News — 27 août 2019
Le box-office de la semaine du 14 août 2019
© Vince Valitutti / Paramount Pictures France Tous droits réservés

Un très étrange sentiment de déjà-vu nous a saisi à la découverte des chiffres du box-office français de la semaine 33, allant du 14 au 20 août. Ils ne ressemblent point à ceux de la même semaine de l’année dernière, lorsque Mission : impossible Fallout de Christopher McQuarrie s’accrochait mollement à son trône pour la troisième fois de suite. Ni à ceux de la sortie du film précédent de Quentin Tarantino, en l’occurrence Les 8 salopards en janvier 2016, qui avait alors attiré un peu plus de 750 000 spectateurs férus de westerns intimistes. Non, notre référence est infiniment plus proche, puisqu’il s’agit de … la semaine dernière ! En effet, le cumul hebdomadaire est quasiment stable. Il monte de onze négligeables tickets vendus, ce qui représente une hausse de 0,0002 % par rapport à la semaine 32 ! (On brûlait d’envie de mettre onze points d’exclamation à cet endroit, mais on a abandonné cette idée au profit d’une meilleure lisibilité.) Bref, la fréquentation en France reste à un très bon niveau pour cette période-ci de l’année, lors des dernières convulsions de l’été avant la rentrée. Tout naturellement, les indicateurs sont au vert, par exemple avec une hausse de la fréquentation de plus de 52 % dans les salles en province en comparaison avec la même semaine en 2018, déjà citée plus haut. Enfin, le vilain petit canard dans cette affaire reste le cinéma français, dont la part de marché rebaisse à de modestes 14 %.

Quentin Tarantino ne rate pas son retour auprès du public français, grâce à . Celui-ci fait même très légèrement mieux que son plus grand succès sur le territoire, Django Unchained, qui avait démarré en janvier 2013 avec 3 400 spectateurs en moins. On vous aura prévenu que cette semaine, la bataille des chiffres sera serrée. Le trip rétro avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt réalise en fait quasiment le même démarrage que le champion de la semaine dernière, de David Leitch, là encore à quelques 1080 entrées près en faveur du premier. Parions cependant que le public pour l’un et pour l’autre différait sensiblement. En tout cas, la tendance gagnante s’était profilée dès le premier jour à l’affiche, le meilleur démarrage pour un film de Tarantino grâce à 192 373 spectateurs conquis. Parmi les autres nouveautés, signalons la présence en bas du classement du nouveau film avec Swann Arlaud, de Erwan Le Duc, une petite preuve après le beau parcours de Petit paysan de Hubert Charuel en l’été 2017 que le jeune acteur dispose d’un public restreint, mais fidèle. Au détriment de Pio Marmaï dans Je promets d’être sage de Ronan Le Page, qui fait 1 100 entrées en moins et loupe donc la dernière marche du podium élargi. Enfin, les valeurs sûres parmi les films en continuation restent, encore et toujours, de Jon Favreau qui a l’air d’avoir pris l’abonnement de la deuxième place jusqu’à la fin de l’année, et, plus surprenant, C’est quoi cette mamie ?! de Gabriel Julien-Laferrière, qui ne perd qu’un quart de ses spectateurs après un démarrage déjà très solide la semaine dernière.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 14 et le mardi 20 août 2019 :

  1. Once upon a time in Hollywood – distribué par Sony Pictures Releasing France – Nouveauté – 1 132 221 entrées cumulées – 27 % part de marché
  2. Le Roi lion – distribué par Walt Disney Studios France – 5ème semaine / – 29 % – 696 877 entrées / 8 629 541 cumul – 16 % part de marché
  3. Fast & Furious Hobbs & Shaw – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 46 % – 616 366 entrées / 1 747 507 cumul – 14 % part de marché
  4. – distribué par Universal Pictures France – 3ème semaine / – 32 % – 377 267 entrées / 1 639 901 cumul – 9 % part de marché
  5. C’est quoi cette mamie ?! – distribué par UGC – 2ème semaine / – 25 % – 318 179 entrées / 743 557 cumul – 7 % part de marché

6. Dora et la cité perdue – distribué par Paramount Pictures France – Nouveauté – 245 156 entrées cumulées – 6 % part de marché

7. – distribué par Walt Disney Studios France – 8ème semaine / – 27 % – 115 532 entrées / 4 285 567 cumul – 3 % part de marché

8. – distribué par Pathé – 2ème semaine / – 43 % – 100 902 entrées / 277 849 cumul – 2 % part de marché

9. – distribué par Sony Pictures Releasing France – 7ème semaine / – 34 % – 92 421 entrées / 3 136 801 cumul – 2 % part de marché

10. Perdrix – distribué par Pyramide Distribution – Nouveauté – 59 482 entrées cumulées – 1 % part de marché


© Universal Pictures France Tous droits réservés

Aux États-Unis, Tarantino avait déjà fait tant soit peu sensation quatre semaines plus tôt. Et alors que Once upon a time in Hollywood a tranquillement quitté le Top 5, c’est la comédie pré-pubère Good boys de Gene Stupnitsky qui y remporte la mise. Plus de vingt millions de dollars en premier week-end, ce n’est certes pas énorme, Mais la comédie produite par Seth Rogen n’est que le troisième film à partir d’un sujet original à s’imposer en tête du box-office américain cette année, après Us de Jordan Peele en mars et La Malédiction de la dame blanche de Michael Chaves en avril. Hélas, on est mal placé en France pour donner des leçons à ce sujet, puisque le constat est aussi consternant vers chez nous, avec un nombre identique de films originaux, pas les mêmes mais pas forcément d’une qualité supérieure : La Mule de Clint Eastwood en janvier, After Chapitre 1 de Jenny Gage en avril et donc in extremis le Tarantino cette semaine. Toujours est-il que grâce à ce démarrage très correct, Universal est le deuxième studio, après Disney, à franchir la barre du milliard de dollars cumulé sur ses sorties en 2019, notamment grâce à Us et ses 175 millions de dollars en fin de carrière. Les autres nouveautés ont tendance à décevoir : le film d’animation , tout comme le drame musical Music of my Life de Gurinder Chadha sur un adolescent d’origine pakistanaise de l’ère Thatcher qui se réinvente grâce aux chansons de Bruce Springsteen, en salles en France à partir du 11 septembre et tristement à la dixième place dans les salles outre-Atlantique.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 18 août 2019 :

  1. Good boys – distribué par Universal – Nouveauté – 21 402 605 $ cumulés
  2. Fast & Furious Hobbs & Shaw – distribué par Universal – 3ème semaine / – 43 % – 14 179 135 $ / 133 780 735 $ cumul
  3. Le Roi lion – distribué par Buena Vista – 5ème semaine / – 39 % – 12 332 686 $ / 496 540 672 $ cumul
  4. Angry Birds Copains comme cochons – distribué par Sony – Nouveauté – 10 354 073 $ / 16 091 219 $ cumul, sortie française le 16 octobre
  5. – distribué par Lionsgate – 2ème semaine / – 52 % – 10 008 009 $ / 40 174 793 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles