Test DVD : Max, génie malgré lui

0
271

Max, génie malgré lui

 
Pays-Bas : 2017
Titre original :
Réalisation :
Scénario : Roy Poortmans,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h15
Genre : Aventures
Date de sortie DVD : 24 octobre 2018

 

 

Max est le petit dernier d’une famille d’inventeurs, mais ses inventions finissent toujours par mal tourner. Le jour où ses parents sont kidnappés, Max doit partir à leur secours…

 

 

Le film

[3/5]

Au visionnage de Max, génie malgré lui, on se surprend par moments à se répéter mentalement le leitmotiv qui rythmait les dialogues du Grand saut des frères Coen : « You know… For kids ! ». Et il n’est finalement point étonnant que ce genre de pensée bienveillante nous germe dans l’esprit durant le film de Roy Poortmans : il s’agit en effet d’un spectacle familial honnête et sympathique, certes très imparfait, mais remplissant parfaitement son rôle – celui d’être drôle, imaginatif et divertissant. Les enfants seront, au fil des séquences, tantôt hilares tantôt émerveillés (le film fonctionnera à coup sûr à plein régime entre trois et sept ans, la personnalité et les inventions de la famille « Futé » valant tout de même leur pesant de cacahuètes), et les parents ne seront pas mis à l’écart, puisque certains gags et autres références s’adressent plus spécifiquement à eux.

Bien conscient, en tant que spectateur, que l’on n’est naturellement pas assis devant un film destiné à nous changer la vie en profondeur, on se réjouira somme toute plutôt de ce moment de détente et d’assister à ce qui se révélera un bon petit film, au rythme enlevé, aux gags volontiers bon enfant et résolument tourné vers un réjouissant esprit « bande dessinée ». Ce sentiment est d’ailleurs d’autant plus agréable (et étonnant) qu’il ne s’agit pour une fois pas d’un film américain mais d’un long-métrage en provenance des Pays-Bas. Alors, après le fromage, la tulipe, Paul Verhoeven, la légalisation et Human centipede, la Hollande deviendrait-elle le nouvel Eldorado du cinéma familial ? L’avenir nous le dira (ou pas).

On notera également que contrairement à ce que l’on pourrait penser, Max, génie malgré lui n’est à priori pas adapté d’une obscure BD hollandaise inconnue chez nous… Mais bien un scénario original, permettant à Roy Poortmans et à son équipe d’accoucher du programme familial par excellence, évitant avec brio le nivellement par le bas habituellement de mise dans ce genre de films. Nos cerveaux et ceux de nos enfants l’en remercient.

 

 

Le DVD

[4/5]

Comme souvent avec les films à destination de la famille, le DVD de Max, génie malgré lui édité par Koba Films s’avère assez superbe. La définition est au taquet, sans défaut, les couleurs sont sublimes, le piqué d’une précision absolue… Dans les limites d’un encodage en définition standard of course. En deux mots comme en cent, c’est du tout bon, un DVD exemplaire, d’autant qu’aucun souci de compression ne vient gâcher la fête. Côté son, le mixage Dolby Digital 2.0 se révèle parfaitement équilibré et compose avec le rythme et les ambiances du film pour une immersion absolue au cœur du métrage. Bien sûr, comme pour la plupart des DTV « familiaux » débarquant sur le marché de la vidéo, l’éditeur a fait l’impasse sur la version originale, ne proposant le film qu’en VF, et en VF uniquement.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose de découvrir quatre bandes-annonces de films destinés à la famille également disponibles sous les couleurs de Koba Films ; si on ne les connait pas, on admettra volontiers que Une belle famille et High school girls, tous deux également en provenance des Pays-Bas, semblent tout à fait sympathiques dans leur genre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici