Dexter Saison 7 Episode 12 – Surprise, MotherFucker !

Conclusion épique pour l’avant-dernière saison de  !

Nous arrivons à un moment crucial pour la suite et la fin des aventures du tueur en série préféré des américains. On le sentait, à vrai dire. Et si nous avons eu droit à du beau spectacle cette saison, on peut dire que ce final n’en manquait pas non plus.

En deux mots, Dexter a dû faire face à la hargne de qui le fait arrêter pour le meurtre de Carlo Estrada, l’homme responsable de la mort de sa mère il y a 40 ans de cela. Or, il ne l’a pas tué (pas eu le temps) et en plus il parvient à s’en tirer après avoir mis en place de fausses preuves pour décrédibiliser la Capitaine du Miami Metro. L’image forte et choc à la fois c’était clairement de voir l’ami Dex menottes aux poignets, entouré de policiers. De toute façon la donne est claire : ce sera soit la mort, soit la prison à vie à la fin…

Il reste le cas Estrada : Dex n’a qu’une idée en tête, l’éliminer. Mais le problème, c’est que LaGuerta ne cèdera pas le morceau non plus.

En termes de season-finale, on peut dire que nous avons un épisode presque trop « dexterien » avec notre tueur en recherche de sa proie, partant à la recherche d’informations, cherchant un moyen propice pour s’en occuper. Mais d’un autre côté, nous avons sa bien aimée , désormais en prison, pour laquelle il ne peut décidément plus cacher ses sentiments. Et la menace intérieure avec LaGuerta.

Le tout est très bien ficelé et enrobé de diverses histoires qui aromatisent le tout : le pot de départ d’Angel Batista, personnage très sympathique et apprécié des fans (espérons qu’il revienne faire quelques piges dans la dernière saison !), les blagues de Mazuka… et surtout, des flashbacks centrés sur la relation tumultueuse entre le sergent James Doakes, incriminé comme le Boucher de Bay Harbour et Dexter. Cet élément est d’ailleurs très intéressant dans le déroulement d’une histoire où notre héros se pose moult questions sur sa vraie nature, sur ses envies (on parlait de futur dans l’épisode précédent), d’avoir finalement réussi à aimer et sa volonté de ne plus fuir.

Il se retrouve néanmoins contraint d’employer les grands moyens lorsque lui apprend qu’elle est sous la menace d’un interrogatoire, elle aussi : LaGuerta a reçu des enregistrements de Mike Anderson – le policier tué au début de la saison par le petit ami d’Isaak – qui surveillait les stations services aux alentours de l’église où a été retrouvé Travis Marshall (saison 6 inside). Et cette chère Lieutenant Debra Morgan y figure, faisant le plein d’un baril… LaGuerta a décidément beaucoup de cartes dans son jeu.

Il ne voit qu’un seul moyen de finir tout ceci, même si cela va à l’encontre du code d’Harry, son père : se débarrasser de Maria LaGuerta une fois pour toutes en faisant paraître ça pour un règlement de compte avec Estrada.

Tout devait se dérouler comme sur des roulettes, mais Deb débarque, surprenant son frère au moment crucial. LaGuerta se réveille alors et somme Deb de le descendre : elle préfère la tuer.

C’était presque attendu. C’était presque voulu. LaGuerta devenait un trop gros problème pour la tranquillité de notre héros. Mais c’est finalement Debra qui le sortira du pétrin en endossant la responsabilité du meurtre de LaGuerta. Cet élément-là, était inattendu et rend certainement le final plus éclatant.

La Saison 7 a-t-elle répondu à nos attentes ? A-t-elle répondu aux questions qu’elle a elle-même posées ? En grande partie. En faisant disparaître un personnage présent depuis le début de la série, elle a ouvert la voie à une dernière saison pleine d’interrogations : Deb va-t-elle s’en remettre ? Comment pourra-t-elle vivre avec ça ? Quelle sera la revanche d’Hannah (qui est parvenue à s’échapper de la prison ? Matthew reprendra-t-il l’enquête de LaGuerta ? Quid de Dexter ? En d’autres termes : sur quelle note s’achèvera la série ?

Les mois seront longs avant le retour du sérial killer sur les ondes de Showtime (septembre 2013), mais nous avons eu l’occasion d’assister à une saison de fort bonne qualité, durant laquelle énormément de changements ont eu lieu : la relation entre Dex et Deb est passée à un tout autre niveau, l’éclosion de l’Amour, le rejet du Code d’Harry, la mort de celui par lequel tout à commencé (Estrada), LaGuerta n’est plus…

En termes qualitatifs, c’est un grand cru ! On attribuera un 9/10 à cette saison (note gonflée grâce à la qualité des derniers épisodes) et on attend un 10 minimum à la rentrée ! En attendant, joyeuse Fin du Monde et joyeuses fêtes si nous survivons !

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
William

Cet article a été rédigé par William Dang Ha, chroniqueur séries TV de Critique Film.fr.