Sorties de la semaine — 27 février 2019
Les sorties du 27 février 2019
© ASC Distribution Tous droits réservés

La très belle anomalie météorologique qui a vu débarquer le printemps avec quelques semaines d’avance sur la France touche hélas à sa fin ! Vous aurez donc tout loisir de vous abriter à nouveau du froid et de la grisaille hivernaux dans la salle de cinéma la plus proche. Le programme de ce dernier mercredi du mois de février vous offre un large choix pour vous faire une toile, une fois de plus davantage du côté de la qualité que de la quantité, mais qui s’en plaindra. Deux rescapés festivaliers méritent particulièrement qu’on vous les conseille : de Jia Zhang-Ke est quasiment le dernier film présenté en compétition à Cannes l’année dernière à sortir en France, à l’exception du Godard, et Casting de Nicolas Wackerbarth nous avait agréablement surpris lors de sa projection au Forum du Festival de Berlin … il y a deux ans déjà. De quoi être particulièrement reconnaissant envers le distributeur ASC Distribution, qui sort donc cette petite perle allemande avec un peu de retard. La présidente du jury berlinois cette année-ci, Juliette Binoche, respecte toujours le rythme bi-mensuel des sorties de ses nouveaux films, globalement réussis, à travers de Safy Nebbou ou l’éternel dilemme de l’être et du paraître, de la jeunesse et du déni de vieillesse, dans l’ère des applications de rencontres.

© Le Pacte Tous droits réservés

La sélection grand public de la semaine est assez solide pour ne pas avoir besoin de notre (très) modeste coup de pouce. On préfère par conséquent vous soumettre un trio de documentaires incroyablement complémentaires, le signe indubitable que ce genre de cinéma, au sens large, est en pleine expansion artistique et commerciale ces derniers temps. Notre confrère Jean-Jacques a bien aimé le conte d’un dépaysement professionnel atypique dans de Delphine Détrie, une invitation à l’aventure campagnarde qui n’en occulte pas pour autant les aspects plus réalistes. Nice Girls don’t stay for Breakfast de Bruce Weber dresse le portrait intimiste de l’enfant terrible par excellence d’Hollywood qu’était l’acteur mythique Robert Mitchum, disparu en juillet 1997. Enfin, puisque l’on ne voit pas trop bien comment pourrait se terminer l’agitation à l’envergure désormais internationale qui secoue actuellement le Venezuela, la sortie du documentaire de Nanni Moretti Santiago Italia sur le coup d’état orchestré par les services secrets américains au Chili en septembre 1973 revêt hélas un inquiétant parfum d’actualité.

Fin de crédit © Tamasa Diffusion Tous droits réservés

Pas assez du début d’un nouveau programme trimestriel à la Cinémathèque Française ce jour, les distributeurs de films de patrimoine nous gâtent également avec pas moins de six films, tous dignes d’intérêt. La plus belle rareté de la semaine est bien sûr la mini-rétrospective dédiée au réalisateur grec , portée par la lumineuse Ellie Lambeti, l’actrice principale des trois films qui ont eu l’honneur de voir leur noir et blanc sublimement restauré. Deux films américains plus familiers pour un public contemporain revoient également la lumière des projecteurs : l’un des Hitchcock les plus malicieusement poisseux avec et le film qui avait donné des ailes à toute une génération de geeks au début des années 1980 avec de John Badham. Enfin, la filmographie du maître italien Luchino Visconti ne risque guère de tomber dans l’oubli, grâce à un travail mesuré, mais durable, de ressorties de ses œuvres les plus emblématiques, dont qui peut aisément rivaliser en termes de sentiments malsains avec le psychodrame en Australie porté par Ingrid Bergman.


de Sean Anders (États-Unis, Comédie familiale, 1h59, distribué sur 225 copies) avec Mark Wahlberg, Rose Byrne et Octavia Spencer

Casting de Nicolas Wackerbarth (Allemagne, Drame, 1h34, distribué sur 20 copies) avec Andreas Lust, Judith Engel et Milena Dreissig (critique)

Celle que vous croyez de Safy Nebbou (France, Drame, 1h41, distribué sur 254 copies) avec Juliette Binoche, François Civil et Nicole Garcia

de Adam Robitel (États-Unis, Thriller, 1h40) avec Taylor Russell, Logan Miller et Jay Ellis (critique)

Les Éternels de Jia Zhang-Ke (Chine, Drame, 2h16) avec Zhao Tao, Fan Liao et Yi’nan Diao

Jeune bergère de Delphine Détrie (France, Documentaire, 1h31, distribué sur 20 copies) (critique)

Jusqu’ici tout va bien de Mohamed Hamidi (France, Comédie dramatique, 1h30) avec Gilles Lellouche, Malik Benthala et Hugo Becker

Marie Stuart Reine d’Écosse de Josie Rourke (États-Unis, Drame historique, 2h04, distribué sur 169 copies) avec Saoirse Ronan, Margot Robbie et David Tennant

Nice Girls don’t stay for Breakfast de Bruce Weber (États-Unis, Documentaire, 1h30, distribué sur 3 copies)

de Hans Petter Moland (Royaume-Uni, Thriller, 1h58, distribué sur 300 copies) avec Liam Neeson, Emmy Rossum et Laura Dern

Santiago Italia de Nanni Moretti (Chili, Documentaire, 1h20)

de Mats Grorud (Norvège, Animation, 1h20, distribué sur 50 copies)

Reprises

Les Amants du Capricorne (1949) de Alfred Hitchcock (Royaume-Uni, Drame, 1h57) avec Ingrid Bergman, Joseph Cotten et Michael Wilding

Michael Cacoyannis L’Âme grecque (1954-58), rétrospective en trois films : Le Réveil du dimanche, La Fille en noir et Fin de crédit

Mort à Venise (1971) de Luchino Visconti (Italie, Drame, 2h11) avec Dirk Bogarde, Björn Andresen et Silvana Mangano

WarGames (1983) de John Badham (États-Unis, Science-fiction, 1h54) avec Matthew Broderick, Dabney Coleman et John Wood

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles