Mais qui a re-tué Pamela Rose?

0
32

Mais qui a re-tué Pamela Rose?

France : 2012
Titre original : Mais qui a re-tué Pamela Rose?
Réalisateur : ,
Scénario : kad Merad, Oliver Baroux
Acteurs : Kad Merad, Olivier Baroux, , ,
Distribution : Gaumont
Durée : 1h30
Genre :
Date de sortie : 5 décembre 2012

Globale : [rating:3,5/5][five-star-rating]

Neuf ans après le franchement dispensable « Mais qui a tué Pamela Rose », le duo comique Kad & O revient à l’écran (enfin surtout Olivier parce que Kad on le voit souvent quand même) pour une suite. Il y avait donc de quoi craindre le pire. Et pourtant, il semblerait que dès lors qu’on laisse les reines de la réalisation à ces deux compères, on obtienne enfin le film qu’ils méritaient…

Synopsis:

Quand il reçoit un appel du shérif de Bornsville lui annonçant que le cercueil de Pamela Rose a été volé, l’agent Douglas Riper voit là une occasion de renouer les liens avec son ancien coéquipier Richard Bullit. Un ex-ami avec lequel il est brouillé, depuis des années, suite à une fâcheuse histoire de femme et de . Les deux anciennes gloires du FBI, devenus des purs has been, se retrouvent donc pour enquêter sur cette profanation, sans savoir qu’ils sont en réalité attirés dans un piège par un homme qui leur en veut beaucoup. Sans se douter non plus qu’ils seront bientôt les seuls à être au courant que la présidente des of America est sur le point d’être assassinée. Rien que ça…

 

Warning, ceci n’est pas un film

Que l’on se le dise, les personnes allergiques à l’ absurde de Kad & Olivier passeront 1h30 de calvaire. Car « Mais qui a re-tué Pamela Rose ? » a été entièrement écrit et réalisé par les deux comiques. Leur pur produit donc, avec des blagues qui leur sont propres et surtout une réelle envie de faire leur film qui leur plait et qui plait à leur public.

Résultat à l’écran, on obtient une accumulation de blagues plus pourries les unes que les autres, mais comme tout le monde le sait, c’est bien ce qui fait le plus rigoler. La preuve avec Twilight, Ted, la comédie bien potache de l’année par exemple. Alors certes, le duo retombe dans ses petits travers dont on pourrait se passer (c’est à dire l’humour pipi-caca-prout-j’ai-les-fesses-a-l’air), mais parvient en même temps à s’auto-parodier et à faire plaisir à leurs fans qui se régaleront à chaque scène.

Car sans en dévoiler trop sur les répliques (ce serait gâcher le plaisir), on peut tout de même préciser que tout au long du récit (enfin récit, le scénario ce n’est pas du Audiard non plus mais passons), le spectateur retrouve des références à tous les sketchs cultes qui ont fait la gloire de Kad & O, du à la série des Jean-Michel. Le pire, ou le mieux on s’y perd un peu, c’est que tout s’emboîte parfaitement dans l’histoire. Les blagues et les situations cocasses s’enchaînent sans jamais être forcée et il ne semble pas y avoir de limite à leur bêtise, pour notre plus grand plaisir.

Une bande de Nuls…

De toute façon, le ton du film est donné dès les premières secondes. Les références aussi. Car dès la scène d’ouverture, on ne peut s’empêcher de penser aux Nuls et à leur Cité de la peur. Le reste du film est sur la même lancée, sous forme d’hommage parodique à ces films des années 90, aux séries d’hier et d’aujourd’hui (K2000, 24…), à l’Amérique en général, et à l’absurde. Une bande d’amis qui s’amuse à l’écran, ne se prend pas au sérieux et qui prend plaisir à raconter n’importe quoi. C’est ça ce film, et ça fonctionne.

Et dans cette quête pour repousser les limites de la connerie, les deux acteurs sont épaulés par une galerie de personnages à la hauteur, même si un peu en retrait. Omar Sy y est peu présent par exemple, mais les coupes de cheveux de Laurent Laffite suffisent pour combler le manque, et Audrey Fleurot y fait une excellente présidente des Etats-Unis of America. Sans parler des détails secondaires soignés comme les décors en arrière-plan, ou les noms de tous ces personnages secondaires.

Pour résumer, on laisse son cerveau de côté avant de rentrer dans la salle, mais quand on sait ce qu’ on va voir, on ne peut pas être déçu. Le spectateur ressort du cinéma avec le sourire aux lèvres, et toute une nouvelle encyclopédie de la réplique culte en 3 volumes à sortir pour faire rire la galerie en soirée. Alors que demander de plus ? Ah si, mais qui c’est donc qui a re-tué Pamela Rose ? Pour le savoir, une seule solution : embarquer dans la Fuego avec les agents Bullit et Ripper à partir du 5…

 

Résumé

En bref : « Plus c’est con, plus c’est bon » dit le dicton. Et bien que l’on se rassure, ce nouveau volet signé Kad & O est vraiment très con ! Le public ciblé sera ravi, le public imperméable à l’humour du duo risque lui de beaucoup moins apprécier le film. Mais chez Critique-Film on assume notre humour un peu nul, donc on cautionne ce genre d’action et on est même prêt à payer un ticket de cinéma pour ça. Pire, on en redemande…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=XW0MM_rwCWY[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici