Les sorties du 13 octobre 2021

0
167

Leur Algérie © 2020 Agat Films et Cie / JHR Films Tous droits réservés

A l’approche des vacances de la Toussaint, le programme des sorties hebdomadaires commence à s’étoffer petit à petit. Aucun mastodonte aux dimensions comparables à un James Bond n’est à l’affiche depuis ce mercredi. Les distributeurs de films français et américains se mettent néanmoins en position pour séduire un public en nombre croissant. Ils espèrent y parvenir respectivement avec le conte historique de la Tour Eiffel et la dernière aventure animalière imaginée par Gilles De Maistre, ainsi que la poursuite sous forme d’animation des péripéties de la famille Addams, plus d’un demi-siècle après ses premiers pas sur le petit écran. Parmi ces films à visée populaire, seul le dernier Ridley Scott nous paraît digne d’intérêt, à condition qu’il soit capable de reproduire le même souffle épique que la version longue de Kingdom of Heaven il y a seize ans.

Les véritables perles filmiques de la semaine se cachent ailleurs. Comme c’est heureusement de plus en plus souvent le cas, les documentaires sont au moins l’égal de leurs confrères de la fiction, voire encore plus percutants en cette mi-octobre. Nous soutenons donc complètement les deux coups de cœur de notre critique maison Jean-Jacques : Debout les femmes ! de Gilles Perret et François Ruffin et Leur Algérie de Lina Soualem ! Dans le premier, le député François Ruffin évoque avec son esprit irrévérencieux habituel son combat parlementaire pour un peu plus d’égalité sociale. Et dans le deuxième, la jeune réalisatrice explore avec beaucoup de délicatesse ses origines familiales.

Une démarche que l’on peut également retrouver dans le portrait que Romain Baudéan dresse de sa grand-mère dans Au dos de nos images et, pour le côté maghrébin, dans le voyage le long d’une ligne de chemin de fer tunisienne dans La Voie normale de Erige Sehiri.

Julie (en 12 chapitres) © 2021 Oslo Pictures / MK Productions / Film I Väst / arte France Cinéma / Memento Distribution
Tous droits réservés

Les salles art et essai sont de même bien achalandées, grâce à quelques rescapés prestigieux des derniers festivals majeurs. Le prix d’interprétation féminine du dernier Festival de Cannes n’a certes pas trop convaincu notre cher confrère Jean-Jacques. Malgré quelques variations formelles, nous sommes pourtant prêts à donner sa chance à Julie (en 12 chapitres) de Joachim Trier. De même pour Storia di vacanze des frères D’Innocenzo, une chronique familiale à la vulgarité assumée, lauréat de l’Ours d’argent du Meilleur scénario au Festival de Berlin de l’année dernière.

Enfin, le premier film haïtien Freda de Gessica Généus a été sélectionné à Cannes dans la section Un certain regard l’été dernier, alors que le film syrien Le Traducteur de Rana Kazkaz et Anas Khalaf a dû se contenter d’un passage au Festival de La Rochelle.

Le Chemin © 1964 Bosco Films / Karmafilms Tous droits réservés

C’est assez rare qu’on parle de l’Espagne dans cette partie de notre chronique des sorties, réservée aux films en reprise. L’observateur peu attentif pourrait croire que la cinématographie de nos voisins du sud se résume à la filmographie passionnante, admettons-le, d’un certain Pedro Almodovar. Qu’il n’en est rien, le distributeur discret Karmafilms nous le prouve cette semaine à travers un double programme à l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain Miguel Delibes. Deux adaptations de ses romans reviennent sur les écrans dans des copies restaurées avec soin, dont le drame d’enfance Le Chemin nous intrigue particulièrement.

Les deux autres ressorties n’ont, elles, rien en commun. Ce qui ne veut pas dire qu’elles ne valent pas le détour. Alors que la polémique sur les relations entre la France et l’Algérie vient à peine de s’estomper, une œuvre coup-de-poing et historiquement chargée comme La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo a de quoi rappeler avec force aux anciens et faire découvrir aux plus jeunes le bagage que ces deux nations trainent derrière elles depuis plus de cinquante ans. Et le retour sur Old Joy de Kelly Reichardt, le premier film de la réalisatrice à sortir au cinéma en France, vous servira de préparation à la sortie de son nouveau chef-d’œuvre First Cow, notre très probable coup de cœur de la semaine prochaine …


Au dos de nos images de Romain Baudéan (France, Documentaire, 1h14)

Debout les femmes ! de Gilles Perret et François Ruffin (France, Documentaire, 1h25, distribué sur 95 copies) (critique)

Le Dernier duel de Ridley Scott (États-Unis, Drame historique, 2h33) avec Matt Damon, Adam Driver et Jodie Comer

Eiffel de Martin Bourboulon (France, Drame historique, 1h48, distribué sur 681 copies) avec Romain Duris, Emma Mackey et Pierre Deladonchamps

La Famille Addams 2 Une virée d’enfer de Greg Tiernan et Conrad Vernon (États-Unis, Animation, 1h33)

Freda de Gessica Généus (Haïti, Drame, 1h29) avec Néhémie Bastien, Djanaïna François et Fabiola Rémy

L’Homme de la cave de Philippe Le Guay (France, Comédie dramatique, 1h54) avec François Cluzet, Jérémie Renier et Bérénice Bejo

Julie (en 12 chapitres) de Joachim Trier (Norvège, Drame, 2h08, distribué sur 144 copies) avec Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie et Herbert Nordrum (critique)

Leur Algérie de Lina Soualem (Algérie, Documentaire, 1h12) (critique)

Le Loup et le lion de Gilles De Maistre (France, Aventure, 1h39) avec Molly Kunz, Graham Greene et Charlie Carrick

Storia di vacanze de Fabio et Damiano D’Innocenzo (Italie, Drame, 1h40, distribué sur 36 copies) avec Elio Germano, Tommaso Di Cola et Giulietta Rebeggiani

Le Traducteur de Rana Kazkaz et Anas Khalaf (Syrie, Thriller, 1h44, distribué sur 44 copies) avec Ziad Bakri, Yumna Marwan et David Field

La Voie normale de Erige Sehiri (Tunisie, Documentaire, 1h14, distribué sur 2 copies)

Reprises

La Bataille d’Alger (1966) de Gillo Pontecorvo (Italie, Guerre, 2h03) avec Brahim Haggiag, Jean Martin et Yacef Saadi

Le Chemin (1964) de Ana Mariscal (Espagne, Drame, 1h31) avec José Antonio Mejias, Maribel Martin et Julia Caba Alba

Old Joy (2006) de Kelly Reichardt (États-Unis, Drame, 1h16) avec Will Oldham, Daniel London et Tanya Smith

Les Saints innocents (1984) de Mario Camus (Espagne, Drame, 1h45) avec Alfredo Landa, Terele Pavez et Francisco Rabal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici