Les séries d'aujourd'hui Séries TV — 04 novembre 2012
Fringe Saison 5 Episode 5 – An Origin Story

Au début de la saison, on a découvert que et avaient réagi de manière diamétralement opposée à la disparition d’ : s’était résolument engagée dans la lutte contre les alors que s’était résigné. Dans cet épisode, c’est exactement l’inverse. Bien que la série semble prendre parti pour Olivia, le personnage principal est ici clairement , ce qui nous donne un assez bon épisode de .

La réaction de Peter rappelle d’une part son côté déterminé et vindicatif que l’on a parfois vu par le passé (en début de saison 2 notamment), mais aussi, et surtout, elle met en avant sa ressemblance avec . Ce dernier est pratiquement absent de l’épisode, en grande partie parce que Peter le remplace complètement. C’est lui qui met au point une théorie plus ou moins douteuse et insiste sur la valeur de la mettre en œuvre, et il y a bien sûr cette dernière scène. Retirer une part du cerveau de l’Observer et se l’implanter ressemble furieusement à quelque chose que Walter ferait ou a fait. On peut même penser que le parallèle entre les deux Bishop va jusqu’à comparer ce moment au pêché originel de Walter, lorsqu’il a traversé les univers pour sauver son fils. L’origine de leur motivation est similaire, mais les conséquences pourraient bien l’être aussi. On ne sait pas très bien ce qu’il va advenir de la décision de Peter en sortant de l’épisode, mais il semble évident que Peter ne va pas simplement se transformer en une sorte de sur-homme qui peut lire les pensées et manger particulièrement épicé.

Ce qui est assez génial avec l’idée d’un Peter se transformant en Observer, c’est qu’on a le sentiment que c’était prévu depuis le début. Après tout, et les autres ont toujours insisté sur l’importance de Peter et il a lui-même toujours été le plus intéressé par les Observers : c’est même lui qui est allé dans l’esprit de dans la saison 4. Certains avancent même la théorie que Peter serait du coup le premier Observer, voire September lui-même. Quoi qu’il en soit, voilà un cliffhanger qui n’est pas juste une manière un peu facile de forcer à regarder le prochain épisode, mais qui a une certaine logique pour le personnage, même si cela paraît un peu stupide de s’injecter une sorte de ver mécanique dans le cerveau.

L’épisode en lui-même n’est cependant pas parfait, loin de là. Les scènes d’Olivia sombrent souvent dans un mélodramatique bien trop mielleux, en particulier avec cette cassette d’anniversaire d’Etta. Walter tente bien de justifier l’idée qu’Olivia doit la voir, mais ces scènes ne font que ralentir l’épisode qui est beaucoup plus intéressant et compétent lorsqu’il s’agit de Peter. Cela ne ressemble d’ailleurs pas du tout à Olivia de réagir à la mort d’Etta de manière aussi défaitiste.

Un très bon épisode pour donc, avec un « twist » qui promet beaucoup pour la dernière ligne droite, et qui donne beaucoup d’espoir quant à la conclusion de la série, dans laquelle le principal développement de jouera certainement un rôle majeur.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Matthieu