Décès de l’acteur Yaphet Kotto

0
857

Meurtres dans la 110ème rue © 1972 Adger W. Cowans / Film Guarantors / United Artists Tous droits réservés

L’acteur américain Yaphet Kotto est décédé avant-hier aux Philippines. Il était âgé de 81 ans. Le méchant du premier James Bond avec Roger Moore en 1973, Vivre et laisser mourir de Guy Hamilton, Kotto avait également fait partie de l’équipe mythique de Alien Le 8ème passager de Ridley Scott. Au fil d’une carrière longue de quarante-cinq ans et de près de cent rôles à la télévision et au cinéma, l’acteur avait aussi collaboré avec des réalisateurs tels que Norman Jewison, Henry Hathaway, William Wyler, Irvin Kershner, Paul Schrader, Stuart Rosenberg, Peter Hyams et Martin Brest.

Blue Collar © 1978 TAT Communications Company / Splendor Films Tous droits réservés

Après un passage par les planches de Broadway, Yaphet Kotto avait tenu ses premiers rôles à la télévision et plus sporadiquement au cinéma dès le milieu des années 1960. On pouvait alors le voir dans des films tels que Nothing but a Man de Michael Roemer, L’Affaire Thomas Crown de Norman Jewison, 5 cartes à abattre de Henry Hathaway, On n’achète pas le silence de William Wyler, Bone de Larry Cohen et Meurtres dans la 110ème rue de Barry Shear. C’est à cette époque-là, en 1972, que Kotto avait produit son seul film en tant que réalisateur, le policier The Limit. L’année suivante, il a été engagé pour mener la vie dure au nouveau James Bond Roger Moore dans Vivre et laisser mourir de Guy Hamilton. Son double rôle de Kananga et Mr. Big marquait le premier antagoniste afro-américain dans l’univers de 007.

Alien Le 8ème passager © 1979 Bob Penn / Brandywine Productions / 20th Century Fox /
The Walt Disney Company France Tous droits réservés

Suite à ce premier personnage marquant de sa filmographie, Yaphet Kotto avait participé à Truck Turner de Jonathan Kaplan, Les Requins de Cornel Wilde, La Panthère est de retour et The Monkey Hu$tle de Arthur Marks, L’Enfer des mandingos de Steve Carver, le téléfilm Raid sur Entebbe de Irvin Kershner, distribué en salles en France et Blue Collar de Paul Schrader. En 1979, le duo de techniciens qu’il formait avec Harry Dean Stanton dans Alien Le 8ème passager de Ridley Scott était entré directement dans la légende du cinéma fantastique, même si son personnage ne s’était point montré aussi coriace que Ripley face à l’envahisseur extra-terrestre.

Running Man © 1987 David D. Friedman / Braveworld Productions / TAFT Entertainment Pictures / TriStar Pictures
Tous droits réservés

Jusqu’à la fin de sa carrière au début des années 2000, Yaphet Kotto avait principalement travaillé à la télévision, entre autres dans les sept saison de la série policière à succès « Homicide ». Au cinéma, il avait prêté sa carrure imposante entre autres aux personnages dirigés par Stuart Rosenberg (Brubaker), Lewis Teague (Philadelphia Security), Peter Hyams (La Nuit des juges), Richard Sarafian (Justicier malgré lui), Paul Michael Glaser (Running Man), Martin Brest (Midnight Run), Rachel Talaly (La Fin de Freddy L’Ultime cauchemar), Mark L. Lester (Extreme Justice) et Stuart Orme (Les Maîtres du monde).

Yaphet Kotto a été nommé en 1977 à l’Emmy du Meilleur acteur dans un second rôle dans un téléfilm pour son interprétation du président Idi Amin dans Raid sur Entebbe.

Midnight Run © 1988 City Light Films / Universal Pictures International France Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici