News — 08 août 2019
Le box-office de la semaine du 31 juillet 2019
© Universal Pictures International France Tous droits réservés

Après l’envolée atypique de la semaine précédente, le box-office français a retrouvé des couleurs plus ordinaires en cette semaine 31, allant du 31 juillet au 6 août. Avec une perte d’un peu plus d’un million de spectateurs par rapport aux sept jours précédents, le cumul hebdomadaire redevient donc tout à fait moyen pour cette période-ci de l’année, à la forte corrélation entre les hausses et les baisses successives et la popularité des blockbusters hollywoodiens, les maîtres incontestés de la saison estivale. Ces légèrement plus de 3 400 000 entrées, on les doit essentiellement à la prédominance américaine, puisque la part de marché des productions françaises se contracte à nouveau à d’anecdotiques 7 %. Toutefois, selon un rapport que l’Observatoire européen de l’audiovisuel a communiqué en début de semaine, le cinéma européen se porte plutôt bien à l’étranger, grâce à une hausse de 18,7 % de ses entrées en 2017. Ainsi, 671 films européens sont sortis sur cette période-là dans les salles de cinéma hors Europe, attirant 97 millions de spectateurs internationaux. Derrière ces chiffres encourageants se cache par contre un déséquilibre quelque peu inquiétant entre une forte hausse des entrées sur le marché chinois et une baisse sur les onze autres marchés inclus dans le rapport (l’Amérique du Nord, six marchés d’Amérique latine, la Corée du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande). Un engouement chinois qui va en grande partie sur le compte de Valérian et la cité des mille planètes de Luc Besson, responsable de plus d’onze millions d’entrées à lui tout seul !

Un plébiscite dont Luc Besson peut seulement rêver en France, où son nouveau film poursuit sans verve son bonhomme de chemin, qui devrait se terminer bien en dessous du million d’entrées. D’autres films y cassent davantage la baraque, comme par exemple le champion pour la troisième semaine de suite, de Jon Favreau, qui devient presque accessoirement le plus grand succès en France de l’année 2019 ! Eh oui, il a déjà fait mieux que Avengers Endgame des frères Russo, qui avait quitté le Top 10 début juin en sixième semaine d’exploitation avec trois-cents mille spectateurs en moins au compteur. Mieux aussi que Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu ? de Philippe De Chauveron qui était resté en tête du classement pendant cinq semaines au mois de janvier et février, avant de le quitter début avril au bout de neuf semaines de succès populaire. Difficile à dire où le petit fauve s’arrêtera – un peu en dessous d’un cumul impressionnant de dix millions de spectateurs peut-être – mais en attendant la fin de son parcours en salles, il se met en position de force avant le déferlement de son seul concurrent futur sérieux, le nouveau Star Wars, à l’affiche dès la mi-décembre. La baisse marquée de sa fréquentation hebdomadaire est en tout cas conforme à celle des autres films en continuation, à l’exception de de Bong Joon-ho, la Palme d’or faisant son retour inopiné alors qu’elle est sortie il y a plus de deux mois, désormais en route pour le million et demi de spectateurs, un triomphe inouï pour un film coréen !

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 31 juillet et le mardi 6 août 2019 :

  1. Le Roi lion – distribué par Walt Disney Studios France – 3ème semaine / – 45 % – 1 309 472 entrées / 6 952 963 cumul – 38 % part de marché
  2. Comme des bêtes 2 – distribué par Universal Pictures France – Nouveauté – 710 881 entrées cumulées – 21 % part de marché
  3. – distribué par Sony Pictures Releasing France – 5ème semaine / – 40 % – 199 948 entrées / 2 904 621 cumul – 6 % part de marché
  4. – distribué par Walt Disney Studios France – 6ème semaine / – 55 % – 183 613 entrées / 4 012 384 cumul – 5 % part de marché
  5. – distribué par Paramount Pictures France – 2ème semaine / – 45 % – 124 044 entrées / 349 482 cumul – 4 % part de marché

6. – distribué par Warner Bros. France – 4ème semaine / – 35 % – 96 927 entrées / 824 079 cumul – 3 % part de marché

7. Anna – distribué par Pathé – 4ème semaine / – 47 % – 70 779 entrées / 640 061 cumul – 2 % part de marché

8. – distribué par Universal Pictures France – 3ème semaine / – 38 % – 67 993 entrées / 297 260 cumul – 2 % part de marché

9. Parasite – distribué par The Jokers / Les Bookmakers – 9ème semaine / – 5 % – 65 672 entrées / 1 406 788 cumul – 2 % part de marché

10. – distribué par Metropolitan Filmexport – Nouveauté – 61 418 entrées cumulées – 2 % part de marché


© Universal Pictures International France Tous droits réservés

Le box-office américain a en quelque sorte anticipé ce que nous verrons en France la semaine prochaine : la relève de Simba, qui n’y aura tenu que deux semaines en tête, par la nouvelle aventure Fast & Furious. Fast & Furious Hobbs & Shaw de David Leitch s’impose en effet dans les salles outre-Atlantique avec un premier week-end correct, quoique pas non plus aussi exceptionnel que celui des deux courses tonitruantes précédentes, Fast & Furious 7 de James Wan et Fast & Furious 8 de F. Gary Gray, qui avaient démarré sur les chapeaux de roues en 2015 et 2017, respectivement avec 147 millions de dollars et 98 millions de dollars. La vitesse initiale du nouvel épisode s’apparente davantage à celle des films des années 2000, avant que l’univers des bolides ne devienne sur le tard un véritable phénomène commercial à travers la planète. Car les retrouvailles musclées entre Dwayne Johnson et Jason Statham ont d’ores et déjà rapporté deux fois plus à l’étranger qu’aux États-Unis, grâce à ses 120 millions de dollars cumulés sur plus de soixante marchés internationaux, en attendant donc la France, la Belgique et l’Italie dès cette semaine, ainsi que la Chine à la fin du mois. Malgré l’ajout de 77 écrans supplémentaires, dépassant par la même occasion son propre record en en établissant un nouveau à 4 802 salles de cinéma, Le Roi lion n’a pas vraiment su résister, perdant près de la moitié de son public. Le trio de tête, complété par le nouveau Quentin Tarantino qui poursuit une courbe de fréquentation comparable à celle de Inglourious Basterds sorti il y a dix ans, monopolise par ailleurs plus de 80 % des entrées américaines, une concentration dont on est heureusement encore assez loin en France.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 4 août 2019 :

  1. Fast & Furious Hobbs & Shaw – distribué par Universal – Nouveauté – 60 038 950 $ cumulés
  2. Le Roi lion – distribué par Buena Vista – 3ème semaine / – 49 % – 38 520 022 $ / 431 163 100 $ cumul
  3. – distribué par Sony – 2ème semaine / – 51 % – 20 010 534 $ / 78 828 009 $ cumul, sortie française le 14 août
  4. Spider-man Far from Home – distribué par Sony – 5ème semaine / – 36 % – 7 904 057 $ / 360 477 982 $ cumul
  5. Toy Story 4 – distribué par Buena Vista – 7ème semaine / – 29 % – 7 349 131 $ / 410 249 874 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles