et David Ayala, sortie française le 20 janvier 2021

de Hirokazu Kore-Eda, avec Catherine Deneuve et Juliette Binoche

La Vérité © 2019 Laurent Champoussin / 3B Productions / Bunbuku / M.I. Movies / France 3 Cinéma / Le Pacte
Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici