http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 06 décembre 2018
Les sorties du 5 décembre 2018

Qu’est-ce que tu ferais, quand le monde est en feu ? Cette question, traduction française du titre du nouveau documentaire signé Roberto Minervini, est hélas d’une triste actualité ces temps-ci, quand chaque samedi est une source d’inquiétude par rapport aux débordements violents d’une grogne sociale malgré tout légitime. Le temps de réaction du cinéma étant sensiblement plus long que celui de la télévision ou de la radio – ne parlons même pas des réseaux sociaux, véritable usine à gaz de l’indignation –, on ne trouvera guère de reflet du chaos qui s’empare de plus en plus de la France parmi les films à l’affiche ce mercredi, à moins qu’on veuille l’extrapoler vers une Amérique accro aux commérages et d’ores et déjà passée dans le camp de l’ultraviolence dans de Sam Levinson. Les deux autres documentaires de la semaine, presque aussi remarquables que What You Gonna Do When The World’s On Fire ?, dressent au contraire le portrait au ton mesuré de deux hommes à l’univers diamétralement opposé, soit, mais animés par une même passion sans faille de leur métier respectif, grand écrivain académicien pour feu Jean d’Ormesson dans de Laurent Delahousse et lutteur pour le moins extravagant et fièrement gay dans de Marie Losier. Enfin, un rappel salutaire de ce qu’implique un monde sans repères et sans sécurité se trouve du côté de la fiction, grâce à de Guillaume Nicloux que notre confrère Nicolas avait apprécié lors de sa présentation cannoise.


La fonction « évasion » du cinéma ne tourne pas à plein régime cette semaine. Il y a certes des comédies plus ou moins offensives, venues d’Amérique avec l’humour agaçant de Kevin Hart ou de France avec une Fanny Ardant plutôt en verve, ainsi qu’un retour animé aux origines gauloises du pays, qui devrait déplacer les foules. Mais la dure réalité a néanmoins tendance à s’inviter dans des films aussi recommandables que le touchant de Jeanne Herry, le rétro de Kirill Serebrennikov et l’intimiste de Margaux Bonhomme. Le désir d’avoir un enfant, de faire librement de la musique ou bien de s’occuper avec un bel esprit d’abnégation d’un parent handicapé y transpire avec une force et une adresse formelle qui rendent la sélection pour le moins difficile. Essayez donc de regarder les trois, ainsi que nos recommandations prioritaires du premier paragraphe, bien sûr ! Et s’il vous reste du temps et un peu d’esprit de quiétude, ne passez pas non plus à côté de la curiosité cinématographique du dernier Festival de Berlin, le chef-d’œuvre de l’humour noir venu d’un pays encore plus mal-en-point que la France, l’Iran, Pig de Mani Haghighi.


Parmi les seulement trois reprises de la semaine, Les Chasses du comte Zaroff de Irving Pichel et Ernest B. Schoedsack colle le mieux à l’actualité brûlante, avec sa chasse à l’homme sans merci, ni issue pacifique. L’insubordination est pourtant aussi thématisée dans le très – voire trop – sophistiqué de Jacqueline Audry, un des rares films du cinéma français des années 1950 à connaître le privilège de ressortir sur grand écran. Enfin, qu’est-ce qu’on aimerait rigoler à la façon de l’humour grinçant des frères Coen, rarement plus magistral que dans , de tout ce cafouillage social, politique et médiatique, si déroutant quand on se trouve pleinement dedans, mais peut-être pas si grave, une fois que la tempête de la contestation sera passée !


Assassination Nation de Sam Levinson (États-Unis, Thriller, 1h48, distribué sur 84 copies) avec Odessa Young, Hari Nef et Suki Waterhouse

Astérix Le Secret de la potion magique de Louis Clichy et Alexandre Astier (France, Animation, 1h25, distribué sur 687 copies)

de Malcolm D. Lee (États-Unis, Comédie, 1h51) avec Kevin Hart, Tiffany Haddish et Keith David

Cassandro the Exotico de Marie Losier (France, Documentaire, 1h13, distribué sur 20 copies)

Les Confins du monde de Guillaume Nicloux (France, Guerre, 1h43) avec Gaspard Ulliel, Guillaume Gouix et Lang-Khe Tran (critique)

L’Exorcisme de Hannah Grace de Diederik Van Rooijen (États-Unis, Horreur, 1h26) avec Shay Mitchell, Stana Katic et Grey Damon

Leto de Kirill Serebrennikov (Russie, Biographie filmique, 2h06, distribué sur 100 copies) avec Teo Yoo, Irina Starshenbaum et Roman Bilyk (critique)

de Diane Kurys (France, Comédie, 1h35) avec Fanny Ardant, Vianney et Patrick Chesnais (critique)

Marche ou crève de Margaux Bonhomme (France, Drame, 1h25, distribué sur 50 copies) avec Diane Rouxel, Cédric Kahn et Jeanne Cohendy

Monsieur de Laurent Delahousse (France, Documentaire, 1h37, distribué sur 24 copies)

Paddy la petite souris de Linda Hamback (Suède, Animation, 1h01, distribué sur 80 copies)

Pig de Mani Haghighi (Iran, Comédie, 1h47) avec Hasan Majuni, Leila Hatami et Ali Bagheri

Pupille de Jeanne Herry (France, Drame, 1h47) avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche et Élodie Bouchez

de Martine Deyres (France, Documentaire, 1h29)

de Jonathan Millet (France, Drame, 0h51, distribué sur 1 copie) avec Natacha Lindinger, Joana Preiss et Sylvie Granotier

What You Gonna Do When The World’s On Fire ? de Roberto Minervini (États-Unis, Documentaire, 2h03, distribué sur 15 copies)

Reprises

Les Chasses du comte Zaroff (1932) de Irving Pichel et Ernest B. Schoedsack (États-Unis, Aventure, 1h03) avec Joel McCrea, Fay Wray et Robert Armstrong

Fargo (1996) de Joel Coen (États-Unis, Policier, 1h37) avec Frances McDormand, William H. Macy et Steve Buscemi (critique)

Olivia (1950) de Jacqueline Audry (France, Drame, 1h35) avec Edwige Feuillère, Simone Simon et Yvonne De Bray

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles