Dexter Saison 7 Episode 8 – Argentina

2
313

Très bonne soirée en compagnie de notre serial killer préféré dans ce huitième épisode. Est-ce là de l’Amour, Mr Morgan ?

Qu’il fut plaisant cet épisode ! Alors que nous venions d’assister à la création du couple Dexter-Hannah, et de terminer sur Deb demandant à Dex de tuer la belle fleuriste, les choses se remettent un peu à plat et permettent de mieux les mettre en perspective. Ainsi, tout au long de l’épisode seront mieux établis les liens présents entre Dex, Deb, Hannah et… Isaak.

Hannah McKay fait partie de ces personnages qui apparaissent dans la série et nous laissent forcément un bon souvenir, parce qu’ils ont eu un impact sur la vie de Dexter. Elle représente un peu l’idéal féminin qu’il recherche, celle qui l’accepte sans compromis, « The All Dexter » (la traduction française est hasardeuse mais je dirais Dexter dans son intégralité. Avouons qu’en anglais ça en jette plus quoi qu’il arrive !). En sa présence, il se sent libre de parler et sait qu’il ne sera pas jugé. Enfin pourrait-on dire ! Chaque scène du couple est légère, sereine.

Si la relation avec Hannah s’avère plus qu’épanouissante pour notre héros, celle avec Deb en devient de plus en plus compliquée… Déjà, le Lieutenant Debra Morgan a dû batailler sec à l’intérieur pour demander à son tueur de frère de s’occuper d’Hannah parce qu’elle sentait qu’elle allait s’en sortir. Il va de soi qu’il refusera, prétextant vouloir la protéger. Or, il lui dira par la suite que c’est parce qu’il ressent quelque chose pour Miss McKay, ce qui va complètement mettre Deb dans tous ses états et lui faire avouer qu’elle l’aime. Qu’elle est amoureuse de lui. Vous avez bien lu, on ressort l’histoire de la saison passée ! Il faut reconnaître que c’est très bien emmené et Jennifer Carpenter est décidément excellente en Debra totalement « fu..ed’up » ! On l’a rarement vue aussi touchée.

Après avoir appris une telle nouvelle, Dex décide d’aller se calmer en éliminant Isaak une bonne fois pour toutes. Et là, qu’elle ne fut pas la surprise ! Il le retrouve dans un bar gay. Il s’avère que Victor était le compagnon d’Isaak. On comprend mieux la vendetta qu’a menée ce dernier pour se venger de Dexter (tirer sur Dex dans un magasin de donuts en plein jour !). S’ouvre alors une scène de dialogue tout à fait passionnante entre les deux ennemis, sur l’acceptation et le fait de pouvoir être dans un endroit sans avoir peur d’être soi-même. D’être compris.

On en viendrait presque à oublier que chacun veut la mort de l’autre ! La suite nous dira si cela peut être vrai mais à quelques épisodes de la fin de la saison on peine à le croire…

Ce dimanche soir fut vraiment bon dans les rues de Miami. Le développement de l’intrigue, qui pourrait faire défaut à certaines séries, est toujours aussi bon et soutenu. C’est rare avec un Dexter, mais on a ressenti beaucoup moins de tensions. On vit presque avec le personnage.

Avec en prime les retours inattendus d’Astor, Cody et Harrison, on assiste à des « family time » plus qu’appréciables. Les intrigues subsidiaires (l’enquête de Laguerta, les pots-de-vin de Quinn, le restaurant de Batista…) enveloppent le tout en un délicieux bonbon acidulé qu’on prend le temps de savourer. Ceux-là même qui créent une dépendance : vite la suite !

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici