Damages, saison 5, épisode 3

0
324

À 7 épisodes de la fin, Damages continue sur sa lancée et développe, solide, son ultime fil rouge. Entre mensonges, famille et nouvelles têtes, la cinquième saison nous réserve encore bien des surprises.

Un flashforward en ascenseur, rythmé par la cloche : les scénaristes continuent de jouer avec la nostalgie ; oubliant de répéter, par la même occasion, l’erreur commise en saisons 2 et 4 d’une vision de l’avenir qui se répétait en boucle. Cette semaine, le futur est proche, Ellen – avec le poids de l’ultimatum sur les épaules – doit interroger la fille de Naomi Walling, et absolument la coincer, sous peine de perdre son client.

Une déposition en deux temps, magistralement ponctuée par les regards de Patty à Ellen, tantôt arrogante, tantôt ennuyée, tantôt inquiète. Un jeu d’allure dans lequel les avocates sont passées maîtres ; la jeune Ellen réussissant, elle-même, à déstabiliser son opposante, avec succès.

Echanges jouissifs qui ne seront entachés que par la révélation de la plaignante, qui avoue – après avoir menti sans raisons dans l’épisode précédent – savoir que Channing McClaren et sa mère s’étaient rencontrés, preuve à l’appui. Une facilité dérangeante mais vite corrigée.

Plus intéressant (et c’est Patty qui le dit), dans cette affaire, « all the facts are in question », on ne peut être sûr de rien. Du côté de la défense, comme de l’accusation, les protagonistes ont menti et ne sont plus dignes de confiance. C’est ce que Patty Hewes aime dans ce genre de procès ; et nous aussi. Un moyen simple et efficace d’étoffer l’énigme, sans perdre en crédibilité.

Une équation dans laquelle de nouvelles inconnues s’ajoutent, plus subtiles. Il y a l’introduction du sponsor à l’origine du financement du Wikileaks fictif d’abord (qui pèse dans la prise de décision du bras droit de Channing) ; puis la seconde apparition du hacker (entrevu la semaine dernière) qui chercherait à entrer en contact avec Patty alors qu’il prétendait détenir des informations sur Naomi Walling et la Princefield Investment Bank. Chacun avec des intérêts financiers à participer au procès, les retournements de situation sont à prévoir.

Tandis que – il fallait s’y attendre – la famille d’Ellen fait son retour dans la vie de la jeune femme, et de la série. L’addition indispensable à une saison qui annonce la mort du personnage. Ellen retrouve ici sa mère, par hasard, embauchée dans une pharmacie. L’occasion de rappeler combien la distance est grande entre celles-ci ; un gouffre qui avait, à l’époque, servi à jeter Ellen dans les bras de son mentor. Une intrigue dont il est encore difficile de deviner l’objet mais qui ne devrait pas tarder à délivrer ses secrets. On ne peut qu’être confiants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici