Critique : Bac Nord

0
Les Français et leur police, c'est un lien complexe qui puise bien plus profondément dans les phobies de la conscience collective que le rythme hélas régulier des faits d'actualité voudrait nous le faire croire. On n'ira certes pas jusqu'à dire que c'est une obsession nationale. Toujours est-il que ce corps de métier, cette branche du pouvoir en première ligne de l'attention publique est la cible d'un curieux acharnement.

Critique : Vers la bataille

0
On se plaint et on se plaint encore, au fur et à mesure que le frein qui nous prive de certaines de nos libertés tarde à être relâché, un modeste allègement de confinement à la fois. Pourtant, en dépit de comparaisons historiques absolument ahurissantes qui voudraient nous faire croire le contraire, ce n'est quand même pas la guerre !

Critique : Saint Maud

0
Qu'est-ce que les pauvres infirmières ont fait aux scénaristes pour mériter pareil traitement ? Alors que le contexte sanitaire actuel devrait plutôt inciter à célébrer avec emphase cette noble profession, elle se retrouve à répétition avec des reflets de fiction nullement flatteurs. Certes, il y a eu le beau documentaire de Nicolas Philibert, De chaque instant.

Critique : Le Discours

Tiens, cela aurait pu faire un drôle de lien avec l'actualité, si Le Discours avait pu sortir sur les écrans français aujourd'hui. On ne vous révèle en effet pas grand-chose en vous disant que cette comédie douce-amère commence avec l'anecdote sur le suicide raté du chanteur punk Darby Crash. Raté pourquoi ? Parce qu'il a eu lieu quelques heures à peine avant l'assassinat de John Lennon il y a quarante ans.

Critique : ADN

Faire le deuil d'un proche n'est jamais facile. Ce n'est pas une chose qui se gère. Et si ces fameuses phases psychologiques que tout le monde connaît existent, c'est avant tout pour donner à l'individu endeuillé l'espoir que demain, après-demain, voire un jour lointain, ça ira mieux. Dans son cinquième long-métrage, Maïwenn s'approprie ce sujet délicat avec beaucoup de candeur.

Critique : Les 2 Alfred

De quoi l'avenir sera-t-il fait ? Nul ne le sait, bien évidemment. Cependant, l'impression peu agréable ne nous quitte plus en ces temps de crise sanitaire qu'on perd de vue les enjeux à long terme, que la parenthèse du coronavirus suspend toutes les autres évolutions, en bien ou en mal, de notre société.

La Roche-sur-Yon 2020 : Notturno

Combien de cycles médiatiques sont passés depuis que l'attention mondiale s'est détournée de la situation conflictuelle sur le sol syrien ? Des dizaines, voire des centaines ? Toujours est-il que tellement de choses se sont passées depuis la victoire supposée sur l'état islamique qu'on aurait facilement tendance à oublier que, pour les gens sur place, la guerre continue par d'autres moyens.

La Roche-sur-Yon 2020 : Mandibules

Quel délire filmique peut-on encore attendre de la part d'un réalisateur, qui avait fait d'un pneu tueur en série le protagoniste de l'un de ses premiers films ? Quentin Dupieux est indiscutablement un auteur à part dans le cinéma français.

La Roche-sur-Yon 2020 : Wendy

Parmi les innombrables transpositions du mythe de Peter Pan au cinéma, aucune n'a jusqu'à présent réussi à nous enchanter. Pas celle de Disney dans les années 1950 et surtout pas l'un des pires films de l'illustre carrière de Steven Spielberg, l'ennuyeusement ignoble Hook.

Exclusivité VOD : Le retour de Richard 3 par le train de 9h24

%%excerpt%% Le retour de Richard 3 par le train de 9h24 sortira en fonction de la reprise de l'activité des cinémas en France. Pour découvrir le film gratuitement, rendez-vous dès à présent sur http://leretourderichard3.com/

Berlinale 2020 : Lands of Murders

Au sein du réseau de cheminements qu'empruntent les remakes de pays en pays, nous n'étions pas tellement conscients qu'il existe également une correspondance entre l'Espagne et l'Allemagne. En effet, c'est plutôt le cinéma hollywoodien qui est connu pour sa voracité en termes de recyclage peu scrupuleux d'histoires ayant déjà fait leurs preuves quelque part ailleurs sur le globe.

Berlinale 2020 : En avant

Avec désormais plus de vingt longs-métrages à leur actif, les studios Pixar risquent de ne plus détenir pour longtemps le titre d'innovateur technique et narratif qui a fait leur réputation brillante dans le milieu de l'animation depuis un quart de siècle.

Restons connectés

3,969FansJ'aime
4,448SuiveursSuivre
1,960AbonnésS'abonner

Derniers articles

New York Film Critics 2023 : le palmarès

0
Et c'est parti pour un mois de décembre traditionnellement surchargé en termes d'annonces de prix de cinéma ! La ronde des récompenses a été ouverte ce matin par les délibérations du New York Film Critics Circle, dont les résultats ont été annoncés au fur et à mesure sur les réseaux sociaux de l'association des critiques de New York.

Test DVD : Un monde nouveau

0
L'habileté des scénaristes et du réalisateur a consisté à commencer par faire vraiment peur aux spectateurs en faisant état, dans les premières minutes, d'une planète qui deviendrait inhabitable et à les conduire petit à petit vers les solutions envisageables, à condition, comme le dit Cyril Dion, de, tous ensembles, se réinventer en proposant de nouveaux récits.

Test Blu-ray : La Fièvre de Petrov

0
Après nous avoir proposé de découvrir La fièvre de Petrov au format DVD, Condor Entertainment s’est finalement rendu à l’évidence : visuellement époustouflant, le film de Kirill Serebrennikov méritait amplement une présentation en Haute-Définition.

Synchro Toulouse 2022 : ça commence aujourd’hui

0
Il fut un temps très lointain, quand le loisir d'aller au cinéma n'était pas déterminé par les dispositifs techniques dernier cri que sont aujourd'hui la projection en ultra-haute définition et en 3D. Au temps du muet, c'est la musique accompagnante qui créait au moins autant le spectacle que les images en mouvement qui défilaient sur l'écran.

Test Blu-ray : Krypto et les Super-Animaux

0
Deux chiens, un cochon, une tortue et un écureuil : voilà la bande d’animaux qui sauvent le monde dans Krypto et les Super-Animaux. Techniquement superbe, le film confirme la bonne santé du département « Animation » de DC Comics et Warner Bros.