Accueil Tags Yaphet Kotto

Tag: Yaphet Kotto

Test Blu-ray : Blue collar

0
Quand il choisit de passer à la réalisation avec Blue collar en 1978, Paul Schrader n’est pas tout à fait en terrain inconnu : il avait en effet déjà évoqué la camaraderie entre collègues de la classe ouvrière au détour d’une séquence ou deux de son scénario de Taxi driver deux ans auparavant...

Test Blu-ray : La nuit des juges

0
Peter Hyams s'est, au fil des films, façonné une image de cinéaste bourrin et habile, indéniablement sympathique. S’il ne tourne plus beaucoup ces dernières années, un regard sur sa filmographie nous confirme que Peter Hyams possède un don bien réel pour mettre en boite des films populaires diablement efficaces, même s'ils n’ont évidemment pas tous forcément marqué les mémoires avec la même intensité. Mais à la différence d'un cinéaste tel que Russell Mulcahy, qui a explosé à peu près à la même époque mais qui s'est vite laissé dépasser par ses sujets – et n'a finalement livré en 20 ans qu'une enfilade de nanars au cœur desquels on a bien du mal à sauver une poignée de films – Hyams s'est spécialisé au fil des films dans les actioners simples et secs, notamment ceux qu'il a tourné avec Jean-Claude Van Damme, les brutaux Timecop et Mort subite.

Test Blu-ray : Midnight run

0
Si excellent soit-il, Midnight run n’a jamais réellement obtenu l’attention qu’il méritait de la part du public. En effet, malgré ses 80 millions de recettes au box-office US et son score très correct de 564.000 entrées en France en 1988, le film est, une trentaine d’années plus tard, plutôt globalement retombé dans les limbes obscures de la mémoire collective. En effet, de nos jours, on retient par exemple bien plus souvent le cinéaste Martin Brest pour un autre film qu’il a réalisé dans les années 80 : Le flic de Beverly Hills - qui s’avère paradoxalement beaucoup moins bon et attachant que le film de 1988. Va comprendre, Charles ! Et tant qu’on en est à citer Charles, justement, pourquoi la carrière de Charles Grodin, formidable dans Midnight run, semble-t-elle s’être bizarrement éteinte après sa participation à Beethoven en1992 ? Indice : la réponse est peut-être dans la question.

Tous les Freddy Krueger à la Cinémathèque

1
La reprise des sept volets de la saga Freddy dans le cadre de la rétrospective Wes Craven à la Cinémathèque, ça commence aujourd’hui avec...

Critique : Vivre et laisser mourir

0
Les débuts de Roger Moore dans le rôle qui allait le faire entrer dans les annales du cinéma sont plutôt inégaux. Le nouveau James Bond des années 1970 est encore à la recherche de son style personnel dans Vivre et laisser mourir, un film néanmoins plaisant à regarder. On y retrouve la plupart des ingrédients indissociables de la recette 007, mais à un niveau encore assez loin de la maturité.

Sigourney Weaver retrouve Ripley et ses camarades du Nostromo

0
... pour Alien: Isolation, le jeu vidéo de Sega. Cerise sur le gâteau, elle retrouvera 35 ans après le tournage d'Alien le 8ème passager...