Critique : Hunger Games : La Révolte, partie 1

hunger games la revolte partie 1 afficheHunger Games : La Révolte, partie 1

Etats-Unis, 2014
Titre original : The Hunger Games – Mockingjay : Part 1
Réalisateur :
Scénario : Peter Craig, Danny Strong, d’après l’oeuvre de Suzanne Collins
Acteurs : , ,
Distribution : Metropolitan Filmexport
Durée : 2h03
Genre : Action, Science fiction
Date de sortie : 19 novembre 2014

Note : 2,5/5

Sortie cette semaine du DVD/bluray (voir concours) du troisième film de la série des Hunger Games, un volet découpé en deux parties dont la dernière sera révélée en salles à la fin de l’année 2015.

Synopsis : Après avoir mis un terme définitif aux Jeux de la Faim, Katniss Everdeen est devenue sous le surnom du Geai Moqueur le symbole de la résistance au pouvoir oppresseur. Contrainte à agir en secret dans le District 13, inquiète pour ses proches et aidée par une armée de l’ombre, elle est déterminée à libérer son pays du joug du président Snow.

 hunger games la revolte partie 1 02

Révoltée malgré elle

Jennifer Lawrence, oscarisée après le début de cette série, est une nouvelle fois cette fougueuse archère en guerre contre le dictateur fielleux (sur)joué avec un plaisir évident par , adepte d’exécutions publiques et de punitions brutales pour impressionner les masses, allant jusqu’à accompagner de roses blanches une moisson de missiles pour défier sa principale adversaire. Elle est toujours accompagnée de Josh Hutcherson et Liam Hemsworth alias Peeta et Gale entre lesquels son cœur balance, de en ex-candidat courageux mais alcoolique et du regretté pour son dernier rôle à l’écran ainsi que d’une nouvelle venue dans cet univers, alias la présidente Coin, chef de la rébellion qui pousse Katniss à assumer d’être devenu le visage de la lutte contre l’oppresseur malgré ses réticences à mener son combat via cette propagande médiatique, un élément de scénario qui donne lieu à quelques plages d’humour bienvenues et à une belle tentative de profondeur dramatique. La performance d’ en victime de la mode, incapable de transmettre sa passion à sa protégée est une nouvelle fois outrée, mais s’avère plutôt amusante.

hunger games revolte 01 03

Action et propagande

Entre film d’action et critique des médias dans un univers destiné aux adolescents, le propos est dense mais s’éternise au-delà de ses réelles potentialités dramatiques. Comme c’est devenu la coutume depuis et , les producteurs avisés de la saga Hunger Games ont en effet scindé l’épilogue de cette franchise en deux films réalisés en continu par Francis Lawrence, toujours d’après les romans de Suzanne Collins. Le rythme s’en ressent avec des situations artificiellement étirées qui soulignent la lourdeur thématique du message politique bien naïf. Il faudra attendre une année supplémentaire pour découvrir la bataille finale qui sera forcément épique.

hunger games revolte 01 04

Philip Seymour Hoffman

Philip Seymour Hoffman

Conclusion

Épisode de transition, cette Révolte première partie est défendue par ses comédiens qui peinent à relever une action étirée malgré leurs efforts pour apporter un peu d’humour et de gravité. Jennifer Lawrence joue sa partition comme si elle était à nouveau à l’affiche d’un film oscarisable alors qu’elle vise au mieux un pour un tel projet. Les thématiques sérieuses alourdissent inutilement ce qui aurait pu être un divertissement d’action un peu plus satisfaisant s’il s’était plus clairement orienté vers un cinéma à l’ancienne de type Robin des Bois, histoire de citer un autre archer célèbre. Pas honteux mais le prochain épisode devra accélérer son rythme et approfondir ses enjeux pour séduire un peu plus le spectateur.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles