Festival de Gardanne 2012 : jours 5 et 6

0
131
la chasse

31 octobre 

Alors qu’une partie du public suivait la soirée Bollywood dans la plus grande salle du complexe  3 Casino, de nombreux spectateurs avaient choisi, en ce mercredi 31 octobre,  la vision de deux avant-premières dans une des deux autres salles. Les 2 films en question ont pour particularité d’être  des premiers longs métrages, le premier d’un réalisateur turc, le second d’un argentin. Derrière la colline, de Emin Alper, co-production entre Turquie et Grèce, sortira en France le 23 janvier 2013. Entièrement tourné dans une nature splendide mélangeant verdure et rocailles, on pourrait le définir comme étant un  western décalé tourné par un émule de Nuri Bilge Ceylan. Un émule qui, toutefois, a encore de gros progrès à faire pour arriver au niveau de celui qui est un des plus grands réalisateurs de notre époque. A la sortie du film, on reconnaît qu’on a vu de belles images mais on ne peut s’empêcher de se demander si on a tout compris. , le film argentin de Gonzalo Tobal qui va sortir mercredi prochain 7 novembre, pose un autre problème : il fait partie de ces films, finalement assez rares, dont l’intérêt s’impose d’entrée mais s’étiole petit à petit avec le temps qui passe. Film sur un dernier retour vers la jeunesse avant l’arrivée définitive dans la maturité de la part de 2 cousins arrivés à la trentaine, mélange, au milieu de la pampa argentine, le genre road movie et le genre film familial. In fine, la partie road movie s’avère plus intéressante que le bain familial autour de l’enterrement d’un grand-père.

la chasse

1er novembre

Jeudi 1er novembre, la Toussaint, 3 films en avant-première au . 3 films ayant un point commun : ils parlent de l’injustice. Le film danois, , était en compétition officielle lors du dernier Festival de Cannes et il va sortir dans quelques jours, le mercredi 14 novembre. Il s’agit du dernier film de , rendu célèbre en 1998 par Festen, un des fleurons du mouvement cinématographique appelé Dogme95, aujourd’hui abandonné.Alors que Festen traitait d’un cas de pédophilie familial  dévoilé longtemps après les faits, raconte l’histoire d’un homme accusé à tort de pédophilie et de à l’homme qui s’ensuit. est excellent dans le rôle de Thomas, cet homme sur qui est retombée toute l’injustice du monde. Quant au film, d’une grande puissance, nombreux sont ceux qui lui auraient décerné la Palme d’Or. Film italien dont la sortie française aura lieu le 28 novembre, a été réalisé par Marco Tullio Giordana dont le film le plus connu est Nos meilleures années. Dans , il nous raconte un pan de l’histoire italienne qui, 43 ans après les faits, reste toujours très obscur : l’attentat à la bombe de la à Milan qui a marqué le début des années de plomb, le 12 décembre 1969. Qui a fomenté cet attentat ? Un groupuscule anarchiste ? L’extrême droite fasciste ? Seule ou en relation avec des officines américaines, voire des membres du gouvernement italien, dans le but d’avoir un prétexte pour organiser un coup d’état « à la grecque » ?  Le film est tellement passionnant que ses 129 minutes passent sans qu’on s’en aperçoive . Après ces 2 films qui resteront parmi ce que l’année 2012 nous aura offert de meilleurs, la 3ème avant-première, tout en étant intéressante, s’est avérée faire partie d’une « division inférieur ». 2ème film de la réalisatrice bosniaque Aida Begic, Djeca, enfants de Sarajevo, suit les pas de Rahima, une jeune femme dont les parents sont morts pendant la guerre de Bosnie, et qui a officiellement la charge de son frère de 14 ans. Un jour, ce dernier est amené à se battre, à l’école, avec le fils d’un ministre. Bien évidemment, c’est sur le frère qu’on fait retomber la responsabilité de la bagarre. Est-ce si sûr ? Après avoir obtenu à Cannes le Grand Prix de la Semaine de la Critique en 2008 avec Premières neiges, son premier film, Aida Begic s’est vue décernée une mention Spéciale du jury dans la sélection Un Certain regard 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici