Destination Finale 5

2
198
Destination Finale 5

Destination Finale 5Destination Finale 5

USA : 2011
Titre original : Final Destination 5
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : Nicholas D’agosto, ,
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 1h32
Genre : Epouvante-horreur , Thriller
Date de sortie : 31 août 2011

Globale : [rating:2,5][five-star-rating]

Depuis le premier volet, les suites de Destination Finale se suivent et se ressemblent, dans le sens où la trame reste complètement inchangée du 1er au 4ème. Le 5ème et dernier volet de la saga, orchestré par Steven Quale (Aliens of the deep, Superfire l’enfer des flammes…), tente-t-il de sortir du lot ? Se démarque-t-il, histoire de finir en beauté ?

Synopsis : Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme soit victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

Destination Finale 5

Un film spectaculaire à la 3D soignée

Première impression une fois installé dans la salle : la 3D va être belle. Un générique tout en relief nous propose un mini récapitulatif des différents outils et moyens employés par la Mort pour emporter les victimes des 4 premiers volets, et nous met dans l’ambiance du film. Le problème, c’est que quelques minutes plus tard, on prend conscience qu’on va regarder une suite qui n’aura rien de plus que ce qui a été fait avant, et qui, au final, perd un peu de son charme au bout du cinquième épisode. La vision qui déclenche la série de mort est pourtant belle et spectaculaire. La mise en scène est très efficace, les effets spéciaux sont soignés, la 3D est effectivement bien présente et on ne pense pas aux 2 euros rajoutés sur le prix du ticket. Peut-être est-ce l’influence de James Cameron auprès de Steven Quale, les deux ayant collaboré plusieurs fois. Mais aussi beau soit Destination Finale 5, il était temps de terminer la saga, avant que tout ça ne tombe dans le banal.

Destination Finale 5

Il ne se passe rien entre deux accidents

Si les morts sont recherchées, travaillées et efficacement mises en scène, le reste du film traîne la patte. L’accent est tellement mis sur les morts de chacun des personnages que ce qu’il se passe entre deux accidents ne nous sert qu’à souffler et à lâcher nos accoudoirs. Ainsi, si nos nerfs sont mis à rude épreuve à chaque action de la Mort, la tension est quelque peu coupée par des passages mous, sans intérêt et aux dialogues pauvres. La seule vague initiative du point de vue du scénario est la supposition qu’un meurtre permet d’échanger nos places sur la liste de la Mort. Malheureusement, elle est complètement sous exploitée, alors qu’elle aurait pu entraîner une sorte de course à la vie, dans l’idée d’un contre-la-montre, et apporter un petit quelque chose de plus à ce film.

Acteurs et doublages sont les points noirs de ce film

Mais si la trame ne se résume qu’à une série de morts, les acteurs sont loin de relever le tout. Qu’il s’agisse de Nicholas d’Agosto (Heroes saison 2…), Emma Bell (The Walking Dead saison 1…) ou Miles Fisher, aucun ne sort réellement du lot. Le seul à se démarquer est P.J. Byrne, qui réalise une performance amusante dans le rôle d’Isaac, un beau parleur hypocrite et faillot. La performance d’ensemble est donc plutôt moyenne, mais devient franchement médiocre quand on voit la faiblesse des dialogues, le manque d’humanité que cela entraîne… Ajoutez à cela des doublages emprunté aux Feux de l’Amour, et vous serez complètement sidéré de voir un niveau pareil alors que le visuel, que ce soit les effets spéciaux ou la 3D, est très travaillé.

Destination Finale 5
L’Avis Spectateur

Benoit, 20 ans
« J’ai aimé la prémonition, la scène est bien réalisée, mais les morts commençaient à être un
peu tirées par les cheveux, c’est bien que ce soit le dernier. »

Alexandre, 18 ans
« Le stress est là, les accidents mettent mal à l’aise, c’est ce que j’aime dans ces films. »

Résumé

Destination Finale 5 nous scotch à nos fauteuils et joue littéralement avec nos nerfs. Les scènes sont travaillées et la 3D est bien utilisée, mais les acteurs tirent le film vers le bas, et l’idée de départ s’épuise, il était temps de boucler la boucle et de tourner la page. L’ensemble n’emballe donc pas réellement, même si ce 5ème volet reste un divertissement plutôt correct.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=iirClNe6XUo[/youtube]

2 Commentaires

  1. Je pense que 5 épisodes, c’est amplement suffisant. L’idée est surexploitée, on commence à connaître et ça finira par ne plus avoir grand chose d’exceptionnel. Après, ce n’est que mon humble avis. 🙂

    & Merci d’avoir lu cette critique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici