http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 09 janvier 2019
Les sorties du 9 janvier 2019
© Pandora Film / Nour Films Tous droits réservés

Le rythme des sorties reprend plus sérieusement sa vitesse de croisière en ce deuxième mercredi de l’année 2019, après un programme plutôt faiblard la semaine dernière. Alors qu’il y en a une de fois plus pour (pratiquement) tous les goûts, nous avons bien sûr nos favoris, dont le plus exigeant sera hélas aussi le plus difficile à caser dans votre emploi du temps à cause de sa durée imposante de près de quatre heures ! est toutefois la première œuvre majeure à sortir sur les écrans français en ce début d’année, une formidable révélation du réalisateur Hu Bo, qui prend aussi la triste allure d’un film testament, puisque le jeune cinéaste prometteur avait mis fin à ses jours en octobre 2017, à seulement 29 ans. Notre deuxième coup de cœur de la semaine n’est guère plus optimiste, même si le film allemand In My Room de Ulrich Köhler prône un retour aux sources forcé avec une conscience écologique aiguë. Enfin, le troisième film digne d’intérêt avait également été présenté dans la section Un certain regard au dernier Festival de Cannes dont il avait décroché le prix. de Ali Abbasi est un curieux conte de marginalité, entre sensualité et bestialité, un coup de fouet filmique en somme qui vous fera le plus grand bien en ce début du mois de janvier.

© 2018 ISKRA / Bluebird Films Tous droits réservés

Complètement absent de l’agenda des sorties la semaine dernière, le documentaire fait heureusement un retour en force cette semaine-ci. Et par simple coïncidence entre l’actualité des salles et celle des médias, ce sont des rebelles aux discours plus ou moins virulents qui en constituent les sujets. A commencer par le dispositif de compilation employé dans Les Révoltés de Michel Andrieu et Jacques Kebadian, où le spectateur est plongé dans l’agitation fiévreuse de Mai ’68, quoique toujours tenu à distance esthétique par une texture de l’image forcément datée. La démarche du psychiatre militant Georges Federmann n’est guère moins engagée. Elle trouve un moyen de transmission sans filtre dans de Swen De Pauw, un portrait en toute intimité de cet homme qui n’a pas peur de se confronter à la misère sociale et affective de ses patients. Enfin, la maladie ou le handicap est de même au cœur de Jean Vanier Le Sacrement de la tendresse de Frédérique Bedos sur le fondateur de l’association L’Arche, qui lutte depuis un demi-siècle et à travers le monde contre l’exclusion des personnes atteintes d’un handicap mental.

L’Enfer dans la ville © Les Films du Camélia Tous droits réservés

Il serait complètement vain de chercher un point commun entre les cinq films qui font aujourd’hui leur retour sur les écrans français. Ils sont plus ou moins rares et s’adressent à des publics diamétralement opposés. Notre malédiction personnelle, assoiffée de cinéma sous toutes ses formes ou presque, nous donne cependant envie de vous conseiller de Terrence Malick si vous ne l’avez pas revu récemment, lors d’une de ses deux autres ressorties depuis août 2016, ainsi que le plus rare et forcément plus italien L’Enfer dans la ville de Renato Castellani avec les deux monstres sacrés Anna Magnani et Giulietta Masina au meilleur de leur forme. Pour les fans de films de genre, deux perles vous attendent également, sous forme de l’enchanteur Dark Crystal de Jim Henson et Frank Oz et du plus cru et hilarant de Lloyd Kaufman et Michael Herz. Enfin, autant nous apprécions le style acerbe de Billy Wilder, dont la rétrospective à la Cinémathèque Française est en cours actuellement, autant nous avons toujours eu du mal avec l’humour douteux de . Que sa sortie en copie restaurée nous serve alors de prétexte pour finalement nous réconcilier avec cette farce mythique !


L’Ange de Luis Ortega (Argentine, Drame historique, 1h55, distribué 61 sur copies) avec Lorenzo Ferro, Chino Darin et Mercedes Moran

Border de Ali Abbasi (Suède, Drame, 1h41, distribué sur 80 copies) avec Eva Melander, Matti Boustedt et Eero Milonoff

Comme elle vient de Swen De Pauw (France, Documentaire, 1h42)

de Steven Caple Jr. (États-Unis, Drame sportif, 2h10, distribué sur 514 copies) avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone et Tessa Thompson

de Alexis Michalik (France, Drame historique, 1h50) avec Thomas Solivères, Olivier Gourmet et Mathilde Seigner

An Elephant Sitting Still de Hu Bo (Chine, Drame, 3h50) avec Zhang Yu, Peng Yuchang et Wang Yuwen

de Roland Joffé (Royaume-Uni, Drame historique, 2h00, distribué sur 100 copies) avec Forest Whitaker, Eric Bana et Jeff Gum

L’Heure de la sortie de Sébastien Marnier (France, Thriller, 1h43, distribué sur 108 copies) avec Laurent Lafitte, Luana Bajrami et Victor Bonnel (critique)

In My Room de Ulrich Köhler (Allemagne, Drame, 2h00, distribué sur 22 copies) avec Hans Löw, Elena Radonicich et Michael Wittenborn

de Louis-Julien Petit (France, Drame social, 1h42, distribué sur 311 copies) avec Audrey Lamy, Corinne Masiero et Noémie Lvovsky (critique)

Jean Vanier Le Sacrement de la tendresse de Frédérique Bedos (France, Documentaire, 1h33)

de Olivier Nolin (France, Comédie dramatique, 1h21, distribué sur 1 copie) avec Maialen Eyherabide, Laurent Muzy et Diane Prost

Les Révoltés de Michel Andrieu et Jacques Kebadian (France, Documentaire, 1h20)

Reprises

7 ans de réflexion (1955) de Billy Wilder (États-Unis, Comédie de mœurs, 1h45) avec Marilyn Monroe, Tom Ewell et Evelyn Keyes

Dark Crystal (1982) de Jim Henson et Frank Oz (États-Unis, Fantastique, 1h34) avec Jim Henson, Kathryn Mullen et Frank Oz

L’Enfer dans la ville (1958) de Renato Castellani (Italie, Drame carcéral, 1h36) avec Anna Magnani, Giulietta Masina et Cristina Gaioni

La Ligne rouge (1999) de Terrence Malick (États-Unis, Guerre, 2h50) avec Sean Penn, Adrien Brody et Jim Caviezel (critique)

Toxic Avenger (1984) de Lloyd Kaufman et Michael Herz (États-Unis, Horreur, 1h27) avec Andree Maranda, Mitch Cohen et Jennifer Babtist

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles