Cannes 2014 : les autres prix

0
97
afp

quinzaine_2014_4x3_presse_WEB

La Quinzaine des Réalisateurs est officiellement une section non compétitive mais quelques prix sont néanmoins remis le soir de la clôture. C’est la comédie Les Combattants de Thomas Cailley qui triomphe avec les trois prix attribués aux longs-métrages : le label Europa Cinemas qui vise à accroître la promotion, la circulation et la durée d’exposition des films européens lauréats, le prix SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) pour un film francophone et l’Art Cinema Award qui aide des films à trouver leur public dans le réseau art et essai.
Le prix Illy du court-métrage, présidé par Anna Mouglalis, est revenu à Sem Coração de Nara Normande et Tião (Brésil) avec une mention pour Trece si prin perete du roumain Radu Jude.

 

ceylan

 

Le jury FIPRESCI de la presse internationale récompense chaque année trois films. Dans la compétition officielle, le lauréat est Sommeil d’hiver, Un Certain Regard est représenté par Jauja de l’argentin Lisandro Alonso et pour les sections parallèles (la Semaine de la Critique et la Quinzaine) c’est Les Combattants de Thomas Cailley qui a remporté ce prix.

 

QUEER PALM

La cinquième Queer Palm a été attribuée à Pride de l’anglais Matthew Warchus. Les autres films en lice étaient St-Laurent de Bertrand Bonnello (compétition), Bande de filles de Céline Sciamma (Quinzaine), Xenia de Panos H. Koutras et Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis (Un Certain Regard), Più buio di mezzanotte de Sebastiano Riso et FLA – Faire l’amour de Djinn Carrénard (Semaine de la Critique). Le président du jury était le canadien Bruce LaBruce.

 

chalais

 

Si le jury de la compétition officielle a oublié Tombouctou du cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, la 14ème édition du Prix Francois Chalais a honoré l’un des films les plus marquants de cette édition 2014.

Le journaliste emblématique des premières années du Festival de Cannes est décédé en 1996 et ce prix créé en son hommage récompense un film qui traduit au mieux la réalité de notre monde.

Pour le jury,  » Tombouctou exprime au mieux l’esprit et l’éthique du journaliste François Chalais, la révolte des femmes et des hommes pour la dignité et la liberté  » (AFP). Il succède à Grand Central de Rebecca Zlotowski.

 

 

 

Pour son quarantième anniversaire, le jury oecuménique a honoré les frères Dardenne pour l’ensemble de leur carrière. Le prix 2014 a été attribué à Tombouctou,  » un film d’une très grande beauté formelle pour son humour et sa retenue  » selon le jury. Des mentions spéciales ont été accordées au Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado et à La Belle jeunesse de l’Espagnol Jaime Rosales, tous deux présentés à Un Certain Regard.

 

cannes-soundtrack

 

Le 3ème prix Cannes Soundtrack qui récompense un film de la compétition officielle a été attribué à Howard Shore pour sa superbe partition de Maps to the stars de David Cronenberg.

Il succède à Mark Snow (Vous n’avez encore rien vu d’Alain Resnais) et Jozef Van Wissem (Only lovers left alive de Jim Jarmusch).

 

 

Trophee-Chopard-2014

Les Trophées Chopard honorent chaque année depuis 2001 une révélation féminine et une révélation masculine du cinéma international lors du Festival de Cannes. Cette année, les lauréats sont la comédienne française Adèle Exarchopoulos (La Vie d’Adèle l’an dernier et Qui vive de Carine Tardieu à l’ACID) et -c’est plus surprenant- le comédien américain Logan Lerman, révélé par le diptyque Percy Jackson et remarqué depuis dans Le monde de Charlie et Noé de Darren Aronofsky. Ils succèdent notamment, côté masculin à Eduardo Noriega, Gael Garcia Bernal, Jonathan Rhys-Meyers, Niels Schneider et Jeremy Irvine l’an dernier, et côté féminin à Audrey Tautou, Ludivine Sagnier, Diane Kruger, Marion Cotillard, Léa Seydoux, Shailene Woodley et Blanca Suárez l’an dernier. La comédienne Cate Blanchett leur a remis ce trophée.

 

Michel Ciment, Isabelle Giordano, Dyana Gaye, Olivier Poivre d'Arvor, Margarethe von Trotta
Michel Ciment, Isabelle Giordano, Dyana Gaye, Olivier Poivre d’Arvor, Margarethe von Trotta

 

Le Prix France Culture Cinéma a été décerné cette année à deux réalisatrices. Le prix ‘consécration’ revient à la réalisatrice allemande Margarethe von Trotta qui a connu un grand succès l’an dernier avec Hanna Arendt. Elle est la coscénariste et coréalisatrice (avec Volker Schlondörff) de L’Honneur perdu de Katharina Blum et a signé seule, entre autres Les Années de plomb (Lion d’or à Venise) . Dyana Gaye (Un transport en commun, Des étoiles) remporte la catégorie révélation.

 

Le 3ème prix Media de l’Union européenne est attribué au réalisateur bosniaque Danis Tanovic qui succède à l’iranien Asghar Farhadi (avec son producteur Alexandre Mallet-Guy pour Le Passé) et au danois Thomas Vinterberg (avec son coscénariste Tobias Lindblom et sa productrice Sisse Graum pour Kollektivet attendu en 2015 voire 2016). Le prix honore un auteur et son producteur pour un projet de qualité à fort potentiel européen, ayant bénéficié de l’aide au développement de MEDIA. Il partage son prix avec son coscénariste Predrag Kojovic et sa productrice Amra Baksic Camo pour le film What Are You Looking At?, l’histoire d’une ville plongée dans une période d’après-guerre qui se prolonge indéfiniment, où les héros ont disparu et les valeurs ont été dénaturées par la corruption et la criminalité. Il précise : «Pour la première fois de ma vie, j’ai ressenti le besoin d’écrire une histoire sur la ville où j’habite. Tout ce que j’aime dans cette ville, tout ce en quoi je crois vole peu à peu en éclats sous mes propres yeux. Je ne pense pas qu’une révolution puisse s’opérer dans l’esprit de mes concitoyens, mais j’espère que cette histoire commencera à les faire réfléchir».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici