Décès du producteur Robert Chartoff

0
355

Le producteur américain Robert Chartoff est décédé hier à Santa Monica d’un cancer du pancréas. Il était âgé de 81 ans. Avec son partenaire Irvin Winkler, Chartoff avait produit quelques uns des films les plus marquants des années 1970 et ’80, comme Rocky, Raging Bull et L’Etoffe des héros.

NewYorkNewYork

Robert Chartoff avait fait équipe avec son aîné Irvin Winkler au milieu des années ’60, d’abord au sein d’une agence de comédiens, et puis à travers leur entreprise Chartoff-Winkler Productions. Le premier film qu’ils ont produit ensemble était Le Point de non-retour de John Boorman en 1967, suivi de Le Crime c’est notre business de Gordon Flemyng, On achève bien les chevaux de Sydney Pollack – nommé neuf fois à l’Oscar mais pas à celui du Meilleur Film –, Des fraises et du sang de Stuart Hagmann, Léo le dernier de John Boorman, Les Flics ne dorment pas la nuit de Richard Fleischer, Le Flingueur de Michael Winner, Up the sandbox et Les ‘S’pions de Irvin Kershner, Les Casseurs de gang et Peeper de Peter Hyams, Le Flambeur de Karel Reisz et L’Evadé de Tom Gries.

Rocky2

En 1976, un jeune acteur encore peu connu, Sylvester Stallone, apportait aux producteurs son scénario de Rocky, qu’il voulait à tout prix interpréter lui-même. Chartoff et Winkler l’ont soutenu dans ce projet au budget modeste de moins d’un million de dollars avec le succès qu’on lui connaît : le film de John G. Avildsen a remporté un succès phénoménal au box-office et par la même occasion les Oscars du Meilleur Film, du Meilleur réalisateur et du Meilleur montage. Puisqu’on ne change pas une formule qui gagne, Chartoff et compagnie étaient également associés à tous les films suivants de la saga autour du boxeur sans peur : Rocky II, Rocky III L’œil du tigre, Rocky IV et Rocky Balboa, tous réalisés par Sylvester Stallone, ainsi que Rocky V de John G. Avildsen. Ils ont également participé à la production de Creed de Ryan Coogler, qui sortira en France l’hiver prochain.

RagingBull

Alors que le succès durable de la série des Rocky donnait à leur société de production une indépendance précieuse, Robert Chartoff et Irwin Winkler ont investi en parallèle dans des films plus exigeants d’un point de vue artistique et moins fiables, économiquement parlant. Jusqu’à la fin de leur collaboration au milieu des années ’80, ils ont ainsi produit des films aussi variés que Nickelodeon de Peter Bogdanovich, New York New York et Raging Bull de Martin Scorsese, Valentino de Ken Russell, Le Souffle de la tempête de Alan J. Pakula, Sanglantes confessions de Ulu Grosbard et L’Etoffe des héros de Philip Kaufman.

EtoffeDesHeros

Désormais seul, Robert Chartoff avait produit des films plutôt mineurs jusqu’à la fin de sa carrière, comme In my country de John Boorman, The Tempest de Julie Taymor, Le Flingueur de Simon West, La Stratégie Ender de Gavin Hood et The Gambler de Rupert Wyatt.

WinklerStalloneChartoffNicholson

Robert Chartoff a été nommé à trois reprises à l’Oscar du Meilleur Film, pour Rocky, Raging Bull et L’Etoffe des héros. Il l’avait gagné en 1977 aux côtés de Irvin Winkler pour le premier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici