News — 11 octobre 2019
Cycle « Le Temps réinventé » sur LaCinetek en octobre 2019
© Claude Mathieu / Rialto Pictures / Studiocanal Tous droits réservés

Qu’est-ce que serait le cinéma sans la dimension du temps ? Sans le mouvement, on pourrait le rapprocher de la photo, mais sans le temps, il arrête d’exister. Heureusement que la plateforme de vidéo à la demande nous accorde du temps, beaucoup de temps même, afin de découvrir ou de redécouvrir les dix films inclus dans son nouveau cycle mensuel sous le titre « Le Temps réinventé ». Vous aurez un mois complet, jusqu’au samedi 9 novembre prochain, pour profiter pleinement de ces dix chefs-d’œuvre qui explorent le temps sous toutes ses facettes. La formule reste inchangée : pour la modique somme de moins de trois euros par mois ou trente euros par un an, vous aurez droit à un accès illimité pendant la durée du cycle aux films mis en avant. La plupart d’entre eux sont de surcroît proposés dans des copies restaurées en haute définition, de quoi se faire plaisir sans compter. Comme déjà annoncé le mois dernier, la Cinémathèque des réalisateurs a élargi son champ de films proposés en location payante jusqu’à l’année 2005. Seize nouveaux films ont ainsi fait leur apparition dans le catalogue de la plateforme créée il y a quatre ans par les réalisateurs Pascale Ferran, Cédric Klapisch et Laurent Cantet. Parmi eux, on peut citer les films de chevet de Ira Sachs La Mauvaise éducation de Pedro Almodovar et Mysterious skin de Gregg Araki, ceux de Nanni Moretti L’Arche russe de Alexandre Sokourov et Les Lundis au soleil de Fernando Leon De Aranoa ou encore Saint-Cyr de Patricia Mazuy recommandé par Catherine Corsini et L’Enfant des frères Dardenne choisi par … Patricia Mazuy.

© RKO Radio Pictures Inc. Tous droits réservés

On ne sait plus où donner de la tête face à toutes ces œuvres majeures du cinéma que LaCinetek nous propose en ce mois d’octobre ! Rien que les films issus du panthéon du Septième art que sont Citizen Kane de Orson Welles, de Akira Kurosawa et de David Lynch suffiraient à nous plonger pendant des jours entiers dans un dédale temporel dont on ne voudrait plus jamais sortir ! A moins que vous préfériez jouer aux diverses options du tabagisme à travers le diptyque magistral de Alain Renais / . Le cinéma de genre à vocation mi-divertissante, mi-iconoclaste n’a pas non plus été oublié, grâce à de Paul Verhoeven, comme tous les films du réalisateur forcément jouissif. Les souvenirs labyrinthiques dans lesquels Romy Schneider et Michel Piccoli se perdent dans le sublime Les Choses de la vie restent de même fort accessibles. Et pour les moments de grande ambition intellectuelle et artistique, vous pourriez vous mesurer aux films plus exigeants signés Hirokazu Kore-eda, Jean Cocteau et pour les plus téméraires Marguerite Duras. Bref, en deux minutes ou en deux heures, le cinéma ne se réinvente pas sur le site de LaCinetek. Vous aurez par contre amplement l’occasion d’investir votre précieux temps dans la vision en illimité d’œuvres, qui ont su brillamment résister à l’épreuve du temps.

Mulholland Drive © 2001 Universal Pictures Tous droits réservés

La sélection « Le Temps réinventé » du mois d’octobre 2019

(Japon / 1998) de Hirokazu Kore-eda, avec Arata Iura et Erika Oda

Les Choses de la vie (France / 1970) de Claude Sautet, avec Michel Piccoli et Romy Schneider, Prix Louis Delluc en 1969

Citizen Kane (États-Unis / 1941) de Orson Welles, avec Orson Welles et Joseph Cotten, Oscar du Meilleur scénario original en 1942

Mulholland Drive (États-Unis / 2001) de David Lynch, avec Naomi Watts et Laura Elena Harring, Prix du Meilleur réalisateur au Festival de Cannes en 2001 et César du Meilleur Film étranger en 2002

(France / 1979) de Marguerite Duras, avec Dominique Sanda et Bulle Ogier

Rashomon © Janus Films Tous droits réservés

No Smoking (France / 1993) de Alain Resnais, avec Sabine Azéma et Pierre Arditi, Prix Louis Delluc en 1993 et 5 César dont ceux du Meilleur Film et du Meilleur réalisateur en 1994

Rashomon (Japon / 1950) de Akira Kurosawa, avec Toshiro Mifune et Machiko Kyo, Lion d’or au Festival de Venise en 1951

Smoking (France / 1993) de Alain Resnais, avec Sabine Azéma et Pierre Arditi

Le Testament d’Orphée (France / 1960) de Jean Cocteau, avec Jean Cocteau et Jean Marais

Total Recall (États-Unis / 1990) de Paul Verhoeven, avec Arnold Schwarzenegger et Rachel Ticotin, Oscar spécial des Meilleurs effets visuels en 1991

Total Recall © 1990 Columbia TriStar Pictures Tous droits réservés

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles