Critique : Snow Therapy

0
752

Snow therapy afficheSnow Therapy

Suède, 2014
Titre original : Turist
Réalisateur : Ruben Östlund
Scénario :  Ruben Östlund
Acteurs :  Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongali, Kristofer Hivju, Fanni Metelius
Distribution : Bac Films / DistriB Films
Durée : 1h58
Genre : Comédie, drame
Date de sortie : 28 janvier 2015

Note : 3.5/5

Présenté dans la sélection Un Certain Regard de Cannes 2014 sous 2 titres différents, Force Majeure et Turist, c’est avec un 3ème titre que sort le film suédois Snow Therapy. Pourquoi inventer un titre en anglais pour un film suédois ? Le film homonyme de Pierre Jolivet a peut-être empêché de garder Force majeure et Touristes était le titre français d’un film britannique sorti récemment. Par contre, Les touristes était libre. Passons ! Ruben Östlund, le réalisateur de Snow Therapy, est un habitué de Cannes, ses 2 films précédents ayant déjà été sélectionnés dans des sections parallèles. Parmi ces 2 films, Play n’est jamais sorti sur les écrans français malgré de grandes qualités tant au niveau du fond que de la forme. Peut-être est-ce le fait d’avoir obtenu le Prix du Jury de Un Certain Regard ainsi que de nombreux autres prix un peu partout dans le monde qui a permis à Snow Therapy d’être distribué chez nous.

Synopsis : Véritable famille modèle, Tomas, Ebba et leurs deux enfants passent des vacances d’hiver de rêve dans les Alpes. Jusqu’à ce qu’un déjeuner ensoleillé vienne tout bouleverser…
Installés à la terrasse d’un restaurant d’altitude, ils sont témoins d’une avalanche qui provoque un mouvement de panique générale.
Alors qu’Ebba appelle son mari à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, Tomas, lui, a déjà pris la fuite, ne pensant qu’à sauver sa propre vie et son téléphone portable…
Mais plus de peur que de mal ! L’avalanche a épargné le restaurant. Pourtant, l’attitude pleine de lâcheté de Tomas ébranle instantanément sa place au sein de la famille.
Au coeur du tumulte qui secoue son couple et fragilise leurs enfants, Tomas tente alors désespérément, et souvent maladroitement, de rétablir son image de héros de la famille.
Snow Therapy est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne.

Snow therapy 3

Un film suédois sur le couple

Dans la mesure où le synopsis du film et sa bande annonce enlèvent une bonne partie de l’effet de surprise sympathique qu’on peut ressentir lorsqu’on voit le film vierge de tout avis, on se contentera, pour commencer, de contredire ce que prétend le synopsis : Snow Therapy n’est pas qu’un film sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne, c’est aussi, et même surtout, un film sur le couple, sur ce qu’attend de l’autre chacun des partenaires, un film sur les relations qu’ils entretiennent l’un avec l’autre et comment elles peuvent évoluer. De ce point de vue, il est heureux que ni le synopsis, ni la bande annonce ne dévoilent la toute fin du film  et on se gardera bien de la rapporter ici ! Dans le monde qu’on dit moderne, contrairement à ce que prétend Eric Zemmour, de vieux schémas continuent d’encombrer l’inconscient des hommes et des femmes : des stéréotypes qui voudraient que ce soit la mère qui gère le quotidien des enfants, des clichés qui voudraient que le père soit avant tout le protecteur de sa famille et que ce soit lui qui prenne les choses en main dans les situations d’urgence, par exemple lorsqu’un danger se pointe de façon inattendue. Pour écrire le scénario de son film, Ruben Östlund s’est souvenu d’un histoire vraie, celle d’un ami qui, en Amérique latine, face au danger représenté par des hommes armés se mettant à tirer, s’est enfui en abandonnant sa femme. Cette histoire, il l’a transposée en France, dans la station des Arcs, avec une avalanche qui dévale la pente et qui se dirige tout droit vers le restaurant où Tomas et sa famille se restaurent en terrasse. Que fait Tomas ? Il cherche à sauver sa peau, il s’enfuit, plantant là femme et enfants. Pas très bien reçu par Ebba, son épouse, ce comportement ! Tout au long du film, on la voit partagée entre le ressentiment qu’elle éprouve et le désir de sauver son couple qui va la conduire à faire preuve d’imagination. Quant au ressentiment, il est possible que ce qui se passe lors de cette fameuse dernière scène (chut !) contribue grandement à en atténuer la force et à en raccourcir la durée.

Snow therapy 2

Pendant les vacances

Pour filmer le problème de couple qui intéressait Ruben Östlund, rien de tel que de l’éloigner du train-train quotidien et de le plonger dans un environnement étranger. La France étant présente dans la production du film, le réalisateur a pris la direction des Arcs. Pendant cette période de vacances à la neige, Tomas peut davantage s’occuper de ses 2 enfants, Ebba peut arriver plus facilement à se détendre. Comme dans Play, Ruben Östlund se montre un réalisateur à la palette très large : intéressé par tout ce qui concerne le comportement des êtres humains, c’est aussi un réalisateur qui aime tourner en plans-séquence (certains sont même, avouons le, un peu trop longs!) et qui n’est pas manchot lorsqu’il s’agit d’utiliser des logiciels de traitement de l’image : c’est ainsi que l’avalanche qu’on voit dans le film a été tournée au Canada et incorporée numériquement à l’image.

Snow therapy 1

Ruben Östlund sait également faire preuve d’un certain humour, comme celui consistant à utiliser le mouvement de l’été des 4 saisons de Vivaldi en plein contexte hivernal. Mis à part le norvégien Kristofer Hivju qui joue dans Game of Thrones, les comédiens ne sont pas connus dans notre pays : Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongali, Fanni Metelius. Ils sont excellents.

Snow therapy 4

Conclusion

Dans la mesure où le film est suédois et son sujet le couple, on ne peut s’empêcher d’y voir, toutes proportions gardées, la version 2.0 d’un film qu’aurait pu réaliser Ingmar Bergman. Il est d’autant plus dommage que ce film dont le sujet est donc à la fois très intéressant et très actuel soit entaché par un certain nombre de longueurs inutiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici