Critique : On a marché sur Bangkok

0
149

on a marché sur bangkok affiche

France, 2014
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Olivier Baroux
Acteurs : , ,
Distribution : Pathé Distribution
Durée : 1h33
Genre : Comédie, Aventures
Date de sortie : 22 octobre 2014

Note : 1,5/5

… parce que sur la Lune, c’est déjà fait … comme le rappelle le slogan de cette comédie (?) d’aventures du célèbre duo Kad & O qui n’a pas encore fait ses preuves sur le grand écran, si l’on épargne le diptyque Pamela Rose, seule réelle tentative de retrouver l’esprit déviant de leur travail à la radio, à la télévision et même sur scène lors de leur unique tentative à ce jour. Côté cinéma, c’est pas encore gagné…

on a marché sur bangkok 02

Synopsis : Alors que son émission d’enquêtes ringardes Enquête de scoops vient d’être retirée de l’antenne, Serge Renart reçoit un message posthume de son ami et mentor Joseph qui lui annonce qu’il aurait découvert un secret d’importance historique sur le jour où l’homme a posé le pied sur la Lune pour la première fois. Pour découvrir la vérité il va devoir faire équipe avec Natacha Bison, reporter de guerre de réputation ingérable depuis qu’elle a fait un croche-pieds à un président chinois. Ils vont se rendre en Thaïlande suivi de près par le FBI qui veut les empêcher d’atteindre leur but et de revisiter la légende de la Conquête Spatiale.

on a marché sur bangkok 01

Que s’est-il passé sur la Lune ?

Que s’est-il passé pendant la coupure de deux minutes de la retransmission de l’alunissage d’Apollo 11 ? Pour répondre à cette question palpitante, Olivier Baroux dirige une nouvelle fois son vieux complice Kad Merad (plus de vingt ans d’amitié et de collaboration en radio, télévision et cinéma) pour une comédie d’aventures qui lorgne du côté des classiques du genre, de de Francis Veber à de Robert Zemeckis en passant par L’Homme de Rio de Jean-Paul Rappeneau. La musique signée Martin Rappeneau (fils du réalisateur susnommé) qui rappelle les compositions de John Williams sur E.T. et Jurassic Park de Steven Spielberg confirme cette impression. Hélas le scénario peine à trouver le ton juste dans ses multiples registres à peine survolés et qui s’accordent mal. La dimension de film d’aventures dans la jungle est la plus convaincante, notamment grâce à un choix intéressant de lieux de tournage (la grotte notamment) mais la comédie romantique et pire la séquence émotion avec Jintana, gentille orpheline qu’ils croisent en chemin laissent totalement indifférent et plombent un récit bien vide. Ce type de comédies fonctionne mieux lorsqu’elles vont vers une certaine simplicité, mais là c’est peut-être un peu trop simple. Les images inédites, un peu drôles (oh surprise, on sourit un peu…) de la conquête spatiale donnent un nouveau regard sur l’origine du moonwalk, le célèbre pas de danse de Michael Jackson.

on a marché sur bangkok 04

I believe I can act

Désormais plus connu pour ses capacités à pousser la chansonnette (l’éternel I believe I can fly) qu’à trouver des films où il peut laisser s’épanouir son talent d’acteur, Kad Merad conserve son capital sympathie, lorsqu’il massacre la langue thaïlandaise notamment ou évoque Rambo, mais ne se renouvelle guère avec une nouvelle figure de grand naïf perdu dans une histoire trop grande pour lui, comme un poisson hors de son bocal. Le cadre exotique rappelle d’ailleurs ceux de et RTT, avec le même degré d’humour bas de plafond et pire, pas drôle (recherche gag désespérément). En femme plus forte et plus posée que lui, Alice Taglioni trouve le ton juste mais au service d’un personnage qui peine à exister. La trop courte apparition de ne lui permet pas de capter l’attention suffisamment longtemps même si sa disparition est vaguement amusante. En officier du FBI qui dirige la poursuite contre eux, Peter Coyote refait une apparition dans le cinéma français après des essais plutôt réussis dans Un homme amoureux de Diane Kurys ou Lunes de fiel de Roman Polanski mais n’est hélas pas utilisé de façon très marquante ici malgré le réel potentiel de ce vilain. Peut-être sera-t-il plus gâté avec de Xavier Beauvois qui sort en début d’année prochaine ?

on a marché sur bangkok 05

Résumé

Les amateurs de Kad & O ne devraient pas être dépaysés, les réfractaires à leur filmographie ne devraient pas changer d’opinion malgré leur tentative de retrouver l’efficacité d’un certain cinéma d’aventures populaire à la française. Si ces duettistes de l’humour embrassaient la comédie burlesque dont ils sont peut-être capables, le résultat n’en serait que plus réjouissant. Mais après , Safari, L’Italien ou ce nouvel opus, il est légitime de commencer à en douter ! L’échec annoncé en salles de ce film les y poussera peut-être… Enfin ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici