DVD : Coffret Prestige John Cassavetes

0
439

Faces, Meurtre d’un bookmaker chinois, Opening Night, Shadows et Une femme sous influence réunis dans un bel écrin, avec trois dvd de bonus.

cassavettes coffret 01

John Cassavetes en cinq films majeurs

Cinq films de l’un des maîtres du cinéma indépendant américain sont réunis dans un coffret de prestige contenant les versions DVD et Blu-Ray de Faces, Meurtre d’un bookmaker chinois, Opening Night, Shadows et Une femme sous influence, cinq facettes bien différentes d’un auteur majeur du cinéma indépendant américain, présentés pour la première fois en bluray et en VOD depuis le 26 novembre au prix conseillé de 59,99 € ( éditeurs : Orange Studio et Orly Films ).

Les blu-rays sont en anglais dts master audio 5.1 avec sous-titres français, les DVD sont en anglais Dolby 5.1, avec sous- titres français

Faces (2h10, noir et blanc, format 16/9 compatible 4/3 – 1.77) (voir critique) est le récit d’un couple à la dérive, avec une petite dose de métacinéma. Seymour Cassel est un objet obscur du désir féminin. Avec une scène de tentative de suicide bouleversante.

Meurtre d’un bookmaker chinois (1h50, couleur, format 16/9 compatible 4/3 – 1.85) (voir critique) avec Cosmo Vitelli, ce patron de boite de nuit inconséquent interprété par le magnifique Ben Gazzara avec un humour distancié face à un Seymour Cassel terrifiant plus terrifiant qu’à l’accoutumée.

Opening night (2h24, couleur, format 16/9 compatible 4/3 – 1.85) avec Gena Rowlands dans le rôle de Myrtle Gordon, comédienne de théâtre confrontée au temps qui passe et marquée par la mort d’une jeune admiratrice qui tentait de l’approcher après une représentation. Le beau portrait encore d’une femme à une période charnière de sa vie mais aussi une étude d’un milieu entre création artistique et jeux de pouvoirs qui confirme que ‘ le monde est une scène ‘. La mise en scène crée une atmosphère qui s’approche sinon du fantastique, au moins de l’étrange…

opening_night_1

Shadows (1h20, noir et blanc, format 4/3 – 1.33) (voir critique) avec deux frères et une soeur noirs et/ou métis qui tentent de se faire une place dans la sphère artistique new-yorkaise. John Cassavetes aborde la question des apparences, du racisme et des relations amoureuses dans une belle profondeur et dans une approche cinématographique qui s’affranchit des codes hollywoodiens de l’époque.

Une femme sous influence (2h27, couleur, format 16/9 compatible 4/3 – 1.85) avec Gena Rowlands et Peter Falk, qui s’exprimait ainsi sur le film : ‘ cette scène où Mabel craque dans le film, ce sont les dix minutes de cinéma les plus fascinantes, inattendues, imprévisibles que je n’ai jamais vues ‘. La performance de l’actrice est bouleversante, avec ses gestes magiques et une expression de détresse captée magnifiquement par la mise en scène de Cassavetes. Cette femme au bord de la folie est l’un de ses plus beaux rôles devant la caméra de son mari, peut-être la plus emblématique. Peter Falk n’est pas moins émouvant en époux aimant qui ne sait pas agir face à sa détresse, face à son vide.

une femme sous influence 01

Trois dvd de bonus :

DVD 1 :

– Shadows : introduction de Patrick Brion (5’), présentation du film par Alain Corneau (14’), interview de l’actrice Lelia Goldoni (12’), interview de Seymour Cassel (4’30) et bande-annonce (3’)

– Faces : introduction de Patrick Brion (5’), présentation du film par Jean- François Stévenin (14’), interview de Seymour Cassel (47’), document « Lighting and Shooting » (12’) et making of (42’)

DVD 2 :

– Une femme sous influence : introduction de Patrick Brion (5’), présentation du film par Patrick Grandperret ( 13’), conversation entre Gena Rowlands et Peter Falk ( 17’), interview de John Cassavetes par Michel Ciment et Michael Henry Wilson (76’), interview de Elaine Kagan, assistante de Cassavetes (19’) et bande-annonce (3’)

DVD 3 :

– Meurtre d’un bookmaker chinois : introduction de Patrick Brion (5’), présentation du film par Claude Miller ( 10’), conversation avec Ben Gazzara et Al Ruban, monteur et producteur (16’), scènes commentées par Peter Bogdanovich et Al Ruban ( 52’) et interview de John Cassavetes par Michel Ciment ( 17’)

– Opening night : introduction de Patrick Brion (5’), présentation du film par Xavier Durringer (6’), conversation entre Gena Rowlands et Ben Gazzara (23’), interview de Al Ruban, producteur (17’), interview de John Cassavetes par Michel Ciment (30’) et bande-annonce (5’)

 

À l’occasion de cette sortie, Emmanuelle Bercot, Julie Gayet, Nicolas Saada et Samuel Benchetrit reviennent sur l’influence qu’a eu le réalisateur américain sur leur travail.

[youtube]http://youtu.be/b-8rvQek4n0[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici