Les sorties du 3 octobre 2018

0
48

La rentrée rime une fois de plus avec rattrapage festivalier en cette première semaine cinéma du mois d’octobre, où bon nombre de films ayant fait sensation à Cannes, à Venise ou ailleurs sortent sur les écrans français. Notre coup de cœur compte ainsi parmi nos plus belles découvertes au dernier Festival de Cannes, auquel Nos batailles de Guillaume Senez était sélectionné par les soins de la Semaine de la Critique. Un autre film remarquable y était à la Quinzaine des réalisateurs : dans lequel Philippe Faucon démontre une fois de plus avec vigueur qu’il est l’un des meilleurs réalisateurs à l’œuvre engagée en France. Enfin, de Carlos Lopez Estrada a plutôt pris la route des festivals indépendants, comme Sundance en début d’année ou Deauville le mois dernier, d’où il est reparti avec le prix de la critique. Ce qui est après tout logique, puisqu’il s’agit d’un représentant fougueux du jeune cinéma américain indépendant.


Au dernier Festival de Venise, tout le monde ne parlait que de , les débuts derrière la caméra de Bradley Cooper, portés par l’interprétation magistrale de Lady Gaga. Ce conte vraiment pas très original, car déjà porté à l’écran à au moins trois reprises, est donc désormais en route pour les Oscars, même si son sort commercial se jouera probablement sur la durée, vu que son concurrent direct français est exploité sur deux fois plus d’écrans et qu’aux États-Unis, il doit faire face à la dernière épopée de super-héros. Également présenté à la Mostra, et même en compétition, de David Oelhoffen y a fait moins impression, bien qu’il tienne globalement la route en tant que policier sombre. Et puis, pour parfaire notre petit tour des propositions plus commerciales ce mercredi, l’australien de Leigh Whannell a de quoi nous intriguer avec sa prémisse de cyborg sur fond de vengeance aveugle, aux rôles inversés par rapport au récent Peppermint de Pierre Morel.


Du côté des documentaires, vous aurez le choix entre l’émerveillement à l’état brut face à notre planète vue de loin dans de Pierre-Emmanuel Le Goff, le portrait disjoncté d’un artiste qui ne l’est pas moins dans de Philipp Jedicke et la quête personnelle d’un peu de certitude familiale dans les décombres de la guerre des Balkans dans de Anja Kofmel, le troisième et dernier heureux élu cannois à l’affiche cette semaine. Et bien que les prochaines vacances scolaires soient encore loin, deux programmes de courts-métrages des plus mignons – La Chasse à l’ours de Joanna Harrison et Robin Shaw et de Mariko Harkonen et Ismo Virtanen – vous donnent amplement l’occasion d’emmener les plus jeunes spectateurs au cinéma.


16 levers de soleil de Pierre-Emmanuel Le Goff (France, Documentaire, 1h57)

https://youtu.be/h6fZV-kCenU

A Star is born de Bradley Cooper (États-Unis, Drame musical, 2h16, distribué sur 339 copies) avec Bradley Cooper, Lady Gaga et Sam Elliott

Alad’2 de Lionel Steketee (France, Comédie, 1h38, distribué sur 752 copies) avec Kev Adams, Jamel Debbouze et Vanessa Guide

Amin de Philippe Faucon (France, Drame social, 1h31, distribué sur 96 copies) avec Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos et Fantine Harduin (critique)

Blindspotting de Carlos Lopez Estrada (États-Unis, Comédie dramatique, 1h36, distribué sur 33 copies) avec Daveed Diggs, Rafael Casal et Janina Gavankar

Le Cahier noir de Valeria Sarmiento (France, Drame historique, 1h43) avec Lou de Laâge, Stanislas Merhar et Niels Schneider

La Chasse à l’ours de Joanna Harrison et Robin Shaw (Royaume-Uni, Animation, 0h42, distribué sur 107 copies)

Chris the Swiss de Anja Kofmel (Suisse, Documentaire animé, 1h30, distribué sur 50 copies) (critique)

de Véronique Mériadec (France, Drame, 1h22) avec Clémentine Célarié, Serge Riaboukine et Baptiste Marchais

Frères ennemis de David Oelhoffen (France, Policier, 1h51) avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb et Sofiane Zermani

Nico & Patou de Mariko Harkonen et Ismo Virtanen (Finlande, Animation, 0h48, distribué sur 70 copies)

Nos batailles de Guillaume Senez (Belgique, Drame familial, 1h38) avec Romain Duris, Laure Calamy et Laetitia Dosch (critique)

de Eric Khoo (Japon, Drame culinaire, 1h30, distribué sur 72 copies) avec Takumi Saito, Mark Lee et Jeanette Aw (critique)

Shut up and play the piano de Philipp Jedicke (Allemagne, Documentaire, 1h22, distribué sur 20 copies)

de Céline Pouillon (France, Comédie dramatique, 1h17, distribué sur 1 copie) avec Catherine Carteret, Sarah Cohen et Manuel Le Lièvre

Upgrade de Leigh Whannell (Australie, Science-fiction, 1h40) avec Logan Marshall-Green, Betty Gabriel et Harrison Gilbertson

Reprise

(1962) de Dino Risi (Italie, Comédie dramatique, 1h48) avec Jean-Louis Trintignant, Vittorio Gassman et Catherine Spaak

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici