Fringe Saison 5 Episode 10 – Anomaly XB-6783746

0
115

Alors que s’approche de la fin, sert d’adieu à un personnage qui a bien changé depuis la première saison : . D’abord une des principales antagonistes, puis une alliée de circonstance, avant de clairement rentrer dans le camp des « héros » quand la guerre entre les deux mondes s’est clarifiée jusqu’à en devenir carrément la mère adoptive d’Olivia dans l’univers orange de la quatrième saison. Et il faut dire que c’est une belle fin pour un personnage qui, bien que mémorable, n’a jamais vraiment été sur le devant de la scène.

Pour commencer, elle commence l’épisode en prenant de gros risques pour Olivia & Cie. sans sourciller. Elle se lance ensuite dans une excellente tirade sur la nature reptilienne des tics des face à . C’est un bon moment à la fois parce que ça fait plaisir d’entendre quelqu’un remettre les Observers à leur place, et car cela met en avant une idée intéressante, celle que l’évolution n’est pas forcément un progrès. Malheureusement, elle en profite aussi pour mentionner ce qui fait que les humains « actuels » sont supérieurs aux Observers, c’est l’amour. Non pas que l’idée en elle-même soit ridicule, mais il semble que, depuis la quatrième saison, Fringe ne parvient plus à la formuler sans avoir l’air très simpliste et cliché. On peut d’ailleurs noter que Windmark n’est pas totalement dépourvu d’émotions, puisqu’il paraît être réellement outré par ce qui a été fait des cadavres de ses semblables.

Et enfin, elle se sacrifie pour la cause. Bien qu’on le sente venir et que la solution soit assez évidente face aux pouvoirs des Observers, elle arrive assez brutalement pour être relativement choquante et donc marquante.

Fringe Saison 5 Episode 10

Au-delà de la mort de Nina, le gros événement de cet épisode est bien sûr la révélation que Donald était en fait September. Comme souvent, c’est une réponse qui ne fait qu’entraîner d’autres questions, notamment sur la nature de September : est-il devenu Observer après avoir collaboré avec Walter, ou s’est-il retiré le ver du cerveau comme Peter il y a quelques épisodes ? Heureusement, contrairement à Lost, Fringe n’a finalement pas tant de grandes questions à expliquer pour son final, et l’on peut donc espérer avoir des explications sur ce qui différencie les Observers des saisons passées (September, August etc.) qui étaient des scientifiques isolationnistes, et les parodies aux relents nazis qui ont débarqué cette saison. Il est à ce sujet notable que Michael est apparemment capable de projeter ses pensées dans l’esprit des autres, ce qui est exactement l’inverse du pouvoir de lecture de pensée des Observers comme Windmark.

En dehors de ces éléments, l’épisode a un peu patiné pour mettre tout en place pour la mort de Nina (on passera sur les quelques incohérences et ambiguïté de ce qui arrive au Dr. Hastings) et la découverte de l’identité de Donald, mais ça valait globalement le coup. Un épisode plutôt réussi donc, qui offre un bel adieu à Nina Sharpe, bien qu’il comporte quelques longueurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici