http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 31 octobre 2018
Les sorties du 31 octobre 2018

En cette journée de Halloween, fête d’effroi d’origine anglo-saxonne qui est entrée dans les mœurs en France depuis le début du siècle, vous n’aurez rien à craindre des sorties cinéma. Bien au contraire, l’offre est une fois de plus riche et variée, pointue et gentiment consensuelle, bref, vous ferez vraiment la fine bouche, si vous n’y trouvez pas votre compte ! Notre coup de cœur de la semaine est le documentaire incroyablement chaleureux de Laetitia Carton, qu’on aurait tant aimé découvrir dans le cadre particulier de Cannes, mais qu’on a au moins eu le privilège d’apprécier en avance en projection à Paris. En cette toute fin du mois d’octobre, le documentaire se porte en effet toujours aussi bien, puisque quatre autres films traitent de sujets aussi intéressants que le Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans dans , le parcours hors pair du parolier Étienne Roda-Gil dans On l’appelait Roda, d’une initiative créative contre la précarité sociale dans et enfin des deux derniers portraits signés Alain Cavalier dans la troisième partie des .


Nul besoin de faire de la pub pour les deux biographies filmiques de ce mercredi, respectivement sur ces personnages controversés que sont et restent Freddie Mercury et Silvio Berlusconi, puisque elles trouveront leur public sans notre modeste coup de pouce. Des œuvres moins conventionnelles comme l’Ours d’or du dernier Festival de Berlin de Adina Pintilie et de Virgil Vernier méritent par contre tout notre soutien. Enfin, si ces derniers jours des vacances de la Toussaint riment plutôt pour vous avec divertissement et humour, le cinéma français a pensé à vous, à travers deux comédies : l’assez loufoque de Pierre Salvadori, qui n’avait pourtant pas trouvé les faveurs de notre rédacteur en chef Pascal lors de sa présentation à Cannes – si nos souvenirs sont bons – et le sujet casse-gueule du handicap mental traité avec une certaine légèreté dans de Vianney Lebasque.


Trois films sont de retour en salles cette semaine, chacun d’entre eux étant plutôt représentatif de son époque. Ainsi, la lutte des classes à l’italienne est menée avec une formidable ironie dans de Mario Monicelli. Les deux films américains de l’année 1979 témoignent, quant à eux, du génie du maître de l’horreur John Carpenter avec son quatrième long-métrage Fog d’un côté et du passage du Nouvel Hollywood des années ’70 à la suprématie adolescente de la décennie suivante dans le plutôt rare de Peter Yates de l’autre.


Black Indians de Jo Béranger, Edith Patrouilleau et Hugues Poulain (France, Documentaire, 1h32, distribué sur 10 copies)

de Bryan Singer (États-Unis, Biographie filmique, 2h15, distribué sur 505 copies) avec Rami Malek, Aidan Gillen et Mike Myers

Chacun pour tous de Vianney Lebasque (France, Comédie sportive, 1h34, distribué sur 362 copies) avec Ahmed Sylla, Jean-Pierre Darroussin et Olivier Barthélémy

En liberté de Pierre Salvadori (France, Comédie dramatique, 1h48, distribué sur 360 copies) avec Adèle Haenel, Pio Marmaï et Damien Bonnard

Le Grand bal de Laetitia Carton (France, Documentaire, 1h28, distribué sur 47 copies) (critique)

Les Habilleuses de Jean-Louis Mahe (France, Documentaire, 1h24, distribué sur 1 copie)

On l’appelait Roda de Charlotte Silvera (France, Documentaire, 1h37)

de Dan Fogelman (États-Unis, Drame, 1h58, distribué sur 68 copies) avec Oscar Isaac, Olivia Wilde et Mandy Patinkin

de Paolo Sorrentino (Italie, Biographie filmique, 2h30, distribué sur 70 copies) avec Toni Servillo, Elena Sofia Ricci et Riccardo Scamarcio (critique)

Six portraits XL 3 Philippe & Bernard de Alain Cavalier (France, Documentaire, 1h43)

Sophia Antipolis de Virgil Vernier (France, Drame, 1h38, distribué sur 11 copies) avec Dewy Kunetz, Hugues Njiba-Mukuna et Sandra Poitoux

Ta mort en shorts de Lucrèce Andreae, Anne Huynh, Anne Baillod, Jean Faravel, Osman Cerfon, Janice Nadeau et Pauline Pinson (France, Courts-métrages d’animation, 0h54, distribué sur 30 copies)

Touch me not de Adina Pintilie (Roumanie, Drame, 2h05, distribué sur 28 copies) avec Laura Benson, Tomas Lemarquis et Christian Bayerlein

Reprises

Breaking away (1979) de Peter Yates (États-Unis, Comédie dramatique, 1h41) avec Dennis Christopher, Dennis Quaid et Daniel Stern

Les Camarades (1963) de Mario Monicelli (Italie, Comédie dramatique, 2h10) avec Marcello Mastroianni, Renato Salvatori et Annie Girardot

Fog (1979) de John Carpenter (États-Unis, Horreur, 1h26) avec Adrienne Barbeau, Jamie Lee Curtis et Janet Leigh

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles