Sorties de la semaine — 08 août 2019
Les sorties du 7 août 2019
© ARP Sélection Tous droits réservés

Le creux de la vague estivale n’est pas encore passé. Bien au contraire, on se trouve en plein dedans au cours de cette première semaine d’août, où la plupart des commerces sont fermés à Paris et où les derniers retardataires bénéficient peut-être enfin de quelques jours de repos avant la frénésie de la rentrée. Le programme cinématographique s’en ressent forcément, puisque parmi la dizaine de nouveaux films à l’affiche, les options viables se font rares. On pourrait donc vous conseiller de Olivier Coussemacq, un drame touchant sur l’état d’esprit du réfugié potentiel plutôt qu’une tragédie mortelle comme il s’en déroule hélas chaque jour en Méditerranée. L’enthousiasme de notre confrère Jean-Jacques face au deuxième film de Kantemir Balagov, Une grande fille, présenté au Festival de Cannes dans la sélection Un certain regard cette année, nous a également rendus curieux. Et après … ? Les grosses sorties américaines et françaises se vautrent mollement dans la répétition à vocation exclusivement commerciale. Ce qui nous laisse, à la limite, avec un drôle de western d’origine irlandaise, de Ivan Kavanagh, même si les choix de carrière récents de la part de John Cusack nous ont laissés au mieux indifférents.

Le Temps retrouvé © Alfama Films Tous droits réservés

Heureusement, les films de répertoire sauvent plutôt vigoureusement les meubles, comme il se doit en cette saison longue et sèche. Nous n’avons pas trop apprécié les documentaires musicaux récents de , ce qui nous laisse assez dubitatifs face à la trilogie de ses films de fiction des années 1980 sur lesquels se base pourtant en partie sa renommée internationale. Et la ressortie maintes fois repoussée de l’un des plus beaux mélodrames de Douglas Sirk, , nous donne presque l’impression qu’on l’a déjà revu, alors qu’une piqûre de rappel ne serait pas de trop. Le véritable joyau de la semaine, côté reprises, est par conséquent la rétrospective en quatre films du travail singulier de . Deux contes étranges – Trois vies et une seule mort et Généalogies d’un crime – y alternent avec deux productions somptueuses – Le Temps retrouvé et Mystères de Lisbonne – qui font, tous ensemble, davantage office d’introduction au style du réalisateur chilien que de souvenir exhaustif d’une filmographie joliment complexe.


C’est quoi cette mamie ?! de Gabriel Julien-Laferrière (France, Comédie de vacances, 1h39) avec Chantal Ladesou, Julie Gayet et Thierry Neuvic

de David Leitch (États-Unis, Action, 2h15) avec Dwayne Johnson, Jason Statham et Vanessa Kirby

Never Grow Old de Ivan Kavanagh (Irlande, Western, 1h40) avec John Cusack, Emile Hirsch et Déborah François

Nomades de Olivier Coussemacq (Maroc, Drame, 1h27, distribué sur 30 copies) avec Jalila Talemssi, Jamil Idrissi et Assma El Hadrami

de Lino Di Salvo (France, Animation, 1h40)

Thomas Pesquet L’Étoffe d’un héros de Jürgen Hansen et Pierre-Emmanuel Le Goff (France, Documentaire, 1h12)

Une grande fille de Kantemir Balagov (Russie, Drame, 2h17) avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina et Konstantin Balakirev (critique)

Reprises

Mirage de la vie (1958) de Douglas Sirk (États-Unis, Mélodrame, 2h05) avec Lana Turner, John Gavin et Sandra Dee

Retour à Ruiz (1995-2010) de Raoul Ruiz (France / Portugal) : Trois vies et une seule mort, Généalogies d’un crime, Le Temps retrouvé et Mystères de Lisbonne

La trilogie flamenca de Carlos Saura (1981-1986) de Carlos Saura (Espagne) : Noces de sang, Carmen et L’Amour sorcier

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles