Le box-office de la semaine du 7 septembre 2022

0
353

Le Visiteur du futur © 2022 Pyramide Productions / Orsans Productions / France 2 Cinéma / Scope Pictures / Kmbo
Tous droits réservés

Le marché français

Oui, le box-office français a connu un certain renouveau en cette semaine 37, allant du 7 au 13 septembre. Non, ce changement n’a pas entraîné dans son sillage un sursaut de vigueur des chiffres de la fréquentation, qui demeurent hélas à leur niveau léthargique post-crise sanitaire. En effet, la différence en termes de cumul hebdomadaire avec la semaine dernière, déjà très médiocre, relève de l’anecdotique avec moins de cinquante mille spectateurs en plus. Le marché français reste donc dans la même stabilité morose depuis près de deux mois. Par rapport à la même semaine en 2021, lorsque l’épopée de super-héros Shang-Chi et la légende des dix anneaux de Destin Daniel Cretton avait récidivé en tête du classement, les entrées baissent de plus de dix pour cent, voire de près de vingt pour cent en région parisienne.

Au moins, les productions françaises étaient au rendez-vous, à la fois en nombre et en popularité, toutes proportions gardées. Près de deux tickets sur trois vendus sont allés dans les tiroirs-caisses du cinéma national. 60 % pour être précis. Un chiffre que l’ensemble de nos voisins européens devraient amèrement nous envier. Toutefois, au vu du faible cumul global de cette semaine-ci, cela ne change strictement rien à la part de marché du cinéma français depuis le début de l’année, qui reste à de confortables 36 %.

Les films en continuation

Cinq nouveaux entrants et donc, en toute logique, cinq films qui se maintiennent tant bien que mal, quelques petites semaines et même quelques mois après leur propre sortie. Encore et toujours – mais peut-être la dernière fois – le cas de Top Gun Maverick de Joseph Kosinski a de quoi étonner.

Après avoir franchi le cap du plus grand succès en France de la Paramount il y a quelques semaines, il est désormais aussi le film le plus populaire de sa vedette Tom Cruise sur notre territoire. En guise de preuve irréfutable de la longévité de la carrière de l’acteur, ce titre avait jusque là été tenu par … Rain Man de Barry Levinson, Oscar du Meilleur Film et Ours d’or au Festival de Berlin en 1989, qui était sorti sur les écrans français au mois de mars de la même année ! Puisque la suite de Top Gun de Tony Scott enregistre de loin la plus faible baisse du Top 10, il ne serait pas complètement farfelu de parier sur son seizième et dernier retour dans le classement la semaine prochaine.

Alors que Bullet Train de David Leitch peut sereinement envisager le million et demi de spectateurs en fin de carrière, le sort du champion de la semaine passée, Everything Everywhere All At Once de Daniel Scheinert et Daniel Kwan, nous paraît déjà plus compromis. Les vacances de la Toussaint étant encore bien trop loin pour lui permettre de trouver un second souffle, on lui prédit par conséquent à peine plus d’un quart de million de fans de récits à tiroirs, orchestrés de façon virtuose par le personnage de Michelle Yeoh. Ce cumul final est hors de portée pour La Dégustation de Ivan Calbérac. Avec son sixième long-métrage, le réalisateur demeure donc à un niveau mesuré de l’engouement populaire.

Enfin, il reste à signaler que la ressortie de Spider-Man No Way Home de Jon Watts en version longue n’a pas du tout rencontré le même succès chez nous que dans son pays d’origine, où il s’était classé la semaine dernière à la troisième place d’un Top 10 certes plutôt anémique.

Les nouveautés

Quatre nouveaux films sur les quatre premières places du classement : ça faisait certainement longtemps que cela n’était pas arrivé, de surcroît avec une hégémonie totale de productions françaises ! Pourtant, notre enthousiasme s’arrête net en regardant d’un peu plus près les chiffres de ces quatre nouveautés. Comme le magazine professionnel Le Film français l’avait si bien remarqué, le trio de tête rassemble près d’un demi-million de spectateurs, 495 476 pour être exact. Mais au vu du potentiel de ces films hautement complémentaires, il y a tout de même de quoi rester sur sa faim.

Cela vaut autant pour le nouveau maître du classement, Kompromat de Jérôme Salle, qui ne permettra pas à son acteur principal Gilles Lellouche de renouer avec ses derniers films millionnaires juste avant et après la fermeture des salles en raison de l’épidémie du coronavirus, respectivement Nous finirons ensemble de Guillaume Canet et Bac Nord de Cédric Jimenez, que pour l’aventure futuriste Le Visiteur du futur de François Descraques, sous les couleurs de Kmbo, un distributeur qu’on n’a guère l’habitude de retrouver si près des sommets du box-office. Quant à Revoir Paris de Alice Winocour, son bon départ sur Paris était quelque peu trompeur, même s’il reste à une distance plus qu’honorable du Visiteur du futur, en dépit de 173 écrans en moins à sa disposition pour sa semaine de démarrage.

Le classement français

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 7 et le mardi 13 septembre 2022 :

  1. Kompromat – distribué par SND – Nouveauté – 205 447 entrées cumulées – 13 % part de marché
  2. Le Visiteur du futur – distribué par Kmbo – Nouveauté – 147 188 entrées cumulées – 9 % part de marché
  3. Revoir Paris – distribué par Pathé – Nouveauté – 142 841 entrées cumulées – 9 % part de marché
  4. Le Tigre et le président – distribué par Tandem – Nouveauté – 81 893 entrées cumulées – 5 % part de marché
  5. Everything Everywhere All At Once – distribué par Pathé Live – 2ème semaine / – 42 % – 76 098 entrées / 208 2019 cumul – 5 % part de marché

6. Bullet Train – distribué par Sony Pictures Releasing France – 6ème semaine / – 36 % – 71 285 entrées / 1 412 312 cumul – 4 % part de marché

7. La Dégustation – distribué par Studiocanal – 2ème semaine / – 39 % – 66 930 entrées / 177 253 cumul – 4 % part de marché

8. Top Gun Maverick – distribué par Paramount Pictures France – 16ème semaine / – 16 % – 65 680 entrées / 6 495 267 cumul – 4 % part de marché

9. Tout le monde aime Jeanne – distribué par Diaphana Distribution – Nouveauté – 63 691 entrées cumulées – 4 % part de marché

10. Tad l’explorateur et la table d’émeraude – distribué par Paramount Pictures France – 3ème semaine / – 32 % – 57 515 entrées / 345 941 cumul – 4 % part de marché


Barbarian © 2022 Regency Enterprises / Vertigo Entertainment / Hammerstone Studios / 20th Century Studios
Tous droits réservés

Le marché américain

Près d’un quart de chiffre d’affaire en moins par rapport au week-end précédent, boosté par la Fête du travail : le box-office américain est encore en plus mauvaise posture que celui en France. Par conséquent, on y trouve des titres que l’on chercherait sinon quelque part au fin fond du Top 50, comme l’épopée indienne Brahmastra Part 1 Shiva, le premier film venu de Bollywood distribué sur le marché américain par Disney. Le film d’horreur Barbarian de Zach Cregger anticipe avec un succès mitigé les frayeurs dont les spectateurs américains raffolent à Halloween.

Ceci dit, son démarrage à tout juste dix millions de dollars est certes plus convaincant que celui de Le Bal de l’enfer de Jessica M. Thompson fin août à moins de sept millions de dollars. Mais des classiques resucés du genre, comme Scream de Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett en janvier dernier et ses trente millions de dollars et à plus forte raison Halloween Kills de David Gordon Green il y a onze mois à près de cinquante millions de dollars, avaient su impressionner avec des week-ends de démarrage clairement plus terrifiants.

Alors que l’immense majorité des films en continuation perdent au moins quarante pour cent de leurs spectateurs par rapport à la semaine précédente – une baisse considérable qui peut dépasser les 60 % par exemple pour Thor Love and Thunder de Taika Waititi à la douzième place et Trois mille ans à t’attendre de George Miller à la seizième –, il existe néanmoins une nouveauté sensiblement plus bas dans le classement, à la 36ème place, qui affiche une moyenne assez saine de près de trois mille dollars par copie. C’est un film français, Serre moi fort de Mathieu Amalric, qui n’avait point affolé les compteurs lors de sa sortie en France en septembre 2021.

Le classement américain

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 11 septembre 2022 :

  1. Barbarian – distribué par 20th Century Studios – Nouveauté – 10 543 948 $ cumulés, sans date de sortie en France
  2. Brahmastra Part 1 Shiva – distribué par Walt Disney Studios – Nouveauté – 4 543 659 $ cumulés
  3. Bullet Train – distribué par Sony Pictures Entertainment – 6ème semaine / – 42 % – 3 310 245 $ / 92 603 983 $ cumul
  4. Top Gun Maverick – distribué par Paramount Pictures – 16ème semaine / – 47 % – 3 157 227 $ / 705 637 571 $ cumul
  5. Le Bal de l’enfer – distribué par Sony Pictures Entertainment – 3ème semaine / – 45 % – 2 666 978 $ / 18 892 541 $ cumul

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici