News — 10 octobre 2019
Le box-office de la semaine du 2 octobre 2019
© 2019 Ben Rosenstein / Paramount Pictures France Tous droits réservés

En ce moment, on titube de surprise en surprise face au box-office français, qui perd certes quelques entrées en cette semaine 40, allant du 2 au 8 octobre, mais qui reste globalement de bonne tenue. Environ 150 000 spectateurs en moins donc dans les salles obscures par rapport à la semaine passée, exceptionnellement bonne, ce qui ramène le cumul hebdomadaire à un niveau plus raisonnable pour la saison. En attendant la montée en crescendo pour les vacances de la Toussaint, l’une des périodes de l’année les plus propices à l’envol des chiffres de fréquentation. D’ici là, on peut d’ores et déjà se réjouir des bons résultats du mois de septembre, le cinquième mois consécutif en hausse avec plus de onze millions d’entrées comptabilisées, selon les premières estimations du CNC. Et se féliciter également de la part de marché toujours très saine des productions françaises, qui dépasse même très légèrement les 50 % cette semaine ! Du côté de l’exploitation, signalons que MK2 proposera prochainement un tarif généralisé pour les jeunes de moins de 26 ans dans toutes les salles du réseau à Paris à 5 € en semaine et à 8 € le week-end. De quoi doper et démocratiser encore davantage la fréquentation, calculée en France depuis toujours en nombre de places vendues et non pas, comme aux États-Unis, en sous rapportés.

On n’avait pas du tout parié sur le premier sacre de de Édouard Bergeon la semaine dernière. Et le fait qu’il récidive en haut du classement nous paraissait carrément inconcevable. C’est pourtant ce qui est arrivé, à quelques six mille entrées près, soit, mais le drame agricole réussit un exploit que seuls deux autres films français ont relevé avant lui en 2019 : Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu ? de Philippe De Chauveron et de Grand Corps Malade et Mehdi Idir. On tire notre chapeau devant la calvitie artificielle de Guillaume Canet ! Ce succès est autant dû à un coefficient Paris / province qu’on soupçonne d’être exceptionnellement élevé qu’à une stabilité assez extraordinaire pendant une semaine, où la plupart des films perdent au moins un tiers de leurs spectateurs. Le plus mauvais élève à ce sujet est de Adrian Grunberg qui s’écroule en deuxième semaine, ainsi que, guère mieux loti, de James Gray qui doit faire face à la concurrence fantastique frontale de Gemini Man de Ang Lee.

Est-ce que Will Smith est le nouveau Eddie Murphy ? Sa filmographie récente en dents de scie, d’un point de vue commercial, nous le fait craindre. Il n’y a en effet pas grand-chose à sauver dans le démarrage poussif de son deuxième film cette année, après le succès sur la durée de Aladdin de Guy Ritchie sorti en mai dernier. Après, il faut aussi admettre qu’il devait se mesurer à des concurrents plutôt formidables, porteurs d’une popularité locale presque comparable. de Nicolas Pariser – le champion des premières séances parisiennes – pouvait ainsi compter sur l’attrait du trésor du cinéma français Fabrice Luchini, qui n’a certes pas eu de film millionnaire depuis L’Hermine de Christian Vincent en novembre 2015, mais pas d’échec cuisant non plus. Et parmi les spectateurs de J’irai où tu iras de Géraldine Nakache – le champion du premier jour France, grâce à ses avant-premières – , il devait sans doute y avoir quelques fans de Céline Dion. En somme, la figure du double ne réussit décidément pas à la vedette hollywoodienne, six ans après After Earth de M. Night Shyamalan, où c’était encore un acteur humain, en l’occurrence son fils Jaden Smith, qui jouait indirectement ce type de rôle, révolu désormais aux effets spéciaux de rajeunissement à la mode, et qui avait attiré malgré tout près de deux-cents mille spectateurs en plus.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 2 et le mardi 8 octobre 2019 :

  1. Au nom de la terre – distribué par Diaphana Distribution – 2ème semaine / – 22 % – 366 063 entrées / 837 742 cumul – 13 % part de marché
  2. Gemini Man – distribué par Paramount Pictures France – Nouveauté – 360 006 entrées cumulées – 13 % part de marché
  3. Alice et le maire – distribué par Bac Films – Nouveauté – 274 523 entrées cumulées – 10 % part de marché
  4. J’irai où tu iras – distribué par Mars Films – Nouveauté – 228 843 entrées cumulées – 8 % part de marché
  5. – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 34 % – 181 315 entrées / 454 761 cumul – 7 % part de marché

6. Ad Astra – distribué par 20th Century Fox France – 3ème semaine / – 43 % – 162 514 entrées / 884 209 cumul – 6 % part de marché

7. Rambo Last Blood – distribué par Metropolitan Filmexport – 2ème semaine / – 47 % – 159 375 entrées / 462 864 cumul – 6 % part de marché

8. – distribué par Warner Bros. France – 4ème semaine / – 37 % – 133 462 entrées / 1 350 933 cumul – 5 % part de marché

9. La Vie scolaire – distribué par Gaumont – 6ème semaine / – 33 % – 108 726 entrées / 1 526 313 cumul – 4 % part de marché

10. – distribué par Mars Films – 3ème semaine / – 33 % – 100 591 entrées / 452 648 cumul – 4 % part de marché


© 2019 Niko Tavernise / DC Comics / Warner Bros. France Tous droits réservés

Le public américain n’avait d’yeux que pour la grimace du Joker de Todd Phillips le week-end dernier. Avec une part de marché de près des deux tiers, le lauréat du Lion d’or du Festival de Venise a aisément pulvérisé les records, entre autres celui du meilleur démarrage pour un mois d’octobre, devant les 80 millions de dollars de Venom de Ruben Fleischer l’année dernière, et celui de la sortie la plus large pour le même mois, qui reste toutefois de 350 écrans inférieure à celle du Roi lion de Jon Favreau et ses 4 725 salles en juillet dernier. Parmi les films destinés à un public âgé de plus de 16 ans, il se classe quatrième, distancié assez clairement par les deux Deadpool et le premier Ça. Pour son réalisateur et ses acteurs, il s’agit du meilleur démarrage de leur carrière, devant les 85 millions de dollars de Very Bad Trip 2 en mai 2011 pour Todd Phillips, les 60 millions de dollars de Signes de M. Night Shyamalan en août 2002 pour Joaquin Phoenix, voire les 46 millions de dollars de Mon beau-père mes parents et moi de Jay Roach en décembre 2004 pour la légende du cinéma américain Robert De Niro ! Enfin, sa moyenne par copie de près de 22 mille dollars est certes costaude, mais le classe tout juste dans le Top 100 à ce sujet, entre deux films d’une autre ère, qui avaient démarré sur mille écrans en moins : Avatar de James Cameron en 2009 et Le Monde perdu Jurassic Park de Steven Spielberg en 1997.

Pratiquement personne n’a osé tenter la contre-programmation face à ce mastodonte prévisible, à l’exception anecdotique du film français J’ai perdu Albert de Didier Van Cauwelaert, sur une copie à la 75ème place, avec une moyenne par copie pas complètement honteuse de plus de 2 300 dollars. Dans le Top 15, la plupart des films en continuation ont perdu une partie substantielle de leurs entrées, dans une fourchette entre les 42 % du film d’animation de Jill Culton et Todd Wilderman et les 63 % de La Chute du président de Ric Roman Waugh. A l’exception notable de Judy de Rupert Goold, qui réussit son expansion, puisque ses près de mille nouveaux écrans lui permettent de grimper de près de 58 % ! De quoi asseoir un peu plus les prétentions à l’Oscar de la Meilleure actrice de Renee Zellweger, guère inquiétée par les résultats très solides de sa rivale Jennifer Lopez dans de Lorene Scafaria, qui est désormais assuré de dépasser la barre symbolique des cent millions de dollars.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 6 octobre 2019 :

  1. Joker – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 96 202 337 $ cumulés
  2. Abominable – distribué par Universal Pictures – 2ème semaine / – 42 % – 11 921 855 $ / 37 754 970 $ cumul, sortie française le 23 octobre
  3. Downton Abbey – distribué par Focus Features – 3ème semaine / – 44 % – 7 989 920 $ / 73 616 855 $ cumul
  4. Queens – distribué par STX Entertainment – 4ème semaine / – 43 % – 6 393 824 $ / 91 415 704 $ cumul, sortie française le 16 octobre
  5. Ça Chapitre 2 – distribué par Warner Bros. – 5ème semaine / – 48 % – 5 317 529 $ / 202 167 686 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles